Découvrez Meetic et tous ses avantages, inscrivez vous gratuitement ! Je m'inscris !

Nos belles histoires... ils se sont rencontrés sur Meetic

Nos belles histoires

Date : 20 Janvier 2014
Je me suis inscrite sur Meetic le 5 mars 2013, après le décès de mon grand-père emporté par la maladie. C'est triste à dire mais son départ m'a fait prendre conscience qu'il fallait agir pour changer mon célibat, plutôt que de râler derrière mon ordinateur contre ma vie de célibattante ! Mes complexes m'empêchaient de sortir en boîte de nuit, au bar, toujours à penser que les hommes ne pouvaient penser que du mal de moi. Une petite semaine après mon inscription (et après quelques discussions rapides avec quelques hommes), j'ai remarqué le profil de Stéphane, sans toutefois vraiment flasher. Il a été rangé dans la catégorie des "Peut-être" et je l'ai observé plusieurs fois sans conviction. Pas mal, ouais, peut-être... bof... à voir ! Deux jours plus tard, j'ai reçu de sa part un "cc sa va" très éloquent :) j'ai répondu et j'avais l'habitude de me connecter tous les soirs pour voir son message. Un message tous les soirs à 21h. Généralement porté sur le sport ! "Tu aimes le sport ?", "Tu voudrais pratiquer en club?", "tu aimerais en faire avec quelqu'un ?"... Et zut... un obsédé du sport... Je me suis dit : s'il me reparle UNE fois de sport, j'arrête de lui répondre. Et hop ! Comme par magie le lendemain il change de sujet : ciné, musique, tout y passe. Une semaine comme ça, à attendre de plus en plus fébrilement ses réponses. Et puis un soir : tu veux qu'on échange nos numéros ? ... pas très chaude au début, je consulte mes copines "Fais attention on sait jamais..." ... tribulations de filles... je lui réponds que je préfère continuer par email, pour faire davantage connaissance. Pas de problème, mais il me glisse quand même son numéro "au cas où"... Je le note dans mon répertoire... au cas où... et le lendemain, les mains pleines de farine à cause de mon dimanche pâtisserie, j'attrape mon téléphone et hop un texto (après tout, si c'est un fou, je n'aurai qu'à changer de numéro et histoire terminée). "Salut, c'est Fafalie19 de Meetic"... et tout un aprèm à s'envoyer des textos. Et le lendemain, rebelote. Et ainsi de suite. Et un samedi soir, il m'envoie : tu me bipes quand tu veux. Moi, naïve, le coeur battant de cet émoi naissant, je l'appelle. Sa voix me surprend, n'est pas celle que j'imaginais. Mais on rit au téléphone, plus de 3h. Il est plus d'1h du matin quand je raccroche, le sourire aux lèvres. Le problème est déjà installé on dirait. 120kms nous séparent, et je n'imagine pas une "rencontre réelle" malgré notre feeling. Chaque soir c'est notre rituel : on s'appelle. L'après-midi quand c'est le week-end et je me rappellerai toujours de cet après-midi de printemps où j'étais dans le tunnel du jardin et qu'il me téléphonait. Quand il a su que je jardinais, il m'a dit "Je t'apprécie de plus en plus"... ça m'a énormément marqué. Et un soir "tu fais quoi samedi dans quinze jours ?"... mon coeur s'arrête (non, pas vraiment en fait sinon je ne serai plus là), et j'accepte qu'il fasse le trajet le samedi 6 avril jusqu'à chez moi. Heureusement que ma vieille copine était là pour LA virée shopping indispensable (robe, accessoires, coiffure). Et puis il a fallu faire LA photo en entier, pour qu'il juge. Tremblante et complexée jusqu'aux dents, j'attends la réaction de Stéphane. Il m'appelle, et ses mots ont ouvert un nouveau monde à mes pieds. Je lui plais. "J'espère que tu ne me mens pas, parce que je n'ai pas envie de m'attacher à toi et de tomber de haut"... "Non, tu ne tomberas pas de haut parce que moi aussi je suis en train de m'attacher à toi..." Les quelques jours avant notre rencontre, tout s'accélère et j'entends un léger "Je t'aime" placé dans une conversation normale. Le samedi arrive, et le coeur battant je rejoins notre point de rencontre : le parking d'un grand supermarché. Il m'appelle : je ne suis pas loin... moi non plus je ne suis pas loin. J'arrive, je me gare. J'attends trois minutes, le téléphone qui sonne. "Je suis là, tu es où ?" je le guide jusqu'à moi et j'entends un rire : Ah oui, je te vois bien moi ! Je l'aperçois enfin et ma première réaction dans ma tête : "ça ne marchera pas" ! Il sort de sa voiture, je m'avance ayant l'air de gérer ce tourbillon en moi. "Hey, ça va?" On se fait la bise il me prend dans ses bras, je lève la tête, il la baisse. Notre premier baiser. On se rend dans le centre commercial et j'achète immédiatement une rose pour aller la porter à mon grand-père. Entre Stéphane et moi, ça fait neuf mois. Quelque part, je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est grâce aux personnes qui veillent sur nous depuis là-haut (puisque lui aussi a perdu un être cher avant notre rencontre) que nous nous sommes trouvés sur la route de l'autre. Grâce à Meetic aussi, bien évidemment, qui est très attractif, très simple d'utilisation. Nous nous sommes désinscrits ensemble en juin. Pour le meilleur & seulement le meilleur même si rien n'est jamais facile. C'est justement parce que ce n'est pas donné que l'on apprécie d'être ensemble. Merci à Meetic pour tout ce bonheur, pour m'avoir aidé à trouver quelqu'un qui me complète, qui sait me faire évoluer et qui sait effacer ce qui me paralysait auparavant.

Retour

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte