face book 1384

Le premier rendez-vous et après ?

La bonne nouvelle, c’est que vous avez déjà fait le plus dur : l’épreuve du premier rendez-vous est derrière vous. Vous ne nagez plus dans l’inconnu, vous avez enfin quelques éléments tangibles auxquels vous raccrocher. Maintenant, l’aventure, la vraie, ne fait que commencer. Voici donc quelques conseils pour vous aider à passer le cap du deuxième rendez-vous…

SI LE PREMIER N’A PAS ÉTÉ UN SUCCÈS FLAGRANT…

…et que vous désirez quand même en obtenir un second, c’est que vous appréciez énormément la personne rencontrée, mais que pour quelque raison, vous n’avez pas réussi à être à l’aise avec elle. Loin d’être le signe d’une incompatibilité irrévocable, ces premiers moments contraints et maladroits peuvent tout simplement témoigner d’une grande timidité de votre part ou de la sienne. C’est souvent avec les personnes que l’on apprécie le plus que l’on a du mal à être immédiatement soi-même. Parce que l’on sent précisément que la personne en face de nous possède ce je ne sais quoi, cette sensibilité particulière tellement en accord avec la nôtre que tout jeu de rôle ou mascarade protectrice devient de facto impossible.

Si c’est effectivement ce qui s’est produit lors de ce premier rendez-vous, le mieux est tout simplement de rappeler la personne concernée. Pas de mails ou de texto sujets aux méprises habituelles : choisissez un moment de la journée où vous savez que l’objet de vos désirs a du temps pour parler, en début de soirée par exemple, et appelez-le. Dites-lui sincèrement que vous l’appréciez et que vous aimeriez avoir une chance de vous rencontrer à nouveau. Proposez-lui de vous revoir dans un endroit de son choix, où elle/il a ses habitudes et pourra ainsi se montrer plus confiant(e).

SI LE PREMIER S’EST DÉROULÉ COMME DANS UN RÊVE…

… le seul vrai problème est alors de juguler un tantinet votre enthousiasme pour ne pas effrayer votre futur amour.

Ne vous précipitez pas sur le téléphone le lendemain de ce premier rendez-vous. Il ne s’agit pas de laisser mariner l’autre, mais simplement de profiter de ces premiers moments : savoir se faire désirer, c’est aussi apprendre à désirer soi-même. Et c’est tellement bon qu’il serait dommage de s’en priver. Ensuite, vous pouvez soit lui envoyer un petit mail ou en texto pour lui dire combien vous avez apprécié ce premier rendez-vous, et lui laisser l’initiative de vous rappeler pour fixer la date d’un second.

Soit laisser passer quelques jours (mais pas plus d’une semaine, quand même) sans messages de quelques sortes que ce soit, et le/la rappeler vous même pour proposer une deuxième rencontre.

Et pour ce deuxième rendez-vous, choisissez un lieu un peu moins informel que pour le premier : un restaurant que vous connaissez et où vous avez des souvenirs, par exemple. Après un premier rendez-vous, il s’agit de se révéler un peu plus lors du second, donc de prendre quelques risques supplémentaires.