J’ai su que j’étais amoureux quand…

Soyons réalistes : aussi romantique que cela puisse paraître, en général les couples ne se rendent pas compte dès leur première rencontre qu’ils sont fou amoureux l’un de l’autre. Un véritable lien peut mettre du temps à se révéler, et quand cela arrive, c’est souvent de la manière la plus surprenante et la plus imperceptible qui soit. On se fait si rapidement un avis sur les gens, sur leurs vêtements, s’ils sourient trop ou pas assez… Et c’est peut-être à ce moment-là qu’on passe à côté de l’essentiel. Il faut parfois un peu gratter sous la surface. Si vous sortez avec quelqu’un et en avez marre d’attendre un panneau de 5 mètres sur 5 vous annonçant « Oui, c’est l’homme de votre vie », essayez de garder un œil sur les petites choses qui ont convaincu ces cinq couples qu’ils étaient faits l’un pour l’autre.

« J’ai su que c’était l’homme de vie quand il a passé ma chanson »

« Mon petit ami est le premier homme à m’avoir demandé quel album je voulais écouter. Ce geste peut paraître anodin, mais je suis sortie avec tellement de gars qui éteignaient ce que j’écoutais pour mettre autre chose, ou qui apportaient carrément leur propre musique chez moi ! Aujourd’hui, mon mec me surprend en mettant mes disques préférés. Je cuisine ou vaque à mes occupations dans la maison, et j’entends soudain Johnny ou les Stones. Voir qu’il accorde une attention particulière à ce que j’aime et qu’il écoute de la musique qu’il n’apprécie pas forcément est très important pour moi. Je sais que c’est son petit cadeau, et c’est pour ça que je l’aime ! »
Michelle André, Annecy.
L’enseignement à en tirer : Chercher quelqu’un qui apprécie vos différences
Un compagnon qui respecte ce qui vous rend unique – surtout si ça ne correspond pas à ses goûts personnels – est une véritable perle. Pourquoi ? Parce que cela prouve que votre chéri se soucie réellement de votre bonheur et est ouvert à de nouveaux points de vue et expériences. Une telle flexibilité signifie également que vous ne vous empêtrerez pas dans des disputes sans importance au sujet du film à louer ou de la destination des vacances – un vrai plus étant donné que les relations à long terme exigent un tas de compromis. Si vous reconnaissez votre propre compagnon dans cette description, accrochez-vous à lui.

« J’ai eu le coup de foudre quand je l’ai vu avec ses enfants »
Quand j’ai découvert que l’homme en apparence parfait avec qui je sortais avait deux enfants, j’ai immédiatement levé le pied. Je me suis toujours dis que j’en aurais un jour, mais je savais que je n’étais pas prête à assumer une telle responsabilité si soudainement. Allait-on devoir passer tous les week-ends avec ses enfants ? Si les choses devenaient plus sérieuses, allaient-ils me traiter comme leur mère ? J’avais énormément de doutes, mais il était si génial que j’ai continué à le fréquenter. Et quand j’ai enfin rencontré ses enfants et vu combien c’était un père aimant et attentionné, mon cœur a fondu. Je me suis rendu compte à quel point j’avais de la chance d’avoir trouvé une personne qui pouvait être si forte dans une situation délicate. Ce que je pensais être au départ un signal d’alarme s’est avéré un avantage incroyable. Trois ans plus tard, c’est un privilège de faire partie de leur famille. »
Pauline Geller, Rennes.
L’enseignement à en tirer : Réévaluer les tue-l’amour

On dresse parfois des listes du « compagnon idéal », mais il faut se rappeler qu’elles ne sont pas gravées dans la pierre. Certes, personne ne devrait revoir ses critères à la baisse et se contenter de quelqu’un qui est « assez bien ». Toutefois, regarder de près ces critères et s’assurer de leur bien-fondé est une excellente idée, et il suffit parfois de la bonne personne pour vous faire changer d’avis. Ainsi, des signaux d’alarme typiques tels qu’un précédent mariage, des enfants, ou des problèmes de carrière (comme le chômage) peuvent se révéler un atout si la personne en a tiré des leçons et est ressortie grandie de cette expérience. Donc, si vous repoussez quelqu’un pour ce que vous pensez être un défaut, demandez-vous si le fait qu’il n’a pas de diplôme universitaire est vraiment plus important que sa gentillesse et son amour pour vous.

« J’ai su qu’elle était exceptionnelle quand elle m’a proposé de rester à mon chevet »
« Je sortais avec une femme géniale depuis quelques semaines, quand j’ai attrapé une sacrée grippe. On avait prévu d’aller au cinéma et au restaurant ce week-end là, et j’étais extrêmement déçu de devoir annuler juste au moment où les choses commençaient à aller bien. Mais au lieu de remettre notre rendez-vous à plus tard, elle a proposé de venir chez moi et de me tenir compagnie. Il est clair que je ne voulais pas qu’elle tombe malade, mais surtout je ne voulais pas qu’elle voie mon nez rouge écarlate et la montagne de mouchoirs recouvrant mon lit. Malgré mes objections, elle s’est présentée chez moi le lendemain, armée de DVD et d’un tas de mouchoirs. Je pouvais à peine bouger sur le canapé, mais j’ai fini par passer un moment si agréable que j’ai presque oublié à quel point je me sentais mal. Je n’arrivais pas à croire que j’avais rencontré une femme qui se préoccupait sincèrement de mon état et, mieux encore, qui voulait être avec moi alors que je n’étais pas au meilleur de ma forme. »
Jonathan Roussel, Paris
L’enseignement à en tirer : Les véritables perles restent dans les moments critiques
Bien sûr, les gens veulent être en votre compagnie si vous êtes de très bonne humeur et pouvez leur faire passer du bon temps. Mais restent-ils quand vous êtes fauché après un licenciement, quand vous boitillez avec des béquilles, ou n’avez rien à offrir de plus que votre seule compagnie (plutôt larmoyante) ? Si c’est le cas, cette personne vaut la peine que vous restiez avec elle pour la vie. En effet, un bon partenaire ne vous jugera jamais quand vous n’allez pas bien. Encore mieux, il ou elle fera passer vos besoins avant les siens pour vous venir en aide quand les choses se corsent.

« Il m’a conquise en faisant un effort avec ma meilleure amie »
« Quand j’ai commencé à fréquenter mon mari, Louis, ma meilleure amie ne l’appréciait guère. Et c’était réciproque. Mais il savait à quel point elle comptait pour moi, et gardait (la plupart du temps) ses opinions pour lui. Ce fossé entre eux me peinait vraiment, j’ai donc décidé de prendre un risque et de l’inviter à passer un week-end avec nous dans un chalet. Quand elle est arrivée, je suis allée dans la cuisine pour lui offrir un verre, et je suis tombée des nues quand j’ai vu que le réfrigérateur était rempli de canettes de limonade, sa boisson préférée. Louis avait mis discrètement les boissons dans la voiture et chargé le réfrigérateur sans que je le voie ! Elle était tellement flattée qu’il se soit souvenu d’un tel détail qu’elle s’est prise de sympathie pour lui. Quand je lui ai dit plus tard à quel point il était prévenant, il m’a répondu « je ne l’ai pas fait pour elle, mais pour te montrer à quel point tu comptes pour moi. » À ce moment-là, j’ai su que j’étais amoureuse d’un homme vraiment gentil. »
Catherine Cassano, Agen
L’enseignement à en tirer : Remarquer comment cette personne traite votre famille et vos amis
Bien entendu, la plupart des gens vont essayer par tous les moyens de vous charmer (et votre famille aussi)… Mais qu’en est-il de vos amis ? Désolé, mais ils tombent généralement dans la catégorie des choses que votre compagnon doit supporter, pas accepter. Et c’est exactement la raison pour laquelle les partenaires qui s’efforcent de nouer des liens avec vos amis sortent du lot. Ceux qui le font essaient sincèrement de s’intégrer dans votre vie dans son ensemble, donc si vous voyez que votre compagnon fait un effort pour charmer votre meilleur ami acariâtre, considérez avoir beaucoup de chance.

« J’ai succombé le jour où il a préparé un gâteau pour ma famille »
« Quand j’ai rencontré mon petit ami pour la première fois, je n’avais pas l’intention d’être plus que de bons amis, car il est plus classique que moi. Mes parents sont venus me rendre visite peu de temps après notre rencontre, et bien que je ne voulais pas leur donner l’impression qu’on était ensemble, je savais qu’il serait sympa et qu’il les aiderait à découvrir le coin. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est qu’il les accueillerait avec un gâteau ! En voyant la plaque à pâtisserie et les fruits piqués dans le gâteau, c’était évident qu’il n’était pas juste passé par la boulangerie sur le chemin, mais qu’il l’avait fait lui-même. En le regardant discuter avec mes parents en leur servant un morceau, je me suis dit : “Oh non, il m’apprécie !” Mais quand je me suis faite à cette idée et que j’ai vu à quel point il avait été attentionné ce jour-là, je n’ai pas pu m’empêcher de tomber amoureuse de lui. »
Lucille Wehmeyer, Vierzon
L’enseignement à en tirer : La première réunion familiale peut être pleine de surprises
C’est une chose de faire bonne impression sur vos parents. C’en est une autre de faire bien plus que le nécessaire (ce qui comprend tout ce qui à trait à la cuisine, la pâtisserie ou la confection de choses que l’on peut acheter plus facilement dans un magasin). Et si vous ne suivrez peut-être pas toujours l’avis de maman/papa sur la personne avec qui vous sortez, leur aval compte pour vous, car il peut avoir des effets secondaires sur votre conception de votre couple. Dans le cas de Lucille, c’était exactement de dont elle avait besoin pour prendre conscience de ses sentiments.