Premier rendez-vous : la politique, sujet tabou ?

Premier rendez-vous, premier échanges : tous les sujets sont permis, même la politique !

Loin d’être uniquement un sujet de vie publique, la politique s’immisce bien souvent dans la sphère privée. C’est un sujet que l’on aborde en famille, entre amis, mais aussi lors d’un date !

Il est vrai qu’un peu de subtilité est de mise lorsque vous abordez le sujet sensible de l’engagement politique. Lors d’un rendez-vous galant, on se dispensera notamment du traditionnel : « Et toi, alors, tu as voté pour qui ?« , en période électorale. Mieux vaut sortir les pincettes pour aborder la chose.

Il/elle est du bord opposé : ne pas sauter aux conclusions.

L’important est surtout de savoir ce qui vous attire chez elle ou chez lui en premier lieu. Essayez d’en savoir davantage sur ses passions (les activités qu’il/elle pratique, par exemple), avant d’apporter un jugement un peu précipité qui découlerait de son orientation politique. Prenez l’exemple de Carla Bruni, l’ex-Première dame de France qui se définissait il y a quelques années comme « épidermiquement de gauche ». Aujourd’hui, elle file le parfait amour avec Nicolas Sarkozy, homme de droite et responsable politique de premier plan. Comme quoi : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point », comme le soulignait le philosophe Pascal…

Le débat : un test de la durée de vie de votre relation.

Ne pas éluder les questions sensibles de politique est en soi un test de votre future vie de couple (si le date se concrétise). Le fait d’avoir des avis opposés ne signifie pas pour autant que votre relation est vouée à l’échec. La durée de votre histoire dépendra dans votre façon de gérer la discussion politique. Si le dialogue s’éternise dans la soirée (et que ça reste bon enfant), c’est bon signe !

Apprendre à écouter les arguments

On peut se surprendre à découvrir des facettes que l’on ignorait de sa propre personnalité en écoutant la personne qui nous plaît. Pas besoin d’avoir des atomes crochus sur tous les sujets politiques : économie, questions de société, politique intérieure ou extérieure, il en faut pour tous les goûts. Et puis finalement, la politique, c’est surtout une histoire de charisme : qui nous dit que vous ne passerez pas du côté obscur de la force après quelques heures de discussion ? C’est tout le mal que l’on vous souhaite !