Première nuit ensemble : comment verbaliser ses désirs ?

Jeudi, 22h49. Après deux ou dix rendez-vous, vous voilà tous deux blottis sur le canapé, sentant approcher l’heure de la première nuit partagée, l’heure du câlin coquin. Mais quand il s’agit de la première fois, on ne se sent pas toujours très à l’aise. Pudeur et/ou appréhension peuvent nous empêcher d’assumer pleinement toutes nos envies (on peut craindre de choquer, ou donner une mauvaise image de soi en avouant qu’on apprécie telle ou telle position…). Voici quatre manières d’en parler, avec subtilité et honnêteté !

Avec humour, pour désacraliser

C’est bien connu, avec une petite blague et du second degré, les choses sont plus faciles à verbaliser. Selon votre personnalité, essayez de dire ce que vous avez sur le cœur (et dans la tête !) sur le ton de l’humour. L’ironie et les sous-entendus sont souvent très efficaces.

Avec sincérité : explicite

Si vous êtes plutôt du genre cash, et à ne pas passer par quatre chemins, on vous conseille tout de même de faire passer les messages… en douceur. Chuchoter à l’oreille dans un souffle, sera beaucoup plus tendre et tout aussi efficace qu’une discussion face à face lumières allumées.

Avec pudeur : implicite

Si vous êtes trop timide pour vous exprimer avec les mots, optez dans ce cas pour le langage du corps. Quand « l’action » commence, n’hésitez pas à diriger les gestes de l’autre, ou de bien montrer vos réactions, afin que votre partenaire de couette comprenne par lui-même ce qu’il fait bien… ou pas.

En jouant : life is a game

Jeux de cartes spéciaux pour amoureux avec questions coquines, ou encore avec vos propres règles : proposez un ton léger ou décalé pour pouvoir évoquer fantasmes et désirs secrets. Au programme ? Complicité, confidences décomplexées et sans doute beaucoup de fous rires.

Et pensez bien qu’une partie de jambes en l’air se jouant toujours à deux, vous pouvez également aider votre partenaire en lui posant des questions – plus ou moins directes – si vous sentez qu’il ne parvient pas à s’affirmer de lui-même.