Drague au top, mais flop au lit, que faire ?

Quand il (elle) vous a abordé(e), vous avez été immédiatement séduit(e) et la magie a opéré. Seule ombre au tableau : au lit, les choses ne se sont pas vraiment passées comme vous l’imaginiez. Pas de panique : avant de conclure que vous n’êtes pas faits l’un pour l’autre, lisez ceci. Et recommencez pour voir…

Quand il (elle) vous a abordé(e), vous avez été immédiatement séduit(e) et la magie a opéré. Seule ombre au tableau : au lit, les choses ne se sont pas vraiment passées comme vous l’imaginiez. Pas de panique : avant de conclure que vous n’êtes pas faits l’un pour l’autre, lisez ceci. Et recommencez pour voir…

La barre trop haute
Une expérience ratée au lit ne rime pas toujours avec une incompatibilité ou un manque de sentiments, bien au contraire. Il n’est pas rare que lors de rencontres très intenses, la première nuit se révèle décevante, et pour cause : on a tendance à mettre des espoirs fous dans une histoire qui démarre très fort, et le stress de la performance produit alors l’effet inverse : en matière de sexualité, ne l’oubliez pas, la tête et le corps ne font qu’un. Pas de panique, avec le temps, les tensions finiront par s’apaiser et vous verrez, tout ira beaucoup mieux. Ce n’est parce qu’il ou vous avez eu une panne une fois qu’il ou vous avez forcément un problème… En attendant, essayez de vous et de le (la) détendre, de ne plus y penser et de laisser parler vos corps. Cessez de vous fixer des objectifs, de vous faire le scénario dans votre tête et d’essayer de faire toujours mieux. Plus vous chercherez à être parfait(e) et moins vous le serez. Laissez-vous simplement aller : en position horizontale, la spontanéité est bien souvent gage de succès…

Avec le temps
Autre point important : une sexualité épanouie passe aussi par la connaissance de l’autre et de son corps. Chaque corps réagit différemment sous les caresses, à chacun ses envies, ses câlins fétiches, sa sensibilité et aussi ses tabous… Avec le temps, vous saurez de mieux en mieux identifier ce qui lui donne du plaisir et éviter ce qui lui plaît moins, voire provoque en lui (elle) de la gêne. En attendant, au lieu d’en conclure que vous n’êtes pas faits l’un pour l’autre et qu’il vaut mieux arrêter les frais sans plus attendre, armez-vous de patience et n’hésitez pas à guider votre partenaire vers les sentiers de votre propre plaisir : il (elle) sera ravi(e) de vous satisfaire et éprouvera lui-même (elle-même) du plaisir à vous prodiguer du plaisir. Contrairement à ce que certains peuvent penser, le sexe n’est ni une science exacte ni un don inné : ça s’apprend et se réapprend au gré des partenaires.

Cartes sur table
Surtout, évitez d’essayer de sauver la mise en vous lançant dans une simulation aussi improbable que théâtrale. S’il (elle) pense que tout va bien de votre côté, que vous avez atteint le septième ciel et qu’il (elle) est un amant (une maîtresse) hors pair, comment voulez-vous qu’il (elle) fasse des efforts pour mieux vous satisfaire ? Au contraire, il est important que vous soyez totalement transparent(e) avec votre partenaire, que vous lui fassiez part de vos sensations, de vos frustrations, de vos attentes, sans avoir peur de le (la) froisser ou de heurter son égo d’homme viril dans le cas de ces messieurs… Attention pour autant à ne pas être blessant(e), ces sujets-là restent très sensibles. S’il y a, comme vous le pensez, une réelle connexion entre vous et que vous restez sincère quoiqu’il arrive, l’entente finira par transparaître au lit comme dans la vie… C’est en tout cas tout le mal que l’on vous souhaite.