Top 8 des gaffes de la première nuit

Lorsqu’il s’agit des premières fois, avec le stress, les doutes, etc, on se voit parfois devenir de vrais gaffeurs… Après celles du premier rendez-vous, on passe en revue les petites maladresses d’une première nuit ensemble. Ne rougissez pas : riez !

Souci technique

Qu’il vous manque un préservatif, que vous le craquiez en l’ouvrant ou que vous le perdiez à l’intérieur de votre partenaire (oui, oui ça arrive), les petits problèmes de « logistique » sont fréquents. Mais pas si graves, si on les prend avec humour !

Appeler l’autre par un mauvais prénom

Lancé avec fougue dans vos ébats, votre langue fourche (pas à l’endroit que vous imaginez) : le prénom de votre meilleur ami/fantasme/ex sort bien malgré vous. Assumez, sous peine de paraître vraiment lâche ! Les lapsus ne sont pas toujours significatifs, faites-le bien comprendre à l’autre, si ce dernier est vexé.

Avoir des sous-vêtements « de la honte »

Un caleçon qui a déteint, une culotte avec des dessins régressifs, des trous ou des taches… ça arrive à tout le monde. Mais lorsque c’est devant quelqu’un que l’on a envie de séduire, ça peut devenir vraiment très embarrassant. Il est peut-être temps d’éteindre la lumière…

Dirty Talker

En pleine action, vous lancez une petite insulte, *!§!?*. Si celle-ci n’est pas très bien reçue, il faudra expliquer que vous n’avez pas voulu mal faire mais que vous vous êtes un peu (trop) laissé emporter… par votre excitation.

Le téléphone qui sonne (ou enregistre)

Votre ex ne vous a pas donné de nouvelles depuis 6 mois, mais ce soir-là, il décide de prendre de vos nouvelles/vous souhaiter la bonne année/vous insulter/vous dire qu’il pense toujours à vous. Toujours un peu inconfortable de voir « Poussin d’amour » s’illuminer sur votre écran (vous n’avez jamais compris comment changer un surnom dans le répertoire, ça fout mal)…

Autre option : vous vous retrouvez à quatre patres (ce sont des choses qui arrivent), les genoux sur votre précieux bien, qui se met donc à filmer (la joie des écrans tactiles). Ainsi, comme au théâtre, il est préférable de mettre votre portable en… mode avion !

Réveiller les voisins

Ce garçon/cette fille vous fait visiblement beaucoup d’effet. Résultat : vous ne parvenez pas à retenir votre joie et à maîtriser vos émotions. Vous criez… peut-être un peu trop fort. Jusqu’à ce que les voisins cognent au mur. Instant aussi gênant qu’amusant.

Mettre le feu (bougie sur les draps)

Vous aviez voulu créer une ambiance romantique et sensuelle et aviez déposé de petites bougies tout au long de votre lit, sauf que les flammes ont eu raison de vos draps. Et bim : un mini incendie vient gâcher votre romantisme. Ce genre de maladresse peut devenir touchante et mignonne, si les dégâts sont vite limités.

Oublier sa culotte

Les lendemains matins ne se passent pas toujours comme on l’avait prévu. Ainsi, pressé par le temps, on part vite, en laissant derrière soi (et donc chez l’autre) de très intimes petites choses. Comme la culotte sale de la veille…

On vous souhaite une première nuit pleine d’ardeur, chers gaffeurs !