Meetic / Edito / La culture du dating à l’américaine
share on facebook

La culture du dating à l’américaine

Trouver Mister ou Miss Perfect : voilà l’obsession des jeunes célibataires américains. À New York où les gens travaillent beaucoup, être en couple relève même pour certains d’une douce utopie tant la concurrence est rude et les perles ultra-rares. Résultat : pas question de se fier au destin ou à sa bonne étoile. L’amour, c’est comme le reste, ça se programme… Blind date, speed dating, online dating : le marché du célibat fait rage… et les séries US alimentent cette culture du dating.

Le dating, stratégie de l’amour et du hasard
Stratégie. Voilà le maître mot du dating à l’américaine. Comme dans les séries télévisées, le rendez-vous doit être abordé avec des critères précis et quelques calculs. La séduction arrive en second, une fois que vous aurez étudié si il ou elle mérite sa place à vos côtés. Pareil à un entretien d’embauche, le premier rendez-vous à l’américaine tourne autour de quelques questions incontournables : « Qu’est-ce que tu fais dans la vie, combien tu gagnes (non, ce n’est pas tabou en Amérique), où et comment te vois-tu dans dix ans ? Bref, un interrogatoire en bonne et due forme. Si ça matche, la conquête est en bonne voie.
 

Les règles à suivre
Mais attention, le dating doit suivre, tout le long, un protocole très précis. Dans le jargon, on parle de base (oui, comme au base-ball) pour décrire les stades de la relation : first base : un baiser, second base, c’est les caresses, third base, on peut aller un peu plus loin, sans pour autant consommer et enfin home run, c’est avoir des relations sexuelles.
1/ Lors du premier date, c’est l’homme qui doit impérativement régler l’addition. Le fait qu’il ne vous invite pas peut être le signe que vous ne lui plaisez pas, un homme américain ne vous invitera pas par politesse, mais parce qu’il cherche à vous séduire.
2/ Pas de sexe le premier soir. Le sexe est autorisé à partir de la third base. La first base ne doit comporter qu’un baiser. Explication : une relation amoureuse doit évoluer progressivement pour éviter une éventuelle méprise quant aux intentions des uns et des autres (il ou elle pourrait croire que vous ne voulez rien d’autre qu’une one night stand (une nuit sans lendemain). Si, en revanche, il ne s’est toujours rien passé au quatrième, vous pouvez commencer à vous inquiéter.
3/ Ce n’est pas parce que vous avez eu plusieurs dates avec lui ou elle que vous pouvez pour autant le (la) considérer comme votre boyfriend ou girlfriend (même si vous avez couché ensemble). Il vous faut d’abord en discuter et vous mettre d’accord sur la nature exacte de votre relation.
4/ Sans cet accord formulé et consenti, il est permis d’avoir plusieurs dates en même temps…
5/ Après un premier date réussi, il reste à poursuivre avec une deuxième rencontre. Problème, qui doit appeler, lui ou elle, et surtout quand ? Contactez l’autre si vous en sentez le besoin. Mais attention ! Laissez-vous le temps de la réflexion et contentez-vous de signaler que vous avez passé un moment agréable et que vous êtes prêt(e) à la (le) revoir.

Et le romantisme, dans tout ça ?
Loin, très loin de notre imagerie populaire française, cette vision du rendez-vous amoureux est quelque peu froide, dénuée de tout romantisme.
Mieux vaut ne pas se référer absolument à ce système très codifié pour débuter une relation. L’amour n’obéit à aucune règle et il serait dommage de se priver de la spontanéité d’une rencontre. Suivez votre instinct, écoutez votre cœur, faites des erreurs, et vous trouverez l’amour. Probablement au moment où vous ne l’aurez pas cherché du tout.


Qu’attendez-vous ? Qu’attendez-vous ?

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus