Rencontres Meetic / Accueil / Tendances / Meetic a rencontré Sylvie Testud et Diane Kurys pour « Arrête ton cinéma » !
share on facebook

Meetic a rencontré Sylvie Testud et Diane Kurys pour « Arrête ton cinéma » !

Bac films

Plus que jamais, la comédie est à l’honneur en ce début d’année avec la sortie d’Arrête ton cinéma. À la fois peinture au vitriol du métier de producteur et de la profession d’acteur, comédie sur la création, et réflexion sur les petites frustrations professionnelles, le film brosse tous ces aspects à la fois. À l’occasion de la sortie du film le 13 janvier, nous avons passé une après-midi en compagnie (délicieuse) de deux femmes au caractère aussi irrésistible que sympathique : l’écrivain et comédienne Sylvie Testud, et la réalisatrice du long-métrage Diane Kurys. Silence, ça tourne !

Gros plan sur la romancière et comédienne Sylvie Testud, et la réalisatrice Diane Kurys.

Up to date : Bonjour Sylvie, bonjour Diane. Le film est un portrait au vitriol du métier de producteur, et du métier d’acteur dans une certaine mesure. Sous la farce, est-ce un film charge ou un éloge de la folie ?

Sylvie Testud : Les deux ! Ce n’est pas un film à charge spécialement. C’est un film plein de dérision, qui se moque de nos petits travers, que l’on soit acteur réalisateur ou producteur. C’est un film à charge contre les gens qui ont plus d’argent que nous (elle rit) ! On aimerait être plus libre et que l’on finance nos projets plus facilement.

Up to date : Vous avez collaboré trois fois ensemble, un coup de foudre artistique ?

Diane Kurys : C’est le film Sagan qui nous a fait nous rencontrer. Nous sommes restées amies. Sylvie a joué dans un autre film, Pour une femme, le rôle d’une cinéaste. C’était un peu comme une projection de moi-même, c’est ma « Jean-Pierre Léaud ». On est de Lyon toutes les deux, il y a des recoupements dans nos vies et surtout on se stimule. Il y a une admiration réciproque. Quand Sylvie a eu tous ses déboires dans le métier, j’ai lu son livre qui m’a fait rire (C’est le métier qui rentre NDLR). J’ai voulu adapter le bouquin, ça m’est apparu comme une évidence. J’espère que l’on continuera de travailler ensemble. Pour l’instant, nous ne nous sommes jamais disputées !

Up to date : Vous avez eu d’autres idées de titre pour le film ? Dallas, ton univers impitoyable ?

Sylvie Testud : C’est tellement drôle Dallas : « Sue Ellen, monte dans ta chambre ! » Mais à la fois, ce film ne peut pas être comme la série où tous les losers du début devenaient des winners. Dans le film, elle ne gagne pas.

Diane Kurys : C’est un monde cruel, en effet. Le personnage principal de mon film se dirige droit dans le mur. C’est ça qui nous a fait rire. De prendre du recul sur l’expérience douloureuse. Après les larmes, le rire.

Up to date : Sylvie, votre personnage dit quelque chose comme : « Le cinéma c’est l’amour ». Vous le pensez ? La grande famille du cinéma…

Sylvie Testud : Je ne sais pas si c’est de l’amour. Mais s’il y a de la passion, c’est quelque chose d’addictif. En possédant cette passion, on respire mieux quand on fait son métier que lorsque l’on ne le fait pas.

Up to date : Les séquences de rêves/cauchemars sont très drôles. Sur sa fin, le film prend l’allure d’un grand rêve avec l’émission de TV, d’où vient cette idée ?

Diane Kurys : J’avais envie qu’à un moment, on pousse le délire. Quand on est pris par la création, nuit et jour on est dans le film, on rêve, on fait des cauchemars à ce sujet. J’aime bien me faire avoir au cinéma. Je me suis un peu inspirée du film Ça tourne à Manhattan, qui trompe le spectateur.

Up to date : Sylvie qu’est-ce que ça fait de voir son œuvre incarnée comme un accouchement, quand c’est une construction mentale à l’origine: un roman.

Sylvie Testud : Le roman s’universalise et fait écho chez l’autre. Et c’est ce qu’il y a de mieux lorsque vous écrivez quelque chose. Pourquoi parler de moi ? Pour parler d’un sentiment et de me moquer ce qui m’entoure en utilisant l’autodérision. Le but, c’est de transformer en comique une situation qui ne l’est pas à la base.

Up to date : Quel film proposeriez-vous pour un premier rendez-vous ?

Sylvie Testud : Pas Youth, de Sorrentino en tout cas ! Je dirais un film ennuyeux, comme cela, on quitte la salle pour faire autre chose…

Diane Kurys : Un film qui fait peur, car ça fait se rapprocher les gens.

Up to date : Quelle est la déclaration d’amour la plus romantique que l’on vous ait faite (ou que vous ayez faite) ?

Sylvie Testud : Lorsque j’ai annoncé que j’étais enceinte à mon compagnon, entendre le cri je joie dans sa voix était la plus belle déclaration d’amour. Savoir que nous allions être liés à vie par un enfant était la plus belle chose…

Up to date : Quel est le meilleur endroit pour un premier rendez-vous ?

Diane Kurys : Il n’y a pas d’endroit meilleur qu’un autre. Ça peut se passer dans le métro. Il peut pleuvoir, il peut faire beau, il peut faire chaud… si on a envie, tout est bon.

Sylvie Testud : Pour moi, il ne faut pas qu’il pleuve sinon mes cheveux, c’est une horreur…

Up to date : Quel est le petit détail qui vous fait craquer chez un homme ? 

Diane Kurys : La timidité.

Sylvie Testud : La générosité. Si je la vois dès le début chez lui, ça me fait craquer. Le courage aussi !

 

 

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

En salles le 13 janvier.

Propos recueillis par CB.


Qu’attendez-vous ? Register

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte

Découvrez les évènements Meetic
Découvrez les évènements Meetic
Events

Sondages

1er rendez-vous : restaurant ou balade ?

MEETIC VOUS INVITE AUX EVENTS

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.
© Up To Date - Meetic

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus