Rencontres Meetic / Accueil / Tendances / On a rencontré : Orelsan et Gringe
share on facebook

On a rencontré : Orelsan et Gringe

Anne Guitteny

Rappeurs et protagonistes de la mini-série Bloqués (diffusée sur Canal Plus depuis la rentrée), les deux compères Orelsan et Gringe (de leurs vrais prénoms Aurélien Cotentin et Guillaume Tranchant) passent désormais au grand écran : ils sont à l’affiche de Comment c’est loin (sortie le 9 décembre), réalisé par Orelsan. À cette occasion, Meetic les a rencontrés.

Le rendez-vous était pris dans le cadre cosy et vintage du Grand Hôtel Pigalle. Installés confortablement (presque allongés sur la moquette) dans l’une des chambres, on a immédiatement l’impression de retrouver des vieux potes qu’on avait perdus de vue, tant ils sont décontractés, cool et accessibles. On fait même des selfies. Sans tabou et taquins, ces deux-là forment bel et bien un duo explosif. Entre les yeux rieurs et pétillants de Guillaume, et la bouille presque enfantine d’Aurélien, difficile de ne pas être sous le charme de ces jeunes hommes aux talents multiples.

12336018_10153895598034781_1333242583_n

Comment vous vous êtes dit : « On va faire un film sur nous » ?

Orelsan : En fait, on a sorti un album qui s’appelle Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowteurs (en 2013, ndlr), qui est un album concept avec des interludes entre les titres, et cet album raconte une histoire qui ressemble plus ou moins au film. En faisant cet album, on a joué les scènes avec des micros mais pas de caméra et on s’est dit : « Oh ça pourrait être cool de l’adapter en film », mais c’était encore assez utopique, un truc qu’on n’aurait pas forcément poussé plus que ça. L’album a bien marché. Notre producteur de spectacle, Olivier Poubelle, m’a dit qu’il aimerait produire le film. Donc j’ai d’abord écrit une ébauche pour voir si ça valait le coup qu’on le pousse plus loin, s’il y avait des idées. Ça a plu. On a continué… jusqu’à ce que ça donne le film.

Comment faire du néant et de la glande un sujet de film ?

O : Il faut être exigeant sur le scénario. Tu peux grave t’ennuyer. C’est pour ça que c’est un film de dialogues, pour qu’on se fasse pas trop chier. Tu utilises des ficelles scénaristiques. Au lieu d’écrire un scénario « normal », l’enjeu démarre plus tard. Tu as le temps de te dire : « Il se passe rien dans ce film« , et puis tu as un enjeu, et derrière arrive un autre enjeu, comme d’aller chercher ces fameux sandwichs en triangle. Voilà des ficelles de scénario pour faire ça.

G : Ça parle de la procrastination, de mecs qui ne foutent pas grand chose. Ce n’est pas un film sur la glande, mais sur des mecs qui trompent l’ennui dans un contexte ennuyeux, où il ne se passe pas grand chose. Mais ils sont très forts pour tromper cet ennui !

Vous avez une complicité évidente. Comment fonctionne votre duo dans le travail ?

G : Alors c’est très simple, la mécanique est bien huilée : Orel travaille, moi non (rires) ! Je suis le suiveur, lui, c’est la locomotive créatrice du groupe. C’est Orel qui initie les projets, c’est son impulsion. C’est lui qui allume la mèche. Sur un morceau, dans l’écriture, c’est pareil, il fourmille d’idées. Moi je saute à pieds joints dans ce qu’il me propose.

O : Non, mais tu bosses quand même, tu t’impliques. Sur le film, tu es acteur, tu connais tes textes.

Musique, ciné, télé, et même vêtements pour toi Orelsan : quelle est votre prochaine envie ?

O : Un livre audio ! Je voulais en faire un, mais je n’ai pas eu le temps. Avec un concept que je ne dévoilerai pas tout de suite. Y’a des trucs à faire dans le monde du livre audio ! Non, mais je pense qu’on va se cantonner à ce qu’on a déjà pour l’instant… C’est pas mal.

Y’a t-il une part d’improvisation dans les tournages, que ce soit la mini-série ou le film ?

G : Ni dans l’un, ni dans l’autre. Un peu plus dans Bloqués, mais on ne sort vraiment pas les épisodes en impro. Le film est très écrit, c’est un film à dialogues. Si on part en impro, c’est qu’on sait déjà où on va, on a un fil conducteur, on a un thème. Puis, on se connaît bien donc on sait à peu près jusqu’où l’autre peut aller. On a fait de l’impro la première journée de tournage, c’était flippant pour tout le monde !

Dans la vie, vous glandez sur votre canapé ?

O : Non, parce qu’à côté on a des jobs de trader (rires) ! Non, on n’a pas le temps en fait.

G : Orel, c’est pas un fainéant, c’est un gros bosseur sous son air nonchalant. Il enchaîne les projets. Moi je suis capable de rien foutre, jusqu’à névrose…

Qu’est-ce qui vous « bloque » dans la vie ?

G : Bonne question… (il réfléchit).

O : … les embouteillages !

G : Le lait ! Tout ce qui est à base de lait. J’en ai un profond dégoût !

Et chez une fille, qu’est-ce qui vous « bloque » ?

O : Les fringues. Même si une fille est canon, si ses vêtements sont de mauvaise manufacture, ça me plaît pas.

G : Sa pilosité. Je n’aime pas qu’une fille s’épile intégralement. J’aime le contraste entre la féminité d’une fille, et ce côté plus « négligé ».

Qu’est-ce qui inspire vos textes ? Votre vie ? Les événements ?

O : Bah oui, tout ça ! Les films, les séries, nos discussions…

Quelle est votre imperfection et celle qui vous fait craquer ?

G : Le fait de ne pas être parfait, c’est séduisant déjà !

O : Je suis assez parano. Je ne sais pas si quelqu’un va trouver ça charmant…

G : Mais si, ça te rend fragile ! Moi, une fille qui me touche le plus est un garçon manqué, avec qui tu n’as pas de limite dans les discussions. La maladresse est touchant aussi !

Votre Saint-Valentin idéale ressemble toujours aux paroles de votre chanson ?

O : (il rit) A chaque fois que je fête la Saint-Valentin avec ma copine, j’ai toujours peur qu’on me voit et qu’on me dise : « Ah je le savais, ce n’était qu’un mensonge ! ». Je vais au resto, et j’aime bien me bourrer la gueule. Mais qu’avec la liqueur des chocolats !

G : J’approuve ce genre de romantisme !

Propos recueillis par Anne Guitteny.


Qu’attendez-vous ? Register

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte

Découvrez les évènements Meetic
Découvrez les évènements Meetic
Events

Sondages

1er rendez-vous : restaurant ou balade ?

MEETIC VOUS INVITE AUX EVENTS

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.
© Up To Date - Meetic

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus