Rencontres Meetic / Accueil / Conseils Dating / Le poids des stéréotypes : pourquoi les femmes ne font jamais le premier pas ?

Le poids des stéréotypes : pourquoi les femmes ne font jamais le premier pas ?

Dimanche 8 mars sera la 39ème Journée de la Femme, l’occasion de se poser des questions sur les inégalités qui subsistent entre les sexes dans notre société et sur la façon de faire évoluer les mentalités.

En matière de rencontre amoureuse aussi, les stéréotypes influent sur nos comportements, les encadrants, créant des attentes spécifiques aux hommes et d’autres spécifiques aux femmes.

C’est le cas pour un moment crucial de toute rencontre : le premier pas. En effet, peu importe le lieu, le moment, les personnes en présence, c’est traditionnellement à l’homme de faire le premier pas.

Certains hommes (et femmes) pensent peut-être qu’il s’agit d’une position confortable mais en fait, ce ne l’est pas tant. D’une part, cela laisse toute la responsabilité aux garçons de cette prise de risque, ce qui n’est pas égalitaire et peut rendre le fait de faire des rencontres très difficiles pour les plus timides d’entres eux. D’autre part, conventionnellement, cela empêche les filles de « prendre leur destin en main » et de se donner les moyens d’obtenir ce qu’elles veulent (en l’occurrence, votre numéro de téléphone, jeune homme…).

Il est donc temps de s’attaquer au problème :

Pourquoi les femmes ne font-elles pas le premier pas ?

anim2015-03-05-lucile-gomez-journee-femme

RAISON N°1 : pour ne pas bousculer les conventions
Conventionnellement, c’est l’homme qui fait le premier pas. Il n’est pas aisé de « déroger à la règle », de bousculer l’ordre des choses. Faire fi des traditions peut être libérateur mais c’est aussi un saut dans le vide, puisqu’on ne sait pas vraiment ce qu’il va se passer ensuite, comment l’autre va réagir, comment on va soi-même réagir, c’est un gros point d’interrogation qui mène à la raison n°2…

RAISON N°2 : pour ne pas se prendre un râteau

Les garçons savent très bien ce qu’est un gentil « non » ferme et définitif, ils en parlent entre potes, dédramatisent et même si ce n’est jamais très agréable, savent le plus souvent tirer une certaine fierté du fait « d’y être allé ». Pour les filles c’est plus compliqué. Déjà parce que la pression qui repose sur leurs épaules quant à leur capacité à séduire est bien plus grande. En effet notre société renvoie injustement aux femmes une injonction d’être belles, minces, sexy et désirables pour être reconnues. Dans un contexte de séduction, où ces « qualités » sont censées garantir la réussite, le râteau est d’autant plus douloureux.

RAISON N°3 : pour préserver sa réputation

Pour certains cette idée semble être d’un autre âge, mais pour d’autres, encore trop nombreux, une femme qui aborde un homme pour le séduire recherche forcément un plan d’un soir, elle est donc cataloguée «  volage » (pour ne pas dire s***** !). Dans ces conditions, difficile pour une fille de s’exposer à ce préjugé fondamentalement machiste qui voudrait qu’elle reste assise sur sa chaise à sourire niaisement en sirotant sa menthe à l’eau sous peine d’être cataloguée des adjectifs les plus abjectes !

Il y a donc de nombreux stéréotypes sexistes, liés à la façon dont sont encore perçues les femmes dans notre société qui pèsent sur nos relations amoueuses et sur ce moment crucial qu’est le premier pas vers l’autre.

Ce n’est pas une fatalité !

Bousculer les idées reçues : plutôt deux fois qu’une !

Tout d’abord, il ne faut jamais hésiter à bousculer les idées reçues, les nôtres et celles d’autrui pour gagner en confiance et faire bouger les lignes. Si vous êtes une fille et que vous avez envie d’établir le contact avec un garçon, le fait que « cela ne se fait pas » ne devrait jamais être un frein. Etre heureux-se passe avant tout par le fait de « s’écouter », cela signifie être à l’écoute de ses envies. Vous avez envie d’en savoir plus sur ce garçon ? Foncez !

Un râteau reste un râteau. Rien de plus…

Ensuite, qu’avez-vous à perdre ? Vous avez peur du grand-méchant-râteau ? Détendez-vous, nous ne sommes plus au collège, entouré(e)s des nains maléfiques et il n’y a aucun risque qu’il vous montre du doigt en criant avec un rire satanique « Hein ! Hein ! Hein ! Comment as-tu pu croire que je m’intéresserais à toi ? Tu es bien trop moche !!! ». Cela n’arrivera pas. En réalité, qu’il y ait ou non des affinités réciproques, il sera à la fois flatté et surpris et même très certainement un peu intimidé que vous lui adressiez la parole…

…Et un boulet reste un boulet : à prendre avec la même philosophie

Pour finir, si vous sentez qu’il se permet un comportement irrespectueux, montrant bêtement qu’il vous croit déjà dans son lit sous prétexte que vous avez fait ce premier pas vers lui : passez simplement votre chemin. Au moins, vous serez fixée : c’est un idiot.

Finalement, pour faire ce premier pas le plus sereinement possible (ok, ça restera toujours un truc flippant quand même), la clé est d’être vous-même, de vous rappeler que rien de tout ceci n’est dramatique et surtout de suivre vos envies ! Ayez confiance en vous #LoveYourImperfections : la femme parfaite n’existe pas.


Qu’attendez-vous ? Register

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte

Découvrez les évènements Meetic
Découvrez les évènements Meetic
Events

Sondages

1er rendez-vous : restaurant ou balade ?

MEETIC VOUS INVITE AUX EVENTS

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.
© Up To Date - Meetic

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus