Rencontres Meetic / Accueil / Conseils Dating / Petite histoire du billet doux
share on facebook

Petite histoire du billet doux

Les mots sont aujourd’hui légers comme la plume, immatériels même. Comme les oiseaux, ils s’envolent dans les airs, ou plutôt sur les ondes, en un clic, d’écran en écran. Tout à leur joie d’envoyer des messages, ils sursautent, bipent et vibrent sur nos ordinateurs ou nos téléphones portables. Quelques touches effleurées du bout des doigts et hop ! Voilà qu’ils pirouettent et rebondissent.

LA GENÈSE DU BILLET DOUX

Qu’il est loin le temps où les mots se gravaient dans le marbre, l’argile ou la pierre et n’entendaient parler que de vérités éternelles et sacrées. Et oui… ! Avant d’inventer le billet d’amour, voluptueusement parfumé, plié et cacheté sous enveloppe, il a fallu inventer, mieux que le papyrus et le parchemin, le papier souple et surtout l’imprimerie, pour que l’écrit cesse d’être un privilège réservé aux grands de ce monde et à leurs dévoués secrétaires – scribes, moines, hagiographes et autres chroniqueurs : merci Gutenberg ! Il a aussi fallu inventer l’école pour tous, l’art de coucher sur le papier des pleins et des déliés : plein d’espoirs effectivement et de paroles ainsi déliées : merci Charlemagne, Jules Ferry et Camille Sée, grand défenseur de l’enseignement secondaire féminin !

LE BILLET DOUX DANS LA LITTÉRATURE

Pour que les mots soient pris « à la lettre », il a aussi fallu inventer, ou plutôt réinventer l’amour, tel que nous le concevons aujourd’hui : un amour librement choisi et écrit, mot à mot, sur la vierge page des jours. Il a fallu que les jeunes gens et les jeunes filles, longtemps placés sous le joug de l’autorité parentale, aient le droit au chapitre. Que « les cris », leurs cris et leurs pleurs fassent place aux murmures, chuchotements et roucoulades… Dans les pièces de Molière ou de Beaumarchais, les mots doux que les amoureux s’échangent à travers les persiennes sont pour eux le seul moyen d’échapper au mariage arrangé, le seul moyen pour un tendron de ne pas tomber entre les griffes d’un vieux barbon…

LES HEURES DE GLOIRE DU BILLET DOUX

Les billets d’amour ont de fait longtemps bataillé contre les billets tout courts, contre les pièces sonnantes et trébuchantes, contre la force de l’argent, qui était l’argument premier des unions matrimoniales. Mais au cours du XIXème siècle, se sont peu à peu imposés le mariage d’amour, et avec lui les lettres enflammées, brûlantes, désespérées, suppliantes… en un mot : romantiques ! Du rouge passion, les épistoliers sont ensuite passés au rose bonbon, avec les jolies feuilles de couleur, les cartes de la Saint-Valentin ornées de rubans et de dentelles, les « bons pour un baiser » et autres mignardises sucrées qu’ils pouvaient désormais se procurer dans le commerce… pour quelques sous.

LE BILLET DOUX À L’HEURE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

Puis l’heure du téléphone a sonné, l’heure de la mixité aussi, entre les garçons et les filles, réunis sur les bancs des écoles, dans les surprises-parties, les salles de cinéma, sur les banquettes arrières de voiture. Parce que les doigts se sont plus facilement entrelacés, les mains ont moins souvent pris la plume… Jusqu’à ce temps très récent où, de nouveau, des matériaux durs et rigides – non plus le marbre et la pierre mais tous les métaux du hardware – ont redonné des ailes à l’écrit. Voilà un bien joli paradoxe. Aujourd’hui, rien n’est terminé. Sur nos « terminaux », les billets doux non seulement poursuivent leur histoire, mais ils peuvent aussi commencer la vôtre…


Qu’attendez-vous ? Register

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte

Découvrez les évènements Meetic
Découvrez les évènements Meetic
Events

Sondages

1er rendez-vous : restaurant ou balade ?

MEETIC VOUS INVITE AUX EVENTS

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.
© Up To Date - Meetic

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus