Rencontres Meetic / Accueil / Sexe / Bisexualité : les idées reçues
share on facebook

Bisexualité : les idées reçues

Getty images

On en parle peu, mais être bisexuel(le) est loin d’être une évidence pour les premiers concernés, qui s’imaginent être strictement gay ou à 100 % hétéro, d’où la surprise lorsqu’ils font une nouvelle expérience en dehors des sentiers battus.

Le psychanalyste Freud est d’ailleurs l’un des premiers analystes à avoir mis en évidence la bisexualité psychique comme un état premier de la sexualité humaine. Selon lui, l’enfant se construit très jeune en imitant le comportement de ses parents. La réelle question est donc : « Naît-on bisexuel ou le devient-on ?« . Malheureusement, il n’y a pas de réponse définie sur le sujet. On ne peut pas dire avec certitude que l’on aime dès l’enfance à la fois le genre masculin et féminin, ou à l’inverse que c’est avec l’expérience que l’on développe des attirances. La bisexualité n’est pas plus une mode qu’un choix, c’est avant tout un désir qui ne s’accorde aucune répression. Petite mise au point sur les clichés répandus sur la bisexualité :

Les bisexuel(le)s sont volages

Faux. Les bi-e-s ne sont pas plus infidèles que les hétéros ou les gays, loin s’en faut, ils peuvent même se révéler bien sages et particulièrement stables pour construire une vie à deux !

Être bisexuel(le), c’est une mode

Faux. Durant l’Antiquité, les Grecs étaient notoirement bisexuels. Les hommes avaient donc bien entendu des épouses, mais aussi des « mignons », des jeunes hommes avec qui ils avaient des rapports sexuels. À toutes les époques, les bi-e-s ont été présents sur le devant de la scène, à l’image de la peintre mexicaine Frida Kahlo, des poètes Louis Aragon et Paul Verlaine, ou encore de la romancière Marguerite Yourcenar.

Ils/elles sont obsédé(e)s par le sexe

Vrai et Faux. Comme chez les hétéros et les gays, l’addiction pour le sexe n’est en rien relative à l’orientation sexuelle, mais bel et bien liée à la personnalité. Il y a donc des bi-e-s qui ne sont pas très portés sur la chose, et d’autres pour qui c’est tous les soirs la fête

Ils/elles sont peu visibles

Vrai. Les bi-e-s ne sont pas aussi soudés que les gays au sein d’une communauté, même s’ils partagent les valeurs et les revendications des marches des fiertés (la Gay Pride). Pour autant, cela ne veut pas dire qu’ils fonctionnent en solo ou sont particulièrement communautaires.


Qu’attendez-vous ? Register

Vous vous êtes rencontrés sur Meetic ?

Partagez votre histoire

N'hésitez pas à raconter votre histoire, ou tout simplement à donner quelques conseils à ceux et celles qui cherchent à vivre la même émotion...

Je raconte

Découvrez les évènements Meetic
Découvrez les évènements Meetic
Events

Sondages

1er rendez-vous : restaurant ou balade ?

MEETIC VOUS INVITE AUX EVENTS

Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.
© Up To Date - Meetic

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus