Questions / Réponses du 25 Août 2022

Questions / Réponses du 25 Août 2022En savoir plus »

  • 00:00 « Est-ce que c'est une bonne idée de rester ami après avoir eu une relation avec une fille ? »
  • 01:58 « Que faire si on arrive pas à se décrire ? »
  • 04:10 « Il faut combien de temps pour tomber amoureux ? »
  • 06:11 « Comment dépasser la peur de faire une erreur, de dire quelque chose qui déplaira lors des échanges avec une fille ? »
  • 09:39 « Mon métier agriculteur, est-il un frein pour faire la rencontre ? »
  • 11:11 « Comment se débarrasser de sa peur des femmes et plus adopter une posture d'homme dans la séduction et sa relation en femme ? »
  • 15:01 « Comment faire une belle photo de profil ? »
  • 16:26 « Bonjour, je crains de ne pas savoir communiquer clairement, respectueusement et sereinement sur mon besoin de temps de solitude en couple. »
  • 19:06 « Je passe au-delà des peurs et fait des rencontres via l'appli. »
  • 22:20 « Comment avoir confiance en soi et rester distante pour attirer l'attention d'un homme ? »
  • 24:48 « Est-ce que vous recommanderiez de ne pas coucher avec la personne rapidement même si on en a très envie ? »
  • 26:58 « Est-ce qu'il faut se dévoiler tout de suite et parler de choses personnelles ou attendre ? »
Notez la vidéo
Elodie Cavalier est Coach en Amour et fondatrice de la méthode Just a Better Me. Elle est spécialiste de la rencontre et l’épanouissement amoureux.
Transcript de la vidéo

« Est-ce que c'est une bonne idée de rester ami après avoir eu une relation avec une fille ? »

Alors, c'est intéressant parce que ça complète bien, du coup, le propos sur les ex et sur l'amitié qu'on a vu précédemment.En fait, ce que je ressens de ta question, c'est que toi, potentiellement, vu que la décision vient pas de toi, toi, tu voudrais autre chose qu'être ami.Et du coup, il faut pas se mentir à soi-même et je crois qu'il faut pas mentir à l'autre.Se mettre dans une relation d'amitié alors qu'on a envie d'autre chose, alors que ça soit une ex ou que ça soit une nouvelle personne d'ailleurs, c'est pas très sain.C'est pas très bon pour nous.Ça nous met dans une spirale, où on a du mal à s'ouvrir à autre chose, parce qu'on baigne en permanence là-dedans.Ça crée une énorme frustration pour nous.On fait croire à l'autre et on se fait croire des choses et je trouve que ça nous rend extrêmement malheureux.Donc, si vraiment Meetic 204, tu as d'autres vues.Toi, t'as envie de plus, qu'une relation amicale.Non, ne sois pas ami.Crée cette distance qui va être saine pour toi, pour te reconstruire, qui va te permettre de t'ouvrir aussi à d'autres personnes, d'échanger, dans un premier temps, si t'es pas encore prêt à aller plus loin, mais on est dans le processus là.Et vraiment, du coup, Meetic est un bon outil pour que tu avances dans tout ce processus d'échange, de rencontre, etc.Et d'ouverture à d'autres et puis, tu verras bien ce qui se passe.Mais je pense qu'en faisant cette démarche de prendre cette distance-là, tu vas pouvoir te reconstruire et enfin pouvoir t'ouvrir à quelqu'un d'autre.Et si, jamais, il devait se repasser quelque chose avec cette ex, ça ne se repasserait que parce que t'as pris cette distance et que tu t'es reconstruit.Ça ne peut pas se repasser si tu restes dans les parages en étant un ami qui cherche autre chose.

 

« Que faire si on arrive pas à se décrire ? »

Alors, en fait, c'est pas possible que t'arrives pas à te décrire.Je t'explique.En fait, si là, tu as l'impression que tu n'arrives pas à te décrire, c'est parce que tu es à fond là, dans ta tête, en train d'essayer de faire bien.C'est parce que t'as la croyance qu'il y aurait une description magique ou quelque chose de clé qui ferait que ça serait mieux qu'autre chose.Mais en fait, se décrire, c'est juste dire la vérité.C'est juste dire tes envies.C'est juste dire ce qui t'emmène là.C'est juste dire ce que t'as envie de vivre.Donc, tu vois, on est pas dans, il faudrait dans la version dans très stratégique de il y aurait des bonnes ou des mauvaises réponses, un peu comme le bon et le mauvais élève parce que ça, je comprends que ça te bloque pour écrire ta description.Mais non, dans un premier temps, moi, ce que je te propose, c'est de mettre sur un papier, vraiment, ce que t'as envie de vivre, de mettre sur un papier ce qui t'anime ou ce qui te fait vibrer dans la vie, en général, peut-être dans l'amour, etc., etc.Et à partir de là, ça, ça va te servir de ta base.Après, tu corriges un peu, tu mets un petit peu en forme.Puis, si t'es pas à l'aise à l'écrit, t'es pas obligé de faire très long déjà et puis, si t'es pas à l'aise à partir du moment où le contenu vient de toi et rejaillit de ta vérité, de ce qui t'anime pour rencontrer l'amour.À ce moment-là, pour la mise en forme, etc., tu peux toujours demander à quelqu'un de t'aider, que ça soit pour l'orthographe, que ça soit peut-être pour la structuration.Mais ne croyez pas que vous avez besoin de faire un roman, en fait.Si vous êtes pas à l'aise à l'écrit, ne rentrez pas dans la croyance de dire : « Ah, c'est foutu pour moi, je suis pas à l'aise à l'écrit. »Non, t'es pas à l'aise à l'écrit, écris court.Et court, ça peut être aussi percutant que long, voire même plus, si ce que tu écris est ressenti.Si ce que tu écris est vrai.Donc voilà, une description, c'est pas pour se vendre à tout prix.Une description, c'est pour offrir une partie de nous visible pour que l'autre voit si ça vibre avec lui ou pas.Rappelez-vous, on est sur une question de match.On est pas sur une question de, je dois être parfaite ou je dois être parfait, c'est pas ça l'amour.On est sur une question de ça vibre ou ça vibre pas ensemble.Voilà, j'espère Jean-Baptiste que ça répond à ta question.

 

« Il faut combien de temps pour tomber amoureux ? »

Alors, j'imagine, Louise, que cette question, elle vient, suite à ce que j'ai dit tout à l'heure dans le live.Je veux pas te faire une réponse chiffrée.On est en train de parler d'amour.Tu te doutes bien que je vais pas dire : « Il faut une semaine, il faut un mois, il faut un an. »En fait, c'est pas une question de temps, parce que ça peut arriver plus ou moins vite et chaque relation et chaque rencontre est différente, donc, c'est vraiment pas une question de temps, c'est une question d'étape.Je préfère te répondre là-dessus.C'est-à-dire que les étapes, encore une fois, c'est d'être bien au clair sur ce qui se passe en nous et parfois, on mélange les choses du corps, les choses du cœur, etc.En fait, ce qui se passe en nous au départ, c'est une attraction et c'est OK.C'est chouette une attraction.Donc, ne gâchez pas chaque étape, parce que vous, vous êtes focus amour, amour, amour.L'amour se construit avec plein de choses avant, tu vois.Donc, ça se construit à partir, déjà, d'une attraction.Ça, c'est une première étape.Et de la vivre cette attraction, de vivre avec délectation, j'ai envie de dire.Le fait d'avoir envie de contacter la personne ou le fait d'avoir envie de la voir ou le fait de ressentir qu'on est intéressé.D'accord, ça, c'est pas encore de l'amour, mais c'est les prémices, OK ?Ensuite, il y a l'étape, vraiment, de la découverte de l'autre.C'est-à-dire on rentre dans quelque chose où grâce à cette attraction, cette envie d'aller vers l'autre, etc., on va commencer à vivre des choses ensemble.On va commencer à se voir, à partager des moments, à se créer des expériences, des souvenirs, etc.Et ça, ça va venir enrichir émotionnellement ce qui se passe à l'intérieur de nous.Et donc, c'est comme ça, tout naturellement, que les sentiments ou que le sentiment amoureux va se créer ou pas.D'ailleurs, si c'est OK, si c'est ou pas.On est pas obligé de tomber amoureux de tout le monde et en tout cas, c'est comme ça.Donc vraiment, enlevez-vous de la tête : « Oui, l'amour, ça vient en une semaine, ça vient en un an. »Non, pas du tout.Ça dépend de comment on va assimiler, comment on va vivre toutes ces étapes-là qui viennent enrichir et nourrir l'amour.

 

« Comment dépasser la peur de faire une erreur, de dire quelque chose qui déplaira lors des échanges avec une fille ? »

Super intéressant, parce que ça, je le retrouve beaucoup, beaucoup.Bravo, merci pour vos questions, c'est vraiment top.Et là, derrière ce que tu dis, il y a une croyance.Il y a une croyance qu'on peut faire une erreur.Je sais pas si tu vois, et je pense que si, tu le ressens, en tout cas, la pression qu'on se met en croyant ça.En croyant que l'amour, la relation amoureuse, tout se jouerait sur une parole.Tout se jouerait sur quelque chose qu'on aurait fait ou pas fait, dit ou pas dit.Est-ce que vous imaginez la pression qu'il y a derrière une erreur de votre croyance et que ça pourrait tout F***** en l'air ?Heureusement, la relation amoureuse, en tout cas, la construction, la rencontre humaine, Dieu merci, ou alors, ça veut dire que les choses sont très, très superficielles, ou quel cas, ça ne mènera pas à une relation amoureuse.Ça se joue quand même pas là-dessus.Ça, c'est la première chose que je veux te dire.Je peux pas te laisser avec cette croyance-là.La deuxième chose, c'est qu'en soi, on fait pas d'erreur.C'est-à-dire que, on peut parfois être maladroit, ça arrive.On peut parfois passer à côté de quelque chose qui était peut-être important pour l'autre et puis nous, on l'a pas vu.Enfin ça, ça s'appelle être humain.Ça s'appelle pas faire une erreur, tu vois.Et ce qui est important, et là, ce qui va être la clé, c'est la communication.C'est-à-dire de faire sentir à l'autre que c'est OK.Que l'autre nous fasse un feed-back, que c'est OK, en fait.Qu'être dans cette démarche extrêmement constructive, c'est de dire, en fait, tu peux pas tout deviner.Je peux pas tout savoir et parfois oui, peut-être que je vais être maladroit ou maladroite et parfois, mais dis-le-moi.Ce qui compte, c'est vraiment de prendre conscience et surtout de réajuster.On est humain, et donc forcément, tu auras des petits décalages, forcément qu'il aura un mot ou pas un mot ou autre chose qui sera peut-être pas tout à fait ce que la personne attend ou qui peut-être peut blesser parfois aussi, ça arrive.Ce qui compte, c'est de pouvoir s'ouvrir à la discussion et ce qui compte, c'est de pouvoir faire mieux.Enfin, faire mieux, faire en conscience, maintenant que ça, ça peut peut-être blesser ou que ça, c'est pas à propos, etc.Donc, tu vois, comment dépasser cette peur ?Bah, c'est déjà, en ayant conscience de tout ça.Il n'y a pas d'erreur et la relation amoureuse ne se construit pas sur une chose qui pourrait tout mettre en l'air, c'est pas vrai.Je veux compléter parce que la question est vraiment chouette.Je veux compléter ma réponse aussi.Tu dis donc, quelque chose qui déplaira.C'est important que tu sois pas dans cette pression de plaire à tout prix.On est pas là, enfin, quand je dis : « on », vous n'êtes pas là pour plaire à tout prix.Vous êtes là pour que ça colle ou que ça ne colle pas.Parce que sinon, vous vous mettez dans une position où c'est l'autre qui vous choisit et qu'il faudrait vraiment faire attention à tout, donc bonjour à la spontanéité.Parce que l'autre pourrait avoir un peu comme César à l'époque des arènes un droit de vie ou de mort sur vous.C'est-à-dire de vie ou de mort sur la relation.Non, en fait, soyez dans cette authenticité, en vous disant que, vous aussi, d'ailleurs, vous êtes en train de choisir l'autre personne.C'est pas que l'autre qui vous choisit.Et en étant dans cette authenticité de voir si ça match ou si ça match pas.Mais si ça match pas, ça veut pas dire que vous êtes nuls.Ça veut simplement dire que le match, il se fait pas.Et c'est OK.Encore une fois, on peut pas matcher avec tout le monde.Vous imaginez, ça serait très compliqué la vie, si on match avec tout le monde.

 

« Mon métier agriculteur, est-il un frein pour faire la rencontre ? »

Dis donc Loïc, étais-tu présent lors du premier chapitre ?Je plaisante, mais je crois que vos croyances, elles sont tellement encrées qu'il y a besoin de dire les choses.Il y a besoin normalement que je vous les dise là, les yeux dans les yeux.Loïc, ton métier, tout comme l'âge, tout comme la géographie, tout comme ceci ou cela que je vous ai dit en chapitre 1, ce n'est pas un frein.Ça devient un frein si tu crois que c'est un frein. OK ?Ce n'est pas un frein, en soi. Pourquoi, ça serait un frein ?J'ai même envie de te dire, aujourd'hui, on en fait même des émissions, tu vois.Ce n'est pas un frein.C'est-à-dire que ton métier est un frein si toi, tu considères que c'est pas un bon métier.Et je suis sûre que non.Je suis sûre que tu l'aimes ton métier, tu vois.Ça devient un frein si tu crois que personne ne peut s'intéresser à toi à cause de ça, parce que là, pareil, rappelle-toi, si t'étais là, présent pendant le live, sinon tu regarderas le replay.Rappelle-toi toute la chaîne, de croire que c'est un frein, va beaucoup changer ton comportement, va beaucoup changer la façon dont tu vas interagir avec l'autre, peut-être dans une certaine forme de fermeture.Ton métier, c'est pas un frein et ça sera d'autant moins un frein si tu l'aimes, si tu partages ce que tu aimes, si tu es animé quand tu en parles.Si pour toi, c'est pas un problème, ça ne le sera pas pour l'autre.Je te le garantis.Voilà, donc j'espère que les choses sont claires, les amis par rapport à tout ça.

 

« Comment se débarrasser de sa peur des femmes et plus adopter une posture d'homme dans la séduction et sa relation en femme ? »

Alors, c'est une très bonne question.Évidemment, c'est une très vaste question.Je crois que je pourrai en faire aussi un live entier.C'est peut-être des sujets qu'on verra, je ne sais pas.On en discutera avec Meetic.Comment se débarrasser de sa peur des femmes ?Bah déjà, par un des outils que je t'ai proposé ce soir qui est de dégommer tes croyances, parce que t'as peur des femmes, forcément, et tu peux pas me dire le contraire, elle est relayée par pleins de croyances que tu as sur les femmes.C'est pas, j'ai peur des femmes et puis, il y a rien.T'as peur de ça, parce que tu crois ça.Tu crois que les femmes sont comme ci.Tu crois que les femmes sont comme ça.Qu'elles vont être comme ci avec toi, ou comme ça avec toi, etc., etc.Moi, je te propose dans un premier temps, c'est vraiment des exercices de coaching.Je te propose de lister.Je sais, c'est pas agréable, mais c'est un mal nécessaire et ça dure pas longtemps.Et tu vas voir, ça va libérer plein de choses, de lister tout ce que tu crois.J'ai peur des femmes, OK.Ah oui, même, je vais te proposer deux choses.Premièrement, j'ai peur de quoi ?Liste tes peurs.Deuxièmement, liste tes croyances.Liste tout ce que tu crois.Et à partir de là, tu vas pouvoir faire cette démarche justement de te dire : « Est-ce que c'est la vérité ? Est-ce que je peux le vérifier, etc. ? »Donc, on va désamorcer tes croyances.En désamorçant tes croyances, on va déjà commencer à diminuer un petit peu la peur.Ça, c'est la première partie de ma réponse.

La deuxième partie de ma réponse, c'est le pas à pas.C'est-à-dire que pour vraiment faire encore diminuer d'un cran ta peur des femmes, il va falloir que tu les fréquentes.Il va falloir que tu interagisses.Tu vas me dire : « Oui, mais, du coup, je n'ose pas parce que j'ai peur. »Oui, mais à un moment, on va trouver une petite brèche.Et cette brèche, je veux que tu t'y engouffres.Une bonne brèche pour le coup.Je veux que tu t'y engouffres.C'est-à-dire que même si c'est un minuscule pas, tu te dis et c'est complètement dérisoire.Un pas, c'est jamais anodin et ça nous emmène au pas suivant.Donc, moi, j'aimerais bien que là, tu peux même nous répondre dans le chat, si tu veux, mais pour toi-même sinon, que tu puisses vraiment te dire : « Ça serait quoi le plus petit pas que je pourrai faire, pour avancer vers les femmes ? »Pour avancer vers ce que t'appelle la séduction, pour avancer vers un échange.Je sais pas où t'en es exactement, tu vois, dans ton processus de rencontre.Je veux que tu détermines, non pas la montagne que tu n'oses pas franchir, mais le plus petit pas.Ça serait quoi cette petite chose que pour l'instant, tu fais pas ou tu t'autorises pas et que tu pourrais faire.Même si ça te parait petit, je te garantis que rentrer dans ce cercle vertueux, ce n'est pas petit.Et comme ça, petit à petit, on fait avancer les choses.Ça, c'est vraiment des outils, après, je peux te faire une réponse plus générale, j'ai envie de te dire : « Les femmes, elles sont comme toi. »Alors, je sais pas l'imaginaire que t'as par rapport aux femmes.Les femmes, elles sont comme toi.Elles sont là et en particulier, là, où vous êtes tous sur Meetic, donc voilà.Vous êtes là.Vous avez envie de rencontrer l'amour.Potentiellement, vous en avez un peu peur aussi et c'est humain et c'est OK.Et vous êtes là, pour la même chose, donc sache que la femme en face de toi, elle a envie d'échanger.Elle a envie de rencontrer l'amour.Elle a envie de découvrir.Elle a envie de vibrer.Elle a envie de tout ça, exactement comme toi.Donc, je veux vraiment que tu désacralises dans le bon sens du terme, en croyant, enfin, en ne croyant plus que ça serait une espèce d'OVNI qui serait très différente que tu ne comprendrais pas et du coup, tu feras n'importe quoi, etc., parce que c'est pas le cas.À chaque fois que tu ressens cette peur en toi, rappelle-toi que la personne en face de toi, elle cherche la même chose.Elle est là pour la même chose.Peut-être les mêmes peurs qui la traverse.Elle est humaine comme toi et elle est là.

 

« Comment faire une belle photo de profil ? »

Ah, alors, une belle photo de profil et je t'encourage à aller voir, il y a tout un replay sur le profil, il y a toute une partie sur les photos.Alors, je vais te répondre, bien sûr.Mais vraiment, si tu veux plus de détail, n'hésite pas à aller voir le replay.Une belle photo de profil, c'est quoi ?Restituons déjà le sujet.Une belle photo de profil, c'est une photo où on te voit, c'est une photo où tu te ressembles, c'est une photo dans un contexte qui est le tien, c'est-à-dire on ne s'invente pas une vie.Et c'est une photo où effectivement, esthétiquement, ce n'est pas tout flou, ce n'est pas…Voilà.Il y a quelque chose quand même qui te met à ton avantage, sans te dénaturer en faisant croire que tu es quelqu'un d'autres.Mais en tout cas, c'est une photo où quand même, j'ai envie de dire, c'est une photo où tu te trouves beau, Eric.C'est une photo où toi-même, tu te dis : « Bah, je l'aime bien cette photo », tu vois.Et c'est ça une belle photo de profil.Donc, et c'est une photo où c'est toi l'acteur principal, c'est-à-dire ce n'est pas une photo, les fameuses photos où il y a qu'un spot sur la photo.On ne sait même pas à qui on a affaire.Tu ne te caches pas, il n'y a pas les lunettes, il n'y a pas le masque, il n'y a pas tout ça.C'est ça, une bonne photo de profil, c'est juste toi, voilà.Je vais simplifier : c'est toi qui t'aimes bien sur la photo. Ça, c'est ma réponse.Après pour les détails plus précis, je t'encourage à aller voir le replay.

 

« Bonjour, je crains de ne pas savoir communiquer clairement, respectueusement et sereinement sur mon besoin de temps de solitude en couple. »

OK, alors, en fait, derrière ce que j'entends là-dessus, c'est intéressant parce qu'il y a le clairement, il y a le respectueusement, le sereinement, et ça revient un petit peu à ce que je disais tout à l'heure.C'est que je ressens que tu peux peut-être vite te mettre en format hérisson.C'est-à-dire que je pense que ce besoin est tellement fondamental pour toi, t'as tellement peur qu'on ne le respecte pas, et tu as tellement peur de ne pas savoir le faire respecter, que sans doute, tu te mets sans doute sur la défensive.Et évidemment, ce n'est pas la meilleure façon de communiquer.Donc, moi, j'ai envie de te dire que personne ne peut t'empêcher de répondre à ton besoin.Donc, tu n'as pas besoin d'être en mode hérisson, parce que c'est toi qui choisis les temps dont tu as besoin seul, ou les temps dont tu as besoin en relation.Derrière ta question, je sens la question des limites, que peut-être, tu as du mal à poser.En fait, sache que poser une limite, ce n'est pas faire du mal à quelqu'un, ce n'est pas être malveillant, ça ne veut pas dire qu'on ne l'aime pas.Ça veut dire qu'on est en train de respecter quelque chose qui est juste pour soi.Il n'y a aucun couple qui peut fonctionner, pardon, avec l'un des deux qui ne respecte pas ce qui est juste pour lui.Donc, plutôt que de croire que ça va peser sur le couple, non, ça ne peut faire que du bien au couple.Et si tu es en couple, ou si tu rencontres des personnes ou si tu as peur de rencontrer une personne qui ne respecterait pas ça, c'est qu'il va y avoir un très gros soucis dans la relation.Et j'ai envie de te dire, pose-toi vraiment des questions.C'est-à-dire que le respect des temps pour soi, c'est un des fondamentaux de la relation.Et pour cela, effectivement, parce qu'on a pas tous les mêmes besoins.Toi, tu as peut être besoin très souvent et pas longtemps.L'autre, il va y avoir besoin longtemps, mais pas souvent, etc., etc.Donc, on est tous très différents là-dessus.Donc, effectivement, la question de la communication, elle va être absolument essentielle.Et moi, j'ai envie de te dire de faire simple, c'est-à-dire de faire simple avec ouverture et bienveillance.Donc, pas porc-épic, pas hérisson, ouverture et bienveillance.Et peut-être qu'en face de toi, t'as eu à faire avec des gens qui n'étaient pas rassurés.Donc moi, je pense qu'il faut que tu commences par rassurer.« Je t'aime », ou bien, si on en est pas encore là, « Je suis bien avec toi ». Ce n'est pas « mais » tu éviteras le « mais » dans ta formulation.Et pour me sentir bien et me sentir encore mieux, j'ai besoin parfois de mes petits moments.Ça ne remet rien absolument en cause dans notre relation, dans mon envie d'être avec toi, dans mon couple.Au contraire, ça me donne encore plus envie, je me ressource et je suis encore mieux pour être avec toi.Voilà, comment je t'encourage à communiquer, Tania.

 

« Je passe au-delà des peurs et fait des rencontres via l'appli. Mais à chaque rencontre, je suis déçue, car je n'accroche pas avec l'homme rencontré, même après deux heures. Faut-il persévérer avec la personne ou bien, faire plus de rencontre ? »

Déjà, bravo à toi.Alors, on est ni dans la quantité ni…Je vais te faire une réponse.Déjà, je serais assez curieuse de savoir, t'en tire une conclusion, mais à partir de combien d'occurrences, tu tires cette conclusion ?Parce que, à chaque rencontre, je suis déçue.On est en train de parler de quoi ?De trois rencontres ?On est en train de parler de quoi ?De 100 rencontres ?Parce que très souvent, on a tendance à faire une généralité d'un truc qui ne peut pas être généralisé parce que si on est en train de parler de trois rencontres ou cinq rencontres, on ne peut pas généraliser.C'est OK de ne pas avoir de coup de cœur pour cinq personnes qu'on a rencontrées, encore une fois, c'est ce que je vous disais.Les coups de cœur, ça et ça doit, et c'est quelque chose qu'on a le droit.Vous imaginez si on a des coups de cœur pour tout le monde ?Donc, moi, ça ne m'inquiéterait pas à ta place, tu vois.Si on est pas en train de parler de 200 rencontres, évidemment.Mais si on est en train de parler de quelques rencontres, pas d'inquiétude.Je vais revenir sur le mot : « Je suis déçue ».Si tu es déçue, c'est que tu avais des attentes.Et je crois que la problématique, elle vient plutôt de là.En fait, c'est ce que j'essayais de vous expliquer, cette curiosité, dans un premier temps, même en soi, dans sa curiosité, de vivre, de ressentir, de voir ce que ça fait.C'est en étant dans cet état d'esprit là, que déjà, tu ne seras pas dans la déception, parce que tu n'auras pas d'attente.Et on ne peut pas être déçue quand on n'a pas d'attente.Plutôt, voilà, je suis dans la rencontre humaine, j'expérimente, je peaufine, etc.Voilà, il n'y a pas d'enjeux, OK.Et du coup, tu ne seras pas déçue.Et si tu n'es pas déçue, tu n'auras pas peur d'être déçue la prochaine fois, parce que c'est ça que je lis dans ton message.Vu que tu crois que tu es toujours déçue, encore faut-il savoir le chiffre, tu es en train de projeter ça, et d'anticiper sur le faite, que les prochaines fois, tu vas être déçue.Et du coup, tu es dans cet engrenage, où tu vas à la rencontre en ayant cette croyance.Donc, et du coup, ça se crée.Tu es parasitée par : « Je vais être déçue ».Tu vas essayer de chopper tous les trucs qui te déçoivent ou tous les trucs qui ne vont pas et tu ne laisses aucune chance à la rencontre.Donc, la question, ce n'est pas de persévérer.Je veux dire, si vraiment, tu n'as pas d'accroche avec quelqu'un, je ne vois pas du tout l'intérêt de revoir la personne.En revanche, change ton état d'esprit quand tu vas à la rencontre, ça, c'est vraiment important.Est-ce qu'il faut faire plus de rencontre ? Oui et non.Alors, je ne sais pas combien t'en a fait, donc, j'ai du mal à répondre à cette question.Il ne faut pas en faire plus pour en faire plus, parce que si tu fais des rencontres avec des gens avec qui tu n'as pas vraiment matché, ou il ne s'est pas passé un petit truc à l'écrit, ou par rapport au profil, ça sert strictement à rien.Si ça se passe mal ou pas top dans les étapes précédentes, ça risque pas de si bien se passer que ça dans la rencontre.Donc, potentiellement, plus de rencontres si tu n'en fais pas beaucoup.Donc, une question peut-être d'ouverture.Mais uniquement des rencontres, si t'as senti que ce qui s'était passé dans les échanges, t'en a donné envie.Et y aller avec curiosité en disant qu'il n'y a pas d'enjeux particuliers sur cette rencontre-là, voir ce que ça donne et être beaucoup plus spontanée peut être, beaucoup plus légère dans ton approche.

 

« Comment avoir confiance en soi et rester distante pour attirer l'attention d'un homme ? »

Alors, on est servi en croyance ce soir.Comment avoir confiance en soi et rester distante ?Qu'est-ce qui te fait croire qu'il faudrait rester distante ?Et puis, qu'est-ce qui te fait croire qu'il faudrait faire toute une magouille pour attirer l'attention d'un homme, etc. ?Je crois que là, tu es beaucoup parasitée par tes croyances des fondements de l'attirance ou de l'attention.L'attention d'un homme, elle va se porter à toi.Bah, en fonction de toi, c'est-à-dire qu'un homme va te porter de l'attention s'il y a quelque chose dans qui tu es qui va l'intéresser.Ce n'est pas une question de, il faut que je sois distante.Et puis là, il faut que je mette trois jours à répondre, sinon machin.Très sincèrement, ça, c'est des stratégies qui valent pas sur la durée, OK ?Ce n'est pas comme ça qu'on construit les choses.Donc, avoir confiance en soi.Il y a tout un replay là-dessus d'ailleurs.Donc, je t'encourage à aller le voir.C'est te dire que, encore une fois, il n'y a pas de rapport de force dans la rencontre.Tu peux avoir confiance dans qui tu es, parce que de toute façon, qui tu es, c'est qui tu es.Et que ça matchera avec des personnes et que ça ne matchera pas avec d'autres.Et pareil, il y a des personnes, toi, ça matchera ou ça ne matchera pas.La confiance, elle se situe déjà dans l'équilibre et dans le fait que le rapport humain, il est équilibré et il n'y a pas une posture inférieure ou supérieure.Par rapport à cette question de distance, ce n'est pas parce que tu es distante que tu vas attirer l'attention et encore moins la distance dans le comportement.C'est-à-dire que ce qui peut attirer l'attention, c'est au contraire, une certaine chaleur humaine, une certaine ouverture, une certaine, encore une fois, curiosité.Ce n'est pas de faire le…D'être dans la froideur, par exemple, tu vois.La froideur, ce n'est pas quelque chose qui est particulièrement attrayant.Je ne dis pas que ça ne titille pas certaines personnes, mais de manière générale, ce n'est pas particulièrement attrayant.Donc, tu n'as pas à jouer un rôle particulièrement.En revanche, si ta question de la distance, c'était une question d'espace, comme j'en ai parlé tout à l'heure, c'est-à-dire maintenir un espace où chacun est aussi indépendant.Et on n'est pas en train d'étouffer le truc.Ça, oui, j'encourage effectivement à avoir ta vie, à être dans ton espace, à être indépendante et effectivement, se retrouver en étant ouvert.Et au contraire, en n'étant pas froid.

 

« Est-ce que vous recommanderiez de ne pas coucher avec la personne rapidement même si on en a très envie ? Est-ce qu'il faut se dévoiler tout de suite et parler de choses personnelles ou attendre ? »

Il y a deux questions en fait. C'est une dernière question en fait. C'est deux dernières questions.Alors, la question du S***.Je dirais qu'il y a aucune règle.Vraiment, moi, je ne crois pas à ces règles archaïques : « il faut, il ne faut pas ».Déjà le « il faut, il ne faut pas », moi, j'y crois pas.Donc, je dirais plutôt que tout dépend où vous en êtes, ça rejoint un petit peu peut-être la deuxième question, dans ce que vous avez partagéet ce que vous avez échangé.C'est-à-dire que si vous êtes sur la même longueur d'onde, c'est-à-dire que les échanges se sont vraiment bien passés.On sait tous les deux que, on est en train de…On a envie de cheminer vers une relation engagée, etc.Moi, je ne vois pas du tout le problème de coucher le premier soir.Il y a aucun problème.Si c'est que pour du S***, je ne vois pas le problème non plus de coucher le premier soir.Ou c'est plus problématique, c'est quand vous maintenez un certain flou et je parle surtout aux femmes là ce soir.C'est-à-dire que, vous, vous avez envie d'une relation, de construire quelque chose avec quelqu'un.La personne vous plait.Donc, ça peut être une personne potentiellement avec qui vous avez envie de construire et vous n'avez pas du tout abordé ça avec la personne.C'est-à-dire que vous, vous êtes dans le flou de savoir si la personne en face, elle est prête à vivre ou à construire une relation engagée ou si elle cherche quelque chose de plus léger.Et c'est ce décalage-là, c'est ce flou là, c'est cette interrogation-là qui peut vraiment biaiser les choses s'il y a S***, alors que, on n'est pas très au clair sur ce sujet.Et là, ça peut créer quand même des choses un peu plus délicates.Donc, ce n'est pas une question de timing.C'est plutôt une question de « Est-ce qu'on a partagé ?Est-ce qu'on va dans la même direction, que ça soit pour le S*** ou que ça soit pour une relation engagée ? »En tout cas, je crois que c'est important d'être sur la même longueur d'onde et de le savoir avant de le faire.Et si vous le savez avant le tout début et que vous avez très envie, eh ben, ça fait partie de la vie, les amies.Et donc, voilà.Et du coup, sur ta deuxième partie de question.Est-ce qu'il faut se dévoiler tout de suite ?Alors, je pense que tu parlais peut-être plus sur la personnalité que sur autre chose.Et parler de choses personnelles ou attendre ?J'aimerais te dire, c'est indispensable de parler de choses personnelles dès le départ.C'est-à-dire que pour moi, on n'avance pas vraiment une complicité, un match, une rencontre plus plus, en restant sur des banalités même au niveau du chat.C'est-à-dire que dès le départ, avant même d'avoir rencontré la personne, on rentre sur des choses personnelles, on se dévoile.Qu'est-ce qu'on risque de toute façon ?À ce stade-là, c'est un inconnu derrière un écran.On ne risque rien à être authentique, à ouvrir quelque chose de nous.Donc, ce n'est pas simplement, il faudrait attendre.Je vous décourage d'attendre.Pour moi, c'est là que ça joue et c'est là surtout que vous allez créer quelque chose de différent.Combien j'ai des personnes qui me disent, qui sont sur des conversations extrêmement banales, extrêmement bateaux ?Ce n'est pas ça qui font tilt.Justement, on parlait d'attirer l'attention, etc.Ce qui va attirer l'attention, c'est justement d'être sur un créneau un peu plus profond, un peu plus personnel où on se dévoile, où l'en partagent des choses.Et là, vous ferez vraiment la différence en plus, parce qu'il y a beaucoup trop de conversations qui restent finalement en surface et qui ne sont pas très intéressantes au moment du chat.

X
Vos Vidéos Annulez Voir les videos