Comment éviter les « tue l’Amour » dans la rencontre ?

Déjouez les pièges des « tue l’amour » à chaque étape de la rencontre.En savoir plus »

  • 00:00 Introduction
  • 01:18 Sondage
  • 01:46 Les tueurs d'attractivité
  • 09:47 Derrière l'énergie dite « répulsive », se cache souvent la peur
  • 12:17 Résultat du sondage
  • 12:43 Le cercle vicieux de la peur
  • 14:30 Questions du chat
  • 21:09 Ce qu'il faut retenir
Notez la vidéo
Elodie Cavalier est Coach en Amour et fondatrice de la méthode Just a Better Me. Elle est spécialiste de la rencontre et l’épanouissement amoureux.
Transcript de la vidéo

Alors, j'ai utilisé le mot « tueurs », je suis désolée, c'est un peu violent comme mot, mais il y a un peu de ça quand même.
Il y a des choses qui vraiment vont venir faire fuir les autres ou comme, on dit, on va dégager une certaine énergie dite « répulsive » versus une « énergie attractive ».
Donc, les mots ne sont pas très jolis à entendre, mais pour autant, c'est important de pas se cacher la réalité et vraiment de voir, ce qui va venir être un tueur d'attractivité.

Au même titre que les tue-l'amour, c'est une expression qui est plus courante. Et tous ces tueurs d'attractivité, ça va être aussi bien des comportements, que des mots, que des attitudes, qu'une énergie, qui vont venir éloigner l'autre, plutôt que de le rapprocher. Eh bien souvent, même, c'est quand on essaie, on essaie, on essaie, on essaie de vouloir attirer l'autre, qu'on va un peu plus le faire fuir ou le faire reculer.
Donc, l'idée, c'est que plus jamais, vous ne fassiez l'effet inverse de l'effet escompté.
Et du coup, on va vraiment passer en revue ces principaux tueurs.

Sondage : "Est-ce que tu as parfois l'impression que ce que tu dégages, finalement, fait plus fuir que ça n'attire ?"

Je sais que c'est jamais très agréable de se poser ce genre de question, mais à un moment, il faut partir d'un constat pour pouvoir évoluer et faire en sorte que les choses changent, surtout. Et surtout, ce que je voudrais balayer, dans un premier temps, c'est le fait que de ces fameux tueurs d'attractivité, on peut les retrouver à tous les stades, finalement, de la rencontre. Depuis le profil, en passant par les échanges jusqu'à la rencontre physique. Donc, il y en a à tous les niveaux.
Je vais vous répertorier les principaux, il y en a forcément d'autres, mais là, déjà, gardez ça en tête. Et si déjà, vous avancez sur cela, on sera déjà pas trop mal.
Donc, je vais pas rentrer dans tous les détails de tous et de tout ce que je vais vous présenter et parfois, je vous renverrai un certain replay de Live Coaching précédent qu'on a vu.
On aborde les choses beaucoup plus en détail, mais j'ai quand même, vraiment, envie de vous remettre sur cette voie-là.

Les tueurs d'attractivité

Les photos de profil

Et on va commencer par les fameuses photos. Et là, déjà, il y a des tueurs d'attractivité à ce niveau-là. Je vais vous en rappeler un certain nombre, n'hésitez pas à liker si vous vous rendez compte que oui, effectivement, c'est peut-être un tueur d'attractivité et non, effectivement, pour l'instant, vous n'avez pas encore tenu compte de ça dans vos profils.
Premièrement, il y a ce que j'appelle « les photos fuyantes ».
Alors, ce que j'appelle « les photos fuyantes », ça va être les photos floues.
Où on vous voit de loin, on voit de dos ou le regard est baissé, ou regarde ailleurs, ou on ne voit pas bien le visage, ou on se cache derrière un masque ou des lunettes, etc, etc.
Alors, je ne dis pas que vous ne pouvez pas avoir une photo plus loin, floue, etc.
Mais ça ne peut pas être la photo de profil et ça ne peut pas être la seule photo.
Pourquoi ? Pourquoi ça, ça ne serait pas attractif et ça serait plutôt répulsif ? Bah, parce que ça ne met pas en confiance, justement.
On va se dire : « Tiens, la personne a quelque chose à cacher. » On se dit que c'est louche.
Et puis, surtout, il n'y a pas de connexion avec vous, c'est-à-dire qu'on vous voit tellement peu, qu'on ne peut pas avoir un premier élan, on ne peut pas avoir quelque chose qui connecte. Donc, typiquement, on est vraiment pas dans quelque chose d'attractif. Est-ce qu'y en a qui font ça encore ? Qui ont des photos, finalement, on les voit pas très bien.

La deuxième chose, les photos de groupe. Alors, s'il y a principalement ça ou que ça. Pourquoi ?
Parce que finalement, vous êtes au milieu d'une foule, vous êtes au milieu d'un groupe, etc.
C'est difficile de connecter, d'être vraiment focus sur vous, de voir si on ressent quelque chose en regardant la photo. On se perd et quelque part, ça paraît, on a l'impression que vous voulez vous cacher derrière les autres et que finalement, bah, on n'est pas dans une rencontre en « one-to-one » et l'effet que ça peut faire, ce n'est pas un effet qui va être attractif.

Ensuite, moi, je dirais qu'il y a aussi les photos, un peu grimaces ou avec des artifices : les oreilles de lapin, etc, etc.
Donc, du coup, ça, ça donne un petit côté, soit enfantin, soit qu'on a du mal à associer une véritable rencontre amoureuse.
Oui, au mieux, ça peut faire sourire, mais très clairement, la séduction, elle ne va pas se placer sur une grimace ou sur des oreilles de lapin.
Donc, c'est important de ne pas confondre tout ça.

Et du coup, il y a une question là, sur le sujet de la part de Denis, qui nous dit : « Je me pose trop de questions quand quelqu'un me plaît sur moi, sur elle, surtout sur sa réaction possible. »
Oui. Et là, effectivement, mais on l'abordera un petit peu plus tard dans ce live coaching. Effectivement, le fait de se poser beaucoup de questions enlève à une certaine forme de spontanéité, une certaine forme de réaction comme ça, naturelle et effectivement, l'attractivité se base beaucoup sur cette forme de spontanéité.

Donc, le fait d'être beaucoup dans cette aile, beaucoup dans son mental, de ruminer, de se poser des questions, ça nous empêche, finalement, de dire ou d'agir d'une manière qui serait un peu, un élan du cœur ou qui viendrait de nos tripes. Et c'est dommage parce qu'effectivement, ça, c'est une réelle source d'attractivité.

Enfin, les photos, soit avec l'ex-coupé ou pas couper, c'est encore pire, enfin, même quand on distingue l'ex-coupé ou les photos avec des enfants. Très sincèrement, je trouve pas ça très attractif parce qu'on a du mal à se projeter avec vous. Alors, se projeter, en tout cas, s'imaginer quelque chose avec vous.
On a envie de vous voir comme un amoureux, une amoureuse, pas comme une mère, ce qui ne veut pas dire, il faut cacher qu'on a des enfants, mais en tout cas, je trouve que ce n'est pas très approprié de mettre ça comme photo.
Et avec l'ex non plus parce que du coup, on vous associe à quelqu'un d'autre et pas à soi.

OK, donc, il y a plein d'autres choses, mais la question à mon avis à se poser, c'est bah, finalement : « Est-ce que j'aurai envie de liker ou de contacter la personne, si je voyais cette photo-là ? » Posez-vous la question, ça vous donnera peut-être une réponse.

La description du profil

Au niveau du descriptif, maintenant. Il y a effectivement des tueurs d'attractivité aussi. Déjà, s'il n'y en a pas, c'est un tueur d'attractivité.

Ne sous-estimez pas le descriptif, je l'ai déjà dit dans des précédents live coaching, mais j'ai insisté encore ce soir parce que ça montre, si vous êtes engagé ou pas.
Et quand soi-même, on recherche une relation engagée, bah, c'est pas attractif d'avoir quelqu'un qui semble pas engagé.
Ce qui paraît assez logique. Après, d'autres tueurs d'attraction, d'attractivité dans le profil. Bah, ça va être de ne pas avoir pris soin, quelque part, de son profil.
Donc, beaucoup de fautes, quelque part, ce n'est pas prendre soin.
Même si vous, naturellement, vous faites des fautes et vous dites : « Oui, mais tu dis qu'il faut être authentique, etc. »
Oui, mais ça ne veut pas dire qu'on n'y met pas tout son cœur et tous ses efforts. Et si vous avez besoin de vous faire corriger, moi, je trouve que c'est OK.
Au contraire, c'est plutôt mignon que vous ayez fait l'effort de vous présenter correctement.
Il peut y avoir, effectivement, le fait qu'on met un mot comme ça ou une phrase qui n'a pas de sens.
On voit bien quand c'est fait vraiment à la va-vite. Ça se sent.

Alors, je ne dis pas qu'il faut y passer beaucoup de temps, encore une fois, il y a une notion de spontanéité, mais en tout cas, ne pas le bâcler parce que ça ne donne pas une…

Ça ne donne pas envie et c'est pas très attractif. Et surtout, et là, j'insiste principalement là-dessus.

Sur les profils, ce qui est vraiment très répulsif, c'est la négativité.

C'est-à-dire d'écrire ce qu'on ne veut pas. Les fameux, bah : « Si tu es comme ci ou comme ci ou comme ça, bah, passe ton chemin, etc, etc. »Ça, ça respire une certaine forme et pardon, je vais être très directe, mais ça respire une certaine forme d'aigreur, une certaine forme de fermeture et de négativité dans la vie, qui n'est pas attractif. On a envie d'avoir quelqu'un qui a envie, pas quelqu'un qui se présente uniquement sous forme de « je n'ai pas envie ».

Voilà, donc, si vous êtes dans ce cas-là, voilà, l'essentiel, c'est que vous puissiez corriger ça.

Mais, c'est vraiment très important que vous puissiez corriger ça parce que ça, ce sont des tueurs d'attractivité, très importants.

Les échanges

Au niveau des échanges, maintenant. Je dirais que les principaux tueurs d'attractivité, bah, c'est déjà la démarche entretien d'embauche.
C'est-à-dire essayez de voir si l'autre va cocher toutes les cases.
Bah, non, on n'est pas là pour faire passer ou pour passer un entretien avec une salve de questions/réponses un peu à la mitraillette pratico-pratiques.

Ce n'est pas à cet endroit-là que la rencontre de cœur à cœur se fait. Ça se situe à un niveau plus émotionnel.

Et du coup, très clairement, au mieux, ça ne provoque rien, au pire, ça fait fuir. Et même, ça fait fuir même de manière inconsciente. Même si vous, vous avez l'habitude d'être là-dedans.

Bah, au bout de compte, je pense pas que ça fasse palpiter votre cœur quand vous êtes dans ce type d'échange. Donc, voilà. Déjà, mettez ça en place.

On arrête les entretiens d'embauche.

L'étape de la rencontre

Et ça va permettre de passer, vraiment, une parfaite transition avec ce que je voulais vous dire en complément de tout ça.
Un tueur, vraiment, d'attractivité, c'est le manque de présence, de curiosité, de chercher à plaire, de pression qu'on va mettre sur la rencontre.
Pourquoi je vous dis ça ?

Derrière l'énergie dite « répulsive », se cache souvent la peur.

Derrière tout ça, il y a de la peur. La peur de ne pas plaire, la peur de rester seule, etc, etc. La peur de souffrir, etc.

Et du coup, dans notre démarche de rencontre amoureuse, il y a, évidemment, de nombreuses peurs et ces peurs, elles vont avoir des conséquences.
Elles vont avoir des conséquences au niveau de notre énergie, au niveau de nos comportements.
Et une des principales conséquences, ça va être les attentes.

C'est un des principaux freins d'attractivité, un des principaux tueurs d'attractivité, ce sont les attentes.

C'est répulsif d'avoir trop d'attente. Enfin, d'avoir des attentes tout court.

Parce que finalement, les attentes, c'est quoi ? Si on sait bien regarder ce que c'est. Les attentes, c'est des peurs que je projette sur l'autre et sur la rencontre.
C'est-à-dire, je me mets de la pression et même sans le vouloir, je te mets de la pression.
Et d'une certaine manière, on n'est plus vraiment dans la réalité.
Une attente, c'est, par exemple : on ne s'est même pas rencontré que je voudrais déjà que l'autre soit un peu engagé vis-à-vis de moi ou on vient de se rencontrer et tout de suite, je mets la pression sur certaines choses qui seraient plutôt de l'ordre de ce qu'on retrouve dans un couple un peu plus installer, etc, etc.

Donc, les attentes, c'est à cause de la peur, avoir besoin à tout prix d'être rassuré à un moment qui n'est pas encore propice, c'est-à-dire qu'on n'est pas dans la réalité.

Du coup, on passe à côté de ce qu'on est en train de vivre.

On n'est pas focus sur ce qu'on est en train de vivre l'un avec l'autre, mais on est déjà en train de projeter quelque chose qui n'a pas de sens à ce stade-là.
Et ça, c'est très pressurisant.
Et de manière assez naturelle et même parfois inconsciente, l'autre, va reculer.

Parce que derrière ces attentes, il peut y avoir en plus une présence très forte, des relances, des choses qui vont venir mettre la pression.
Et ça évidemment, quand on laisse pas d'espace, bah, on a tendance, l'autre a tendance à fuir et à reculer, ce qui est naturel.
Mais aussi, on ne laisse pas la place à ce qu'il y a quelque chose d'assez sympa qui se construise.

Donc, ça, vraiment, prenez garde à ça.

Résultat du sondage

« As-tu parfois l'impression que ce que tu dégages fait fuir, plutôt que ça n'attire ? »

Encore oui à 80 %.

Bon, bah, alors, ouvrez bien vos oreilles pour la suite parce que tout ce que je vais dire va, évidemment, vous intéresser, peut-être, d'ailleurs, que vous venez de comprendre quelque chose et que les attentes sont un de vos grands freins à l'attractivité.
Dans ce cercle vicieux de la peur, on a une dernière chose que je voudrais soulever avec vous.

C'est effectivement, bah, notre manque de confiance.

Parce que vu qu'on a peur de ne pas plaire, on a peur de ne pas être aimé. Là, aussi, bah, ce qui va se dégager de nous, ça va être un manque de confiance en nous.
Et du coup, avec des conséquences en termes d'attitude, on ne va pas oser se montrer, on ne va pas oser dire ce qu'on veut, peut-être.
Peut-être qu'on va avoir un sourire un peu fake, lors de la rencontre, etc, etc.
Alors que très clairement, ben, on a le droit d'avoir un peu peur ou d'être un peu survoltée quand on va, par exemple, faire une rencontre, on a le droit de le dire.

Et ce n'est pas le fait d'avoir peur qui provoque une énergie répulsive.
C'est le fait, encore une fois, de vouloir masquer, de croire que si on montre ça de nous, par exemple, bah, ça va faire fuir et d'être en permanence en train de se dire :

« Si je fais ça, est-ce que ça va faire fuir ? Si je dis ça, est-ce que ça va faire fuir ? » C'est ça qui est répulsif.

Ce n'est pas qui vous êtes qui est répulsif, c'est vraiment important de le comprendre.

Et du coup, voilà, je voulais juste vous poser le concept et la question de la vulnérabilité.

Être vulnérable, c'est pas répulsif.
C'est, au contraire, vouloir tout blindé, tout bloqué, qui va faire qu'on ne va pas se connecter à l'autre et que du coup, bah, on va prendre de la distance et on ne va pas booster notre attractivité. OK ?
Donc, vous avez le droit d'avoir des failles.
Ça ne devrait pas vous faire perdre confiance parce qu'on en a tous. OK ?

Et surtout, vous avez le droit de le montrer et ce n'est pas ça, en tant que tel qui fera fuir, je vous le garantis.

Questions des internautes

Et donc, on a une question d'Arnaud qui demande :

« Une mauvaise description, peut-elle être rédhibitoire ?

Ma réponse est : « Oui ». En fait, chaque étape, comme vous l'aurez compris, peut-être rédhibitoire.
En fait, il faut bien se rappeler que les personnes qui regardent votre profil, elles ne vous connaissent pas.
Elles ne savent pas à quel point Arnaud, tu es sans doute un homme super sympa, etc, etc.
On ne peut pas le savoir.
Donc, la seule façon de te sentir un petit peu, au départ, en tout cas, de prendre la température, au départ, ce sont les photos et la description, l'un, autant que l'autre.
Donc, ne bâcler ni l'un ni l'autre.
C'est important de le comprendre.
> La description, elle est super importante parce que c'est un peu, j'ouvre un peu ma porte pour te montrer qui je suis.
C'est une première approche, où on va ressentir quelque chose de la personne. Donc, évidemment, que la description peut être rédhibitoire.
Mais, je voudrais juste revenir sur le terme « mauvaise ». Moi, je n'utilise pas souvent ce genre de« mauvaise, bonne ». Je n'aime pas trop ce type de façon de voir les choses.

Mais, en tout cas, ce qui serait une description qui ne serait pas attractive, c'est une description justement, où tu ne vas pas ouvrir ce petit quelque chose de toi.
C'est-à-dire, là où tu vas rester très à distance, très en surface. Ou alors, il y aura un certain manque de sincérité parce que même, enfin, consciemment ou inconsciemment, ça se sent.

Il y a quelque chose quand on va regarder ton profil qui va faire : « mhhh ». Ce petit « mhhh » de recul, on ne sait pas trop pourquoi, mais on sent qu'il y a un truc qui n'est pas en place.

Donc, pour moi la description, c'est de se dire, je montre quelque chose de moi, au-delà de la surface, mais un peu plus dans qui je suis, dans ce que j'ai envie de vivre, peut-être dans ce que j'ai envie de partager avec l'autre, etc, etc.

Autre question, une question de Kevin, qui demande :

« Comment mettre une belle photo pour plaire? »

Alors, je vais juste compléter ce que j'ai déjà dit sur les photos. Je dirais qu'une belle photo, Kevin, c'est une photo qui te représente. C'est-à-dire, qui te représente dans ta posture, dans ton air, dans ton environnement, aussi.
C'est-à-dire, pas un truc avec plein d'artifices, encore une fois, avec qui il n'aurait rien à avoir avec qui tu es, ou avec les environnements qui te plaisent, ou que tu as l'habitude de fréquenter.
L'idée, enfin, pour moi, une belle photo, c'est une photo qui va un peu montrer ton âme.
Et en général, l'âme, elle se perçoit beaucoup dans le regard et dans le sourire.
Et du coup, c'est une photo où on verrait vraiment, où ton regard serait vraiment un regard qui te ressemble et qui montre qui tu es.

Donc, on n'a pas besoin d'avoir une photo qui est artistiquement magnifique.

Mais, on a besoin de voir à travers tes yeux et à travers ton sourire un petit peu de ta personnalité, un petit peu de qui tu es.
Donc, moi, mon conseil pour ça et c'est ça qui peut plaire.
Il s'avère que tu plairas à tout le monde, Kevin, ça veut simplement dire que tu plairas à qui tu dois plaire parce qu'on aura un reflet de qui tu es.
Et du coup, n'hésite pas à prendre plein de photos ou à faire prendre par des amis plein de photos de toi.
Voilà, l'idée, c'est aussi une belle photo, c'est aussi une photo sur laquelle toi, tu te plais.

Et du coup, sur plein de photos, même si parfois, tu ne t'aimes peut-être pas beaucoup en photo, il y en aura forcément sur lesquelles, voilà, qui te plairont et tu seras plus en confiance aussi pour aller poster.

Question, maintenant, de Yannick :

« Comment reprendre confiance en soi pour séduire » ?

Alors, Yannick, il y a un replay entier sur la confiance en soi.
Vraiment, je t'invite à aller le voir à la fin du live.

On vous postera, de toute façon, les liens vers les replays, donc, vous pourrez aller voir beaucoup plus en détail certaines parties de ce que j'ai dit.
Mais je vais quand même te donner, déjà, immédiatement, quelques clés que tu pourras mettre en œuvre rapidement.
Déjà, bravo, parce que tu as compris qu'il y avait un vrai lien entre confiance en soi et attractivité et évidemment, c'est le cas.

Je tiens aussi à préciser que la confiance en soi, ce n'est pas forcément rouler des mécaniques, avoir une personnalité exubérante et être un grand séducteur.

Avoir confiance en soi, on peut avoir une certaine confiance en soi et pour autant être timide.
Ce n'est pas incompatible tout ça, donc, c'est important de le comprendre et de ne pas croire qu'il faudra avoir telle ou telle personnalité.

Une clé, qui est vraiment, déjà, importante dans la confiance. C'est déjà que tu te focalises sur ce qui est « aimable » en toi, plutôt que tu te focalises sur ce que tu crois qu'il te manque.

Très souvent, on a tendance à dire : « Je ne suis pas comme ci, je ne suis pas comme ça ». Rien que là, on est en train de se passer un message qui ne va vraiment, vraiment pas venir soutenir notre confiance, mais au contraire qu'il va la diminuer.

Donc. Ta démarche, dans un premier temps, c'est déjà de t'appuyer sur je suis. Avec quelques caractéristiques physiques, à l'intérieur de toi, dans ce que tu as à offrir dans la vie à l'autre, etc, etc.

Je suis, plutôt que je ne suis pas. Ça, déjà, ça va te consolider par rapport à ta confiance en toi. En tout cas, c'est un des premiers clés que tu peux commencer à mettre en œuvre.

Évidemment, il y en a plein d'autres, mais tu peux commencer par faire ça. La deuxième clé que je voudrais te partager, c'est vraiment la clé de prendre conscience que tu n'as rien à perdre et qu'il n'y a pas un enjeu énorme à chaque fois que tu vois un profil, à chaque fois que tu échanges avec quelqu'un, à chaque fois que tu rencontres quelqu'un.

C'est-à-dire que souvent ce qui fait perdre confiance, c'est le fait qu'on place un tel enjeu complètement disproportionné sur telle ou telle rencontre, de gens qu'on ne connaît pas, je tiens à la préciser et à le rappeler.

Que du coup, tu as l'impression que si ça ne se fait pas, quel que soit le stade avec la personne, tu as perdu gros et du coup, tu serais responsable et que tu ne serais pas capable, alors qu'il y aurait un enjeu important. Ça, ce n'est pas vrai, ton enjeu, c'est de rencontrer l'amour, globalement. Mais ce n'est pas que telle personne en particulier que tu ne connais pas, je le répète, te réponde ou que ça se passe bien à la rencontre.

Tu vois ? Donc, faisons baisser la pression et remettons les choses à leur juste place. Parce que, ça, vraiment, ça pèse sur la confiance et ça met une pression énorme.

Donc. Il y a plein d'autres choses, tu regarderas le replay, Yannick. Mais tu peux déjà commencer par avancer là-dessus.

Ce qu'il faut retenir

Et je vous propose qu'on récapitule quelques éléments clés de ce chapitre, avant qu'on passe au chapitre trois.

Alors, tout d'abord, très important :

  • Les attentes, ça constitue à mon sens, sans doute, « le répulsif » numéro un.
    C'est un facteur très important, donc, concentrez-vous bien, là-dessus et sur le moment, que vous êtes en train de vivre plutôt que de projeter des attentes disproportionnées, hors propos, à ce moment-là.
  • La deuxième chose, c'est que, c'est vraiment important de mieux assumer son « imperfection » et je mets beaucoup de guillemets avec son imperfection.
    Nous sommes des êtres imparfaits.
    En tout cas, ce que vous vous prenez comme des failles, ce que vous vous prenez comme des choses qu'il faudrait cacher.
    Les assumer, c'est une manière de montrer sa confiance et comme, je viens de vous le dire, la confiance, c'est un facteur d'attractivité, donc, c'est important de comprendre que l'imperfection n'est pas répulsive.
    Par contre, ne pas assumer son imperfection, ça, ça l'est.
  • Troisième chose, c'est que le manque de confiance en soi, et c'est ce qu'on disait, provoque souvent une perte, encore supplémentaire, de confiance en soi, c'est-à-dire qu'il y a un cercle vicieux, mais ça provoque aussi une perte de confiance de l'autre.
    C'est-à-dire, ça va faire que, il va avoir envie de reculer plutôt que de se rapprocher.

Et si tout est clair pour vous pour ce chapitre, je vous propose qu'on passe maintenant au chapitre trois.

Les clés de l'énergie attractive.

X
Vos Vidéos Annulez Voir les videos