Confinement et déconfinement : comment le coronavirus change pour de bon les rencontres amoureuses

Distanciation sociale. Confinement. Isolation. Epidémie. Crise sanitaire… Si ce vocabulaire nous accompagne depuis maintenant de nombreuses semaines, il semble bien éloigné du champ lexical de la rencontre amoureuse. Pourtant, c’est un fait, malgré l’actualité, la rencontre amoureuse demeure au cœur des préoccupations de 25 Millions de célibataires français. Ils sont d’ailleurs 44% à penser qu’ils pourraient tomber amoureux sans se rencontrer dans la « vraie vie ».

Selon notre grande enquête* menée auprès des célibataires Meetic, une chose est sûre : il y a un avant et un après coronavirus.

1. IMPACT DU CONFINEMENT SUR LES CELIBATAIRES : UNE PAUSE POUR SOI

Si le confinement a été un choc dans la vie de chacun, pour autant le moral des célibataires reste bon : ils sont aujourd’hui 72% à affirmer être dans un état d’esprit positif !

Quand nous interrogeons les célibataires sur ce qui leur a manqué pendant le confinement, ils répondent majoritairement les amis et la famille … suivi bien entendu par les rencontres et leur vie sociale.

Contrairement aux idées reçues, seuls 27% avouent avoir été en manque de sexe et ils ne sont que 11% à avoir échangé des sextos pendant le confinement (dont 3% pour la première fois de leur vie).

S’ils ont naturellement consacré plus de temps que d’habitude à leurs passe-temps (séries, cuisine, bricolage…), 41% d’entre eux ont affirmé avoir passé beaucoup plus de temps qu’habituellement à réfléchir à leur vie et leurs priorités. Il semble que le confinement ait permis aux célibataires de faire le point sur leurs attentes amoureuses.

2. IMPACT DU CONFINEMENT SUR LES RENCONTRES EN LIGNE : VERS PLUS DE QUALITÉ

Des célibataires toujours actifs et engagés. Si le week-end des premières annonces gouvernementales a logiquement provoqué un choc et donc une baisse d’activité chez les célibataires se préparant au confinement (-9% de messages échangés le dimanche 15 mars comparé au dimanche précédent**), dès le 22 mars, une semaine après, l’activité a repris à la hausse et ce tout au long du confinement. Très actifs pendant le confinement, les célibataires ont échangé beaucoup plus de messages qu’en temps normal frôlant même le record du « Love Sunday » (le premier dimanche de l’année, traditionnellement le jour le plus actif de l’année sur les sites et applications de rencontre).

Le dimanche de Pâques a été le jour le plus actif du confinement en terme d’inscriptions et a même supplanté la Saint-Valentin : ce jour-là Meetic a enregistré +20%** d’inscriptions par rapport à la Saint Valentin !

77% des célibataires interrogés ont utilisé plus ou autant Meetic qu’avant le confinement.

Ces célibataires engagés ont eu plus de temps et l’ont mis à profit pour faire des rencontres et « bien » le faire. 57% en ont d’ailleurs profité pour mettre à jour leur profil** (photos et description).

Ils le disent, leur expérience en ligne a changé … pour plus de qualité ! D’ailleurs 1 célibataire sur 3 affirme avoir eu des échanges plus profonds pendant le confinement. Notons que les femmes semblent encore plus sensibles à ce changement : 37% ont apprécié de prendre plus le temps de faire connaissance.

Justement, de quoi ont-ils parlé ? Si le confinement et son impact sur leur vie ont forcément été abordés (en agaçant parfois certains), ils ont parlé davantage de leurs sentiments et de leurs émotions (deuxième sujet de conversation). L’avenir a aussi été abordé, beaucoup ont évoqué des projets mais aussi leur envie de voyager.

Confinement oblige, les célibataires ont dû attendre pour leurs premiers rendez-vous « en vrai » et ont apprécié de prendre le temps de mieux se connaitre avant de passer le cap !

En attendant place aux rendez-vous virtuels : pour beaucoup ils ont opté pour l’appel vidéo et audio, mais ont aussi partagé bien plus…

3. DECONFINEMENT ET APRES : PLACE AUX VRAIES RENCONTRES !

Que nous réserve la période de déconfinement ?

Près d’un célibataire sur deux ne semble pas avoir d’inquiétude quant à l’impact du déconfinement sur leurs rencontres. S’ils savent que la rencontre dans la vraie vie se fera différemment (avec un masque, hors des bars et restaurants …) ils semblent prêts à s’adapter.

Le confinement a redonné toute sa saveur au premier rendez-vous. Ils sont 55% à lui accorder plus de valeur qu’avant ! S’ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils feront ce jour-là, 13% des célibataires affirment vouloir faire « quelque chose de vraiment spécial ».

1 célibataire sur 5 sait d’ailleurs déjà avec qui il passera son premier rendez-vous post confinement !

Vers de nouvelles attentes ?

Peut-être parce que 63% ont vécu le confinement seuls, ils ont eu le temps de se poser les bonnes questions sur ce qu’ils attendaient d’une nouvelle rencontre. Le fait est que la majorité des célibataires de 18-49 ans affirment que le confinement a eu un impact sur leurs attentes : 55% d’entre eux (et 64% des femmes célibataires) affirment attendre encore plus de sincérité et d’authenticité dans les relations qu’avant le confinement.

Très clairement les célibataires engagés sont plus que jamais en attente d’une histoire sérieuse, 63% d’entre eux affirment vouloir vivre une histoire sérieuse. Pour 23% d’entre eux, c’est le confinement qui a révélé ou intensifié ce souhait.

« Avec cette expérience du confinement je réalise que la vie est trop courte, il n’y a pas de temps à perdre ! » : 74% des célibataires approuvent cette affirmation !

CE QU’IL FAUT RETENIR :

Alors que la plupart prédisait que le confinement allait générer une frustration extrême chez les célibataires, qui allaient soudainement être en proie à la privation (de vie sociale, de rencontres physiques, de vie sexuelle …) : force est de constater que la vérité est toute autre.

Le confinement leur a offert du temps. Du temps pour l’introspection et cerner leurs envies. Du temps pour se dévoiler à l’autre en profondeur. Du temps pour se projeter à deux. Alors que depuis 2 ans nous observions un épuisement des célibataires utilisant les applications de rencontre (57% des célibataires françaises affirment être épuisées par les rencontres en ligne***) ; il y a clairement du positif à tirer de cette parenthèse temporelle vécue par les célibataires.

Les célibataires déjà engagés et désireux de vivre une vraie histoire ont continué dans leur démarche, en appréciant la pause qui leur était offerte et ce dès le premier dimanche de confinement. Quant aux autres, ceux qui laissaient davantage place au hasard, cette expérience leur a permis de prendre conscience de leur besoin d’engagement qu’ils ignoraient jusque-là (23% ont découvert avec le confinement qu’ils désiraient dorénavant vivre une histoire sérieuse).

Ce que nous pouvons prédire pour la suite des rencontres amoureuses en cette période de déconfinement ?

  • Des célibataires qui savent exactement ce qu’ils cherchent : 63% d’entre eux souhaitent vivre une histoire sérieuse.
  • Des célibataires toujours plus en quête d’authenticité et attribuent plus de valeur qu’avant à la découverte de l’autre: 64% des femmes célibataires l’affirment.
  • Des rencontres qui mettront plus de temps à se concrétiser dans la vraie vie : seuls 20% des célibataires ont finalement trouvé frustrant de ne pas pouvoir se rencontrer immédiatement en vrai !
  • De nombreuses belles histoires : comme en témoignent les récits que nous recevons régulièrement depuis le mois de mars.
* Source : Selon une étude interne réalisée du 24 Avril 2020 au 27 Avril 2020, sur un échantillon de 7301 utilisateurs Meetic âgés de plus de 18 ans en France.
** Source : Données internes Meetic
*** Source : Love Connection Nov.2018 – Etude conduite par Kantar TNS pour Meetic Europe auprès de célibataires âgés entre 18