Sexo : repousser ses ardeurs sans le refroidir

Voilà quelques semaines seulement que vous êtes ensemble et votre compagnon se montre déjà trop entreprenant à votre goût. Voici quelques astuces pour calmer ses ardeurs... sans le faire fuir pour autant.

Voilà quelques semaines seulement que vous êtes ensemble et votre compagnon se montre déjà trop entreprenant à votre goût. Voici quelques astuces pour calmer ses ardeurs… sans le faire fuir pour autant.

Envoyer le bon message
Évidemment, si vous le recevez en petite lingerie après 23 heures, ne vous attendez pas à ce qu’il regarde la rediffusion de Plus Belle La vie avec vous… Si vous n’êtes pas (encore) prête pour les choses sérieuses, ne vous amusez pas à envoyer des messages contradictoires, il pourrait (et ça se comprend) vous le reprocher par la suite.
Quoi qu’il en soit, quand et si les choses dérapent et que vous l’avez un peu cherché (vous aviez disposé des pétales rouges sur le lit et sorti votre plus belle lingerie), inutile de jouer la carte de la fille offensée.
Vos options :
– Soit vous jugez son comportement très déplacé et là mettez un stop direct et sans scrupules à sa tentative puisque de toute façon vous ne comptez pas le revoir (« désolée, je crois que je ne suis pas la fille qu’il te faut » devrait suffire);
– soit vous avez des sentiments pour lui et aimeriez simplement que les choses aillent plus doucement. Dans ce cas précis, il va falloir prendre des pincettes pour éviter qu’il ne prenne la poudre d’escampette. Parfois, un seul petit geste suffit : déplacez doucement sa main, il comprendra qu’il est allé trop loin et qu’il a mal interprété certains signes.

Dire les choses sans détour
Mais parfois, le geste ne suffit pas et certains hommes sont plutôt du genre insistants.
Face à quelqu’un d’insistant :
Si vous avez affaire à ce type d’oiseaux, la meilleure solution est encore de lui exposer clairement vos sentiments : dites-lui que vous avez besoin de mieux le connaître avant de passer à l’acte, que vous ne voulez pas précipiter les choses.
Si vous sentez que ce n’est pas encore le moment, surtout ne cédez à aucune pression : restez ferme et convaincue de vos positions, il n’en sera que plus impressionné et flatté le jour où vous serez prête à aller plus loin. Et si, malgré tout, il continue d’insister en débinant un ensemble d’invitations maladroites, c’est probablement que cet homme n’accorde pas suffisamment d’importance à ce que vous ressentez.
Conclusion : peut-être devriez-vous songer à reconsidérer cette relation… et surtout cet homme qui semble plus intéressé à satisfaire ses propres besoins que les vôtres.

Point trop (longtemps) n’en faut
Vous ne vous sentez pas prête et tentez donc de calmer ses ardeurs… Jusque-là tout va bien. Mais attention à ne pas le faire languir trop longtemps et à ne pas cumuler les refus. Parce que même s’il tient à vous, il n’acceptera pas de se faire éconduire trop longtemps et finira par se dire que quelque chose ne va pas (et il aura raison).
Ne confondez pas votre besoin de mieux le connaître et de vous sentir en confiance avec la peur de vous abandonner à une nouvelle histoire, à un nouvel amour. Le sexe est un pan fondamental de la relation amoureuse et c’est aussi cela qui vous dira si oui ou non, cet homme est fait pour vous. Traduction : 1 mois, d’accord, 6 ça commence à faire beaucoup. Car si le désir grandit au cœur de l’impatience, le plaisir se meurt dans une attente trop longue…