Vincent et Anaïs

Quand vous êtes-vous rencontrés ?
Au tout début de la période de confinement, fin mars 2020.
Qu’est ce qui vous a particulièrement plu sur son profil Meetic?
Anaïs : J’ai tout de suite flashé sur sa photo de profil, la douceur et la sincérité qui se dégageaient de son regard. Vincent : J’ai adoré le fait qu’elle fasse le premier pas et ses photos sur son profil.
Quels sont vos projets de couple ?
Après avoir passé 2 mois et demi et d’innombrables heures en visio, au téléphone et à s’envoyer un nombre incommensurable de messages, nous partageons enfin la vie l’un de l’autre dans le réel depuis quelques semaines. Nous passons déjà la plupart de notre temps ensemble, sommes déjà partis pour nos premières vacances et envisageons tellement plus encore. De nouvelles vacances, un emménagement ensemble, et qui sait peut-être même un mariage et un bébé un jour.
Quelles sont les petites attentions que vous faites l’un pour l’autre au quotidien ?
Anaïs : Alors même que l’on ne s’était encore jamais rencontré pour de vrai, et que la France entière était confinée, il m’a fait livrer un merveilleux bouquet de rose. et s’en sont suivis, et s’en suivent toujours, de nombreux autres. Il est toujours là où je ne l’attends pas, et à chaque fois que je me dis qu’il ne pourra plus jamais me surprendre, il a toujours un nouveau tour dans son sac. Il est terriblement doux et attentionné dans tous ses gestes du quotidien. Vincent : Lorsque nous sommes séparés l’un de l’autre, je reçois un message en guise de réveil chaque matin. Elle est toujours là lorsque le moral flanche. Elle a réussi à me surprendre pour mon anniversaire (qui a eu lieu au début du confinement) alors que celui-ci était passé depuis bien longtemps. Elle est très attentionnée envers moi.
Qu’avez-vous fait de plus fou pour lui/elle ?
Anaïs : Tout simplement, lui faire une place dans ma vie et dans mon cœur. Après de nombreuses déceptions, je ne pensais pas pouvoir faire à nouveau confiance, mais il a su se frayer un chemin. Vincent : Me raser la tête XD. Blague à part, la première livraison de fleurs et les poèmes que je lui ai écrit alors que nous étions en confinement et que nous ne nous étions encore jamais rencontrés.