Comment votre choix de carrière influence-t-il votre vie amoureuse ?

Détermine-t-on d’avance notre bonheur amoureux en choisissant notre carrière ? Pas vraiment, même si notre profession joue un rôle considérable dans notre vie privée.

Détermine-t-on d’avance notre bonheur amoureux en choisissant notre carrière ? Pas vraiment, même si notre profession joue un rôle considérable dans notre vie privée. Le travail n’existe pas en vase clos. Nos revenus, notre niveau de stress et notre identité sont tous liés à la manière dont nous gagnons notre vie – ce qui ne peut qu’influencer la manière dont nous concevons nos relations amoureuses. Des études psychologiques ont permis de clarifier le lien entre le taux de divorce et certaines professions. Parmi les métiers qui connaissent le taux le plus élevé, on retrouve les barmans, les masseurs, les artistes, les chorégraphes, les serveurs, les infirmières, les aides soignantes à domicile et les démarcheurs téléphoniques. Mais ce n’est que la partie immergée de l’iceberg ; lisez ce qui suit pour savoir comment votre job façonne votre vie amoureuse.

Un taux de divorce élevé est lié à une carrière stressante
On a beau faire tout notre possible pour dissocier la sphère professionnelle de la sphère privée, notre choix de carrière peut avoir un impact conséquent sur notre vie amoureuse future, surtout dans le cas d’un poste très stressant. Ainsi, les forces de l’ordre affichent un taux de divorce écrasant ; certains ont même démontré qu’il atteignait vraisemblablement près de 80%. Les associations de police blâment la profession, car un policier doit jouer son rôle 24 heures sur 24. Il est censé réprimer le crime à tout moment, et c’est très contraignant pour les familles. Il n’est donc guère surprenant de constater que les hauts niveaux de stress associés à la routine policière mettent la stabilité des relations en péril.

Les ingénieurs et les ophtalmologues ont tendance à rester mariés
Certains ont procédé à une répartition des données de recensement selon l’emploi et le taux de divorce. Si cette technique peut sembler impossible, elle a pourtant démontré que les professions qui enregistraient le taux le plus faible étaient les optométristes, les ingénieurs et les podologues.

Pour un mariage stable, faites de bonnes études
Une étude de suivi réalisée par trois étudiants a démontré que les professions exercées par des employés brillants et plus instruits affichaient un taux de divorce plus bas, et que ces taux étaient plus faibles dans le cas d’emplois mieux rémunérés. Il semble donc que ce n’est pas le métier en soi qui influence ce taux, mais plutôt les caractéristiques des employés. Même si cela va de soi, nous en avons maintenant la confirmation : un peu plus d’argent dans les poches de la famille contribue à un mariage plus stable. Si vous voulez être heureux pour le restant de vos jours, choisissez une personne brillante et instruite pour époux.

Les personnes qui exercent une profession d’assistance à autrui entretiennent des relations plus paisibles
Les relations les plus instables sont celles où l’un des conjoints – ou les deux – est une figure d’autorité, tels que les policiers ou les militaires. Ils ont l’habitude de parler et d’être écoutés ou obéis sans poser de question. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est la source de nombreux problèmes à la maison, où les relations sont de nature plus fluides et (espérons-le) moins hiérarchiques. Inversement, les relations sont plus sereines dans les professions d’aide à autrui, comme les éducateurs, les travailleurs sociaux, les thérapeutes, le personnel médical, et les individus qui se consacrent à des activités de bienfaisance.

Votre profession détermine le choix de partenaires potentiels
Pour Jeska Dzwigalski, directeur marketing dans une startup de technologie, « de nombreuses anecdotes démontrent que les technologues qui travaillent dans une startup sont très occupés et dévoués à leur job. Ils ont donc tendance à fréquenter des gens sur leur lieu de travail. » Quand vous choisissez une profession, vous choisissez également vos partenaires potentiels, et donc votre futur époux. Autrement dit, de nombreux avocats sont mariés à des avocats. « Même si beaucoup d’autres secteurs désapprouvent ce type de relations, j’ai vu de nombreux couples se former dans les entreprises de technologie », ajoute Jeska. « En réalité, j’ai rencontré ma fiancée quand la société pour laquelle je travaillais a acquis cette petite startup. »

Votre parcours professionnel traduit vos valeurs
Les valeurs fondamentales peuvent déterminer la réussite d’une relation. La profession d’une personne devient en effet son identité. Les artistes ont tendance à voir le monde avec imagination, mais pas toujours de manière réaliste. Un ingénieur est une personne séquentielle et rigoureuse. Les médecins ont tendance à se sentir puissants ; nombre d’entre eux veulent que l’on s’occupe d’eux après s’être occupés quotidiennement des autres. Les enseignants donnent généralement des leçons et se répètent. Si les opposés peuvent s’attirer et former un tout, il faut en être conscient et savoir faire des compromis. Quels que soient les traits de caractère qu’évoque votre profession, la clé d’une relation paisible est que ces traits correspondent à la carrière de votre partenaire en termes d’objectifs communs. Ainsi, si vous épousez quelqu’un dont les valeurs véhiculées par sa profession sont à l’opposé de celles que véhicule la vôtre (ou de vos valeurs personnelles), il y a de grandes chances qu’avec le temps, cette relation devienne conflictuelle, tendue et frustrante.

Les mariages heureux sont surtout une question de temps
Quel que soit votre choix de carrière, le principal indicateur de la stabilité et du bonheur d’une relation est la simple conjonction de temps et d’attention. Nous consacrons du temps et des efforts à ce qui compte le plus à nos yeux. Si vous devez passer votre vie à gravir les échelons au sein de votre boîte ou à étudier, vous n’aurez pas le temps d’entretenir une relation de qualité. Néanmoins, vous auriez tort de croire qu’il faut choisir entre une carrière réussie ou une relation prospère. Avec un bon équilibre, il est possible d’avoir les deux.