Comment larguer quelqu’un en 10 étapes simples

On a tous entendu parler de ces couples modèles qui se rencontrent à seize ans et sont toujours aussi éperdument amoureux cinquante ans plus tard. C’est adorable. Mais la plupart des gens et des relations ne sont pas comme ça.
Nous, les mortels, sommes à la merci d’émotions et évènements qui brisent nos relations avec ceux que l’on croyait être nos âmes sœurs sur mesure. On peut parfois surmonter l’insécurité, le doute, l’infidélité ou un simple manque d’affinités, mais pas toujours. Si vous avez donné une chance à votre couple mais que ça ne marche tout simplement pas pour vous, il est temps de passer à autre chose.
Voici notre stratégie en dix étapes pour limiter les dégâts quand vous lui dites adieu.

1. Ne vous précipitez pas
Dans le jeu de séduction, l’herbe est toujours dangereusement plus verte ailleurs, surtout sur internet. C’est tellement facile d’être accro aux mots doux d’un nouvel admirateur, quelques semaines à peine après votre rencontre avec celui que vous croyiez parfait – et à qui vous avez promis la lune, le soleil, les étoiles, et une maison à la campagne. Maintenant, il ne vous plaît plus car votre boîte de réception semble vous offrir de meilleures perspectives, et puis de toute façon, vous l’avez vu se curer le nez.
Avant de perdre contact avec la réalité pour rejoindre vos derniers cyber nanas ou cyber mecs, assurez-vous que l’échange en vaut le coup. La nouveauté perd vite son attrait. Si vous craignez que la relation ne devienne trop pesante, parlez-en avant de rompre ; vous vous apercevrez peut-être que vous n’êtes pas le seul à vouloir freiner un peu les choses.

2. … Mais ne vous éternisez pas non plus
Rompre n’est pas chose facile. Vous quittez peut-être un être cher avec qui vous avez partagé de grands rêves. Mais la douleur d’une rupture à court terme est infiniment préférable aux années de malheur d’une relation frustrante.
Si vous êtes convaincu que cette personne ne vous rendra jamais heureux, ne retardez pas l’inévitable. Plus tôt vous annoncerez la mauvaise nouvelle, plus tôt vous vous en remettrez tous les deux et trouverez quelqu’un qui vous correspond mieux – surtout votre partenaire rejeté.

3. Ne jouez pas la fille de l’air
La stratégie de « l’homme qui disparaît » (désolé les gars, c’est souvent les hommes) est le moyen le plus offensant et blessant de vous sortir de là. Vous croyez peut-être que rompre toute communication du jour au lendemain est l’issue la plus délicate. Plus délicate pour vous, sans doute, mais terriblement douloureuse pour celui ou celle que vous venez de larguer, qui vous en voudra, ne tournera jamais la page et ne fera probablement plus jamais confiance à un soupirant. Bien joué, mon brave.
Accessoirement, disparaître dans la nature avant de refaire surface avec un email laconique disant « au fait, je précise, je te largue » est presque aussi grave. Mais au moins, votre victime aura quelque chose à imprimer et à brûler au barbecue.

4. Faites-le en personne
Si les choses n’ont jamais dépassé le stade d’internet ou du premier rendez-vous, vous pouvez envoyer un email courtois. Mais si vous êtes allés plus loin, surtout si vous lui avez fait part d’intentions sérieuses, rencontré ses amis et avez eu des relations plus intimes, rompre par email est lâche et minable ; par téléphone aussi. Si vous désirez faire preuve d’un peu de compassion et qu’on garde quelque estime pour vous, annoncez la nouvelle en personne.

5. Faites-le chez lui
Ne demandez pas à votre futur ex de venir chez vous ou de vous retrouver en ville. Vous ne ferez que le condamner à un bien triste retour chez lui. Se faire dévisager en train de pleurer par un millier de passagers dans le métro ne l’aidera pas à s’en remettre, c’est tout simplement humiliant. Et ne parlons pas de lui demander de prendre le volant pour rentrer.
En outre, annoncer la nouvelle sur son territoire prouve que vous accordez assez d’importance à ses sentiments pour vous déplacer. Il est en terrain connu et peut réagir comme il l’entend pour trouver du  réconfort : vous mettre dehors et claquer la porte ; courir dans la cuisine pour prendre le pot de Häagen Dazs ; sangloter dans le lit pendant douze heures. Si vous avez beaucoup de chance, il sera peut-être même soulagé et vous offrira une bière.

6. Soyez honnête
Une relation échoue rarement parce l’un des partenaires a mal agi. C’est parce que vous n’êtes pas assez compatibles pour que ça marche. N’allez pas l’accabler de reproches.
Expliquer vos sentiments le plus clairement possible, sans que l’autre ne se sente inférieur. Inutile de lui préciser qu’il ne vous attire pas sexuellement ou qu’il est un mauvais coup, mais évitez surtout de vous en remettre au « c’est pas toi, c’est moi », formule vieille, usée, et dépourvue de sens.
Même si c’est son comportement qui justifie la rupture, par exemple il drague en ligne dans votre dos, assurez-vous d’abord qu’il n’a pas d’explication valable. Racontez-lui ensuite simplement que la relation ne répond pas à vos besoins ni à vos attentes. Raccrochez vous aux bons côtés et dites-le lui. Ne faites pas comme si tout n’était qu’un cauchemar.

7. Laissez-le parler
Les adieux ne sont pas un monologue. Laissez votre ex s’exprimer. C’est naturel de vouloir tourner la page, ne vous attendez donc pas à ce qu’il hausse les épaules et accepte la nouvelle sans plus d’explications, surtout si ça sort de nulle part. Soyez prêts à vous justifier.
Assurez-vous que les raisons avancées vous concernent vous, pas lui. Autrement, il vous suppliera de lui accorder une chance. S’il s’agit de vous, il aura moins l’occasion de vous faire changer d’avis. Dites simplement quelque chose du genre : votre instinct vous dit qu’à long terme ça ne marchera pas pour vous et qu’il faut que ça s’arrête là.
Ne partez pas en guerre. Si vous voulez réellement rompre, ne revenez pas sur votre décision.

8. Ne culpabilisez pas
Au même titre qu’il est inutile de blâmer l’autre, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Reconnaissez votre part de responsabilité dans la rupture, mais ne bombardez pas votre ex de commentaires sur votre haine de vous-même. Vous aussi, vous avez le droit de vous en sortir avec un peu de dignité.

9. Ne lui demander pas (encore) de rester amis
Ne terminez pas la conversation en proposant à votre ex de vous rejoindre au bistrot vendredi, juste en tant qu’amis. Vous aurez l’impression de descendre d’un échelon, même si, au départ, vous étiez amis. Laissez-le décider.
Ne lui envoyez pas de message enjoué deux semaines après la rupture pour lui demander comment il va. Votre ex y verra une lueur d’espoir et pensera que vous voulez vous réconcilier. Si c’est le cas, très bien ; sinon, vous le préparerez juste à se faire rejeter une fois de plus.
S’il veut que vous restiez amis, il vous le fera savoir quand il sera prêt. Bien entendu, il ne voudra peut-être plus jamais vous voir, mais c’est un risque à prendre.

10. Larguez comme vous voudriez qu’on vous largue
Si vous ne deviez retenir qu’une seule de ces règles, que ce soit celle-ci : pensez à la manière dont vous voudriez vous faire plaquer si les rôles étaient inversés. On récolte ce que l’on sème. Ne vous laissez pas avoir par ce karma !