Comment lui dire : « tu me plais »

Il/elle vous plaît. Comment lui faire savoir ? L’option directe ne vous convainc pas ? Alors tenez-vous prêt à entrer dans le monde enchanté de l’option indirecte du célibataire.

Il/elle vous plaît. Comment lui faire savoir ? L’option directe ne vous convainc pas ? Alors tenez-vous prêt à entrer dans le monde enchanté de l’option indirecte du célibataire. Un labyrinthe peuplé d’énigmes, d’interprétations subjectives et de questions sans réponses. Peu engageant ? Ne vous inquiétez pas, nous avons le fil d’Ariane, la carte au trésor et la pilule rouge.

Les signaux de fumée
C’est une règle générale : les signaux de fumée que vous émettez seront compris différemment selon qu’ils s’adressent à un homme ou à une femme : schématiquement, disons qu’une énorme colonne de fumée pourra passer totalement inaperçue pour lui, tandis qu’une légère volute sera pour elle une promesse d’amour éternel. En conséquence, il vous faudra adapter votre message en fonction de son destinataire (entre murmure et mégaphone, selon les cas).

Le sourire fonctionne toujours
Le sourire opportun au moment propice en dira plus long qu’un exposé circonstancié sur la nature et l’origine de vos affects. Cependant, soyez naturel(le) : le sourire charmeur à deux euros ne fonctionnera probablement pas, pas plus qu´un faciès de Joker sous Prozac.

Plus facile, plus discret également, le regard
Cherchez à croiser son regard ou bien détournez le vôtre lorsque ses yeux se posent sur vous peut être interprété comme une marque d’intérêt touchante (ou comme quelqu’un tournant la tête, selon le degré de sagacité). Le fixer et jouer à « celui qui tient le plus longtemps gagne » peut paraître un tantinet agressif. Ou incroyablement intense. En résumé : il n´y a pas de règle.

Plus direct, mais plus délicat à appliquer : le contact fortuit
Cela demande sang froid, tact et promptitude, mais peut être très efficace. Effleurez légèrement sa main l’air de rien, alors qu’il/elle attrape le dossier qui est sur le bureau ou la poignée de la porte. Attention : il est fortement déconseillé de pratiquer la tactique du contact fortuit sur une autre partie du corps.

Les mots-ricochets
Si le langage corporel a ses adeptes, le langage verbal reste notre moyen d’expression numéro 1, à nous autres, Homo bavardus. Vous avez fait sa connaissance sur un site de rencontre et vous êtes un as du chat ? Recourez à la tactique du ricochet (pour nos amis basketteurs, la fameuse technique du panier avec rebond contre le panneau) : s’il vous est impossible d’exprimer directement ce que vous ressentez, dites que… ce qu’il dit/écrit/porte/utilise/fait/émane/transmet/… vous plaît.

Vos actes en disent plus long que vos paroles
Le simple fait de maintenir le contact (par exemple en répondant à ses mails) lui fait déjà savoir que vous ne lui êtes pas indifférent. À plus forte raison si vous lui proposez une sortie. De manière générale, toute initiative de votre part pour faire évoluer la relation (premier mail, puis de mail à téléphone, de téléphone à rendez-vous, de café à l’apéro, de cantine à resto, etc.) lui fera comprendre qu´il/elle vous intéresse.
Souvenez-vous : s’il ne veut pas comprendre, c’est son problème. S’il ne peut pas comprendre, c’est votre problème.