Bien vivre ses complexes

J'ai des complexes Je ne suis pas Monica Belluci et alors ? C'est comme ça. La nature est parfois injuste. Certaines naissent avec un corps de déesse, des formes voluptueuses et un visage qui frôle la perfection. Mais combien sont-elles ces chanceuses ? Oubliez-les ! Et nous ? Loin d'être aussi parfaites, on peut-être une femme fatale. Quelques astuces pour être irresistible.

J’ai le nez trop long
Dans la glace, vous ne voyez que lui. Un cap, une péninsule ! A vous entendre, vous êtes la fille cachée de Cyrano. Pffff ! Et Cléopâtre, elle se plaignait de son nez peut-être ? Il ne l’a pas empêché d’être une des plus grandes séductrices de son temps. Mais si vous n’assumez pas cet appendice, rassurez-vous, ça se camoufle.
Le coup de pinceau magique :
Trichez en utilisant une crème de camouflage foncée ou un fond de teint plus foncé que celui que vous utilisez d’habitude. Posez-le sur l’arête du nez. Vous pouvez aussi tricher en attirant le regard vers le haut du visage en posant une touche claire entre les sourcils.

Je n’aime pas ma bouche
Vous fantasmez devant les lèvres pulpeuses d’Angelina Jolie. Tellement sensuelles ! A côté, votre bouche est quasiment invisible, à peine une cicatrice sous le nez ! Du coup, vous la négligez, ne la maquillez jamais. Erreur ! Bichonnez-la et vous resplendirez.
Le coup de pinceau magique :
Pour une bouche fine et grande : Utilisez un crayon à lèvres et redessinez le contour des lèvres en dépassant d’environ 1 à 2 mm au-dessus du dessin naturel.
Pour une bouche fine et petite : Agrandissez aussi les commissures des lèvres toujours en dépassant un peu. Pour que le trait tienne bien et fasse naturel, posez au préalable un fond de teint sur les lèvres. Posez un rouge à lèvres et fixez le tout avec de la poudre libre. Repassez une couche de rouge à lèvres et posez une touche de gloss au centre de la bouche. Vous n’avez plus rien à envier à Angelina !
J’ai des yeux de cocker
Vous rêvez d’un regard troublant à la Isabelle Adjani. Des yeux de biche à se damner. Mais dans le registre animalier, vous vous rapprochez plutôt du chien battu. La faute à ces paupières légèrement tombantes. Ne vous cachez pas derrière d’éternelles lunettes de soleil. En plus, c’est louche en plein hiver. Vous aussi, vous pouvez faire tomber les hommes d’un seul battement de cils.
Le coup de pinceau magique :
Rehaussez votre regard en posant un fard à paupière de façon à former un triangle partant du centre de l’oeil au coin externe, en remontant sur la paupière. Estompez doucement.

J’ai un visage tout en longueur
Quoi de plus craquant qu’un visage aux modelés harmonieux ? Certainement pas une tête tout en longueur. C’est tristounet et plutôt austère. Du coup, vous avez l’impression de renvoyer cette image de rabat-joie. Dites au revoir à la déprime et adoptez un maquillage coup de fouet.
Le coup de pinceau magique :
Remodelez votre visage en posant un fond de teint clair sur les parties creusées et un fond de teint plus sombre sur les parties bombées comme les pommettes. Fondez ensuite les deux fonds de teint pour obtenir un effet naturel. Evitez à tout prix le blush foncé au creux des joues (ça vieillit) mais optez pour une touche bonne mine avec du blush sur le haut des joues en remontant vers les tempes.

Je suis trop petite !
Ah ! Adriana Karembeu et son 1,20 mètres de jambes ! Si vous la rencontriez, vous lui arriveriez au nombril. Pour vous rassurer, vos amies vous répètent à l’envie : « Tout ce qui est petit est gentil. » Oui, mais vous, vous voulez être sexy. On a la solution !
Je bluffe :
En portant des talons et en misant tout sur les jambes. Vive les mini-jupes, les pantalons cigarette à la Audrey Hepburn et les blousons courts et cintrés. Abordez des coupes droites, près du corps et des couleurs plutôt uniformes.
J’évite :
Les pantacourts qui tassent la silhouette, les accessoires maxi qui vous font paraître encore plus petites

Je suis une géante !
Au lieu d’apprécier votre chance d’avoir la taille mannequin, vous vous lamentez sur votre sort. « Godiche », « Grande bringue ». C’est tout ce que vous trouvez à vous dire devant le miroir. On arrête l’auto-flagellation et on met en valeur ses atouts !
Je bluffe :
Cassez la silhouette avec des couleurs différentes en haut et en bas. Par exemple, un haut flashy sur un pantalon noir. Osez les talons. Ils affineront votre silhouette et vous rendront plus féminine.
J’évite :
Les petits accessoires type mini sac ou mini-pochette. Nunuche attitude assurée.
Mes seins sont riquiquis
Faire des ravages grâce à votre décolleté pigeonnant, vous en rêvez. Les formes généreuses de Laetitia Casta ou d’autres beautés plantureuses vous rendent folles de jalousie. Planche à pain ou plate comme une limande, vous n’avez pas de mots assez durs pour maudire votre menue poitrine. Elle peut pourtant être si jolie.
Je bluffe :
Misez sur des matières moelleuses et des tissus épais pour donner une impression de volume. Usez et abusez des soutiens-gorge type Wonderbra. Adoptez les tuniques blousantes, les pulls moelleux et confortables, les boléros ou les chemisiers à poches qui ajouteront de l’épaisseur et craquez pour les robes empire qui mettront en valeur votre décolleté.
Je contre-attaque :
Un peu d’exercice pour rebomber le torse. Assise sur une chaise, les bras tendus devant soi et parallèles au sol. Pliez les bras de façon à ce qu’ils forment un angle droit. Ecartez-les au maximum et rapprochez-les jusqu’à ce que les avant-bras se touchent.
Vous pouvez également utiliser un poids ou un livre pour effectuer cet exercice idéal pour muscler les pectoraux. Parfait aussi pour tonifier les fortes poitrines.
J’ai du ventre
Quand vous rentrez le ventre, vous n’arrivez plus à respirer. Arrêter la torture. Apprenez à vivre avec ce petit bidon et à le gommer en douceur.
Je bluffe :
Faites la part belle aux tissus fins et souples afin de ne pas le mettre trop en avant. Trichez en portant une grosse ceinture qui fera oublier les rondeurs. Portez des tops fluides, marqués à la poitrine (type smocks), une robe blousante, un pantalon à pinces et accessorisez avec une étole ou un châle.
Je contre-attaque :
Pour des abdominaux efficaces et en douceur, pensez toujours à bien garder les cervicales dans le prolongement des dorsales.
Allongée sur le dos, jambes pliées et pieds au sol. Ramenez les jambes tendues vers le visage en gardant les pieds en flexion. Vous pouvez aussi effectuer des cercles ou des battements qui feront également travailler l’intérieur des cuisses. Prenez soin d’avoir toujours des gestes lents.
Je veux des fesses de Brésilienne !
Se trémousser en string au rythme de la samba tout en restant sexy : une gageure quand on a l’impression d’être atteinte du fameux syndrome « goutte d’huile ». Idem quand le fessier est un peu trop volumineux. Avec de l’imagination et quelques efforts, vous pourrez aussi afficher des courbes désirables.
Je bluffe :
– Pour des fesses plates : choisissez impérativement un pantalon avec deux poches arrière, privilégiez les jupes à plis ou froncés, portez des talons pour galber vos fesses
A éviter : les pantalon à pont qui aplatit devant et derrière.
– Pour des fesses fortes : Optez pour des pantalons taille haute qui allongent la jambe. Misez sur des couleurs foncées et des tissus secs. Attirer l’oeil sur le haut du corps en dévoilant votre poitrine ou en arborant de beaux colliers.
A éviter : les pantalons taille basse, les tissus épais comme le velours, les ceintures basses sur les hanches.
Je contre-attaque :
Avec des exercices de flexions.
Debout, cuisses parallèles au sol, descendez en fléchissant les genoux puis remontez en expirant par la bouche.
Allongée latéralement, en appui sur les hanches, les deux jambes tendues. Levez la jambe gauche à 50 cm du sol et effectuez des petits battements ou des cercles. 20 à 30 fois de chaque côté.
C’est grave, docteur ?
L’avis du psy
Les complexes, qu’est-ce que c’est ?
Ce n’est jamais bénin. Etre complexé, c’est être préoccupé par un défaut de son apparence, bien souvent imaginaire. Si l’on n’y pense que trois minutes par jour, trouver sa bouche trop fine ou sa poitrine inexistante n’aura pas d’incidence sur la vie sociale. En revanche, les choses se compliquent si cette focalisation tourne à l’obsession. Sa propre image devient une source d’angoisse et il est de plus en plus difficile de sortir et de se mêler aux autres.
D’où ça vient ?
Le manque de confiance en soi en est la première cause. S’ajoute à cela la pression sociale qui érige l’apparence en valeur suprême. On voudrait ressembler aux superbes créatures des magazines. Seulement elles ne sont que des leurres et il est illusoire de courir après cette perfection.
Enfin, les moqueries entendues durant l’enfance sont parfois traumatisantes et laissent des traces durables. Comment ne pas détester ses oreilles quand tous les copains de maternelle vous traitaient de Jumbo ?!
Comment les soigner ?
Tout passe par la confiance en soi. Pour la reconquérir, il faut arrêter de se regarder dans le miroir et de se comparer sans cesse aux autres. Sortir de son image pour entrer dans la vie réelle, voilà la meilleure façon de lutter contre ces complexes qui nous empoisonnent. Le sport est aussi un excellent allié. Occupez-vous de votre corps tout entier et non plus de la seule partie de votre anatomie qui vous déplaît.
Pour les plus anxieux, une psychothérapie comportementale peut aussi être un bon moyen de regagner en estime de soi.
Et la chirurgie esthétique ?
Ce n’est pas forcément le remède miracle. Une opération peut être efficace si le défaut à corriger est suffisamment net et que la personne n’y attache pas trop d’importance. En revanche, les gens qui espèrent que le bistouri changera leur vie se bercent de dangereuses illusions. Encore une fois, seule une psychothérapie pourra réellement les aider.

Merci à :
– Le professeur Jean Tignol, psychiatre, psychothérapeute, professeur à l’université Victor Segalen et chef de service au CHU à Bordeaux. Dernier ouvrage paru : Les Défauts physiques imaginaires, Odile Jacob.
– Marie Chaudagne, coach, spécialisée en relooking. contact@mariechaudagne.com
– Virginie Gautier, coach, www.relookemoi.co
– Lydie Raisin, coach sportif, auteur de La Gym des paresseuses et La Gym anti-cellulite, Marabout.
Elisabeth Philippe