Premier rendez-vous : 10 conseils pour se rapprocher

Virtuels ou réels, les premiers rendez-vous sont souvent des moments de gêne, de tâtonnement, des moments où les tentatives de rapprochement sont parfois maladroites. Voici quelques conseils pour briser la glace.

Virtuels ou réels, les premiers rendez-vous sont souvent des moments de gêne, de tâtonnement, des moments où les tentatives de rapprochement sont parfois maladroites. Voici quelques conseils pour briser la glace.

Ouvrez-lui votre cœur
Vous en êtes à vos premiers échanges sur la Toile et vous ne savez pas trop quoi lui dire. La bonne nouvelle, c’est qu’Internet permet justement de briser plus facilement la glace, de s’ouvrir à l’autre dans un rapport dégagé des contingences de la vie réelle (le physique, le regard, le malaise des corps), derrière son écran d’ordinateur. Profitez-en pour créer une complicité, parlez librement, évitez les banalités, faites de cet échange un moment d’intimité qui ne pourra que vous rapprocher. En somme, ouvrez-lui votre cœur et invitez-le à faire de même.

Jouez la carte de l’humour
Mais attention, la complicité ne se résume pas à raconter sa vie, ses doutes, ses joies et ses peines. Tout cela peut même, très vite, devenir pesant si le tout n’est pas savamment ponctué… d’humour. En plus d’être une arme de séduction massive, l’humour est crucial pour instaurer une complicité durable. Alors, usez-en sans modération.

Ne fuyez pas son regard
Cette fois, fini les conversations virtuelles, vous passez aux choses sérieuses : c’est l’heure de votre premier (vrai) rendez-vous. Alors évidemment, tout ce qui a été dit précédemment vaut encore ici. Mais cette fois, la dimension physique s’installe entre vous. Premier élément de rapprochement fondamental : le regard. Le regard est le miroir de l’âme, dit-on. En vous regardant, il (elle) verra la femme (l’homme) que vous êtes vraiment et ne pourra plus vous résister. En revanche, si vous fuyez son regard, une distance se créera invariablement entre vous.

Cherchez le contact physique
Deuxième étape : le contact physique. Une jambe qu’on frôle, une main qu’on caresse : le contact physique instaure une intimité, aiguise la sensualité, invite la magie. Le rapprochement physique fait partie intégrante du rapprochement entre deux êtres, et s’il se doit d’être discret lors d’un premier rendez-vous, son absence est souvent de mauvais augure pour la suite de l’histoire…

Piquez dans son assiette
Se rapprocher, c’est aussi… partager. N’hésitez pas à goûter son plat et à lui proposer un peu du vôtre, amusez-vous à échanger vos verres pour mélanger les saveurs. Ces petites fantaisies pimenteront votre rendez-vous et aideront au rapprochement…

Un dessert pour deux
Ce sont toutes ces petites choses qui créent la vraie complicité. Alors au lieu de prendre chacun un dessert (ou pire, de n’en prendre aucun, ce qui écourterait du même coup la soirée… et la relation), pourquoi ne pas prendre un dessert pour deux ? « Un moelleux au chocolat avec deux cuillères s’il vous plaît », et hop, vous voilà déjà à adopter des réflexes de couple. Rien de mieux pour se rapprocher.

Une voiture pour deux
Évidemment, messieurs, c’est à vous que revient le devoir (et le privilège) de raccompagner madame (espérons que madame ait eu la bonne idée de ne pas venir en voiture). Encore une belle occasion de se rapprocher, après une soirée pleine de promesses. L’occasion de prolonger (encore) la soirée. Bref, une occasion à ne pas rater.

Premier baiser
Quel plus beau rapprochement que celui de déposer vos lèvres sur les siennes en guise de promesse ? Oubliez les craintes, les doutes et les « et si ce n’était pas le moment ? », et écoutez vos envies. Partager un baiser, c’est un peu comme partager un secret : ça crée un lien.

Le texto « premier baiser »
Après un premier rendez-vous, et après un premier baiser, il y a forcément le texto postpremier rendez-vous et postpremier baiser. Un texto comme une confirmation. Un texto qui dit : non, je ne regrette rien et j’attends la suite avec impatience.

Le coup de téléphone
Mais parce que le texto ne suffit pas, il y a aussi le coup de téléphone. Obligatoire. « Pour entendre ta voix ». Bref, mais intense. Une bonne nuit, un merci, un « j’ai adoré cette soirée ». Un coup de téléphone pour le(la) sentir tout près.