Les 3 lieux incontournables de la drague au quotidien

Un dragueur (ou une dragueuse…) qui se respecte n’attend pas les occasions exceptionnelles pour tenter sa chance. Les opportunités, se saisissent au quotidien : dans les rayons du supermarché, dans les transports ou encore à la machine à café.

Un dragueur (ou une dragueuse…) qui se respecte n’attend pas les occasions exceptionnelles pour tenter sa chance. Les opportunités, se saisissent au quotidien : dans les rayons du supermarché, dans les transports ou encore à la machine à café.

Au supermarché, en connaître un rayon
Et si l’amour était au rayon fruits et légumes ? Pas question de laisser filer sa chance, il va falloir oser. Après tout, il ou elle n’est rien d’autre qu’un(e) inconnu(e) et vous ne risquez pas grand-chose, alors inutile de vous poser mille et une questions du type « Et s’il (elle) me rembarrait ? » « Que va-t-il (elle) penser de moi ? » « Et s’il avait déjà une copine ? » À toutes ces questions, on a envie de vous répondre « Et alors ? »… Ici, une seule chose à retenir : qui ne tente rien n’a rien… Il est temps de passer à l’action. Comment ? Pour commencer, choisissez le bon moment pour aller faire vos courses : évitez les heures creuses et le week-end, vous n’y trouverez que des familles, des mères au foyer ou des sexagénaires… grosse erreur de stratégie.
L’idéal, la tranche 18-20h, vivier de célibataires affamés après une longue journée de travail venus faire leurs courses… Deuxièmement : le chariot. Observez bien les produits du jeune homme, pour éliminer tous les malheureux détenteurs de couches, petits pots et autre lait démaquillant pour Madame. Privilégiez les surgelés pour une personne et paquet de chips (pour recevoir les amis). Maintenant vous pouvez y aller. La technique : le pack d’eau est trop haut… et trop lourd. Et hop, vous le remerciez et en profitez pour entamer la conversation. Messieurs, autre astuce pour vous : arrangez-vous pour échanger vos chariots… Les plus grandes histoires d’amour sont nées d’un quiproquo. Oui, bon, un faux quiproquo, personne n’a rien vu…
Dans les transports, ça rame
Etant donné le temps que certains passent dans les transports, il serait dommage de ne pas en profiter pour faire d’éventuelles belles rencontres. Peut-être même LA rencontre. Alors oui, il y a plus romantique comme cadre, comme ambiance, comme odeur… Mais l’amour, ou du moins l’attirance ne se commandent pas. Si vous craquez pour un garçon ou une fille que vous voyez tous les jours à la même heure, décidez-vous à faire le premier pas. Un matin, soignez votre tenue et mettez le paquet pour le (la) séduire (n’oubliez quand même pas que vous allez au bureau juste après…). Essayez de le (la) repérer sur le quai et arrangez-vous discrètement pour monter dans la même rame. À l’intérieur, arrangez-vous pour être dans son champ de vision et ayez l’air occupé(e) : à lire, à envoyer des textos, à jouer au solitaire sur votre iPhone… Puis levez les yeux de temps en temps et fixez-le (la) quelques secondes avant de retourner à vos occupations.
Si vous lui plaisez, il (elle) soutiendra votre regard et vous fera un sourire. Sinon, laissez tomber, il (elle) n’est soit pas intéressé(e), soit marié(e) … Le cas contraire, sautez sur l’occasion pour aller lui parler. Commencez par le livre qu’il (elle) lit ou des retards de train qui commencent à bien faire. Bref, vous trouverez ! Si vous êtes sûr(e) de le revoir le lendemain, faites durer un peu le jeu de séduction, et attendez avant de lui donner votre numéro de téléphone.

À la machine à café, c’est corsé
Autre lieu de drague idéal au quotidien : la machine à café de votre entreprise. Un(e) collègue vous plaît et vous n’osez pas l’aborder ? Essayez au détour d’un café. « Alors, comment s’est passé ton week-end ? », « T’as été au cinéma ces derniers temps ? », « Trop hâte d’être en vacances, tu pars bientôt, toi ? »… L’avantage, c’est que cette fois, vous n’êtes pas face à un(e) inconnu(e) (au pire, vous le (la) connaissez de vue), et vous avez au moins un point en commun : votre vie professionnelle. Un détail qui facilite grandement l’entrée en matière, surtout autour d’un café… Évitez toutefois de ne parler que « boulot », il (elle) vient justement là pour se changer les idées et faire une petite pause. S’il (elle) fume, et que vous aussi, profitez-en pour lui proposer d’aller fumer dehors (comme quoi, la loi anti-tabac, ça peut servir) et poursuivez votre discussion. Si vous sentez que le courant passe bien, n’hésitez pas à lui proposer un déjeuner « un de ces quatre » pour commencer, histoire de le (la) faire languir un peu et de voir comment il (elle) se comporte après ça. Si vous observez une distance, c’est qu’il (elle) n’en a pas forcément envie. Dans le cas contraire, n’attendez plus : on vous rappelle que 12 % des couples mariés se sont rencontrés sur leur lieu de travail…