Séduction : comment se rendre accessible ?

Vous dégagez souvent une image froide, distante, voire même arrogante. Pourtant, derrière cette façade se cache un réel désir de plaire et de trouver l’amour. Nos conseils pour vous rendre accessible.

Souriez, vous êtes sondé

Ça peut paraître anodin, mais le simple fait de sourire vous rend plus accessible aux yeux des autres. En affichant votre bonne humeur, vous donnez confiance à celui ou celle qui envisage peut-être de vous aborder et faites tomber ses dernières réticences. Non seulement on a moins peur de vous aborder, mais on en a de surcroit bien plus envie. Ce qui ne veut pas dire pour autant que vous êtes quelqu’un de « facile », attention. C’est simplement le signe que vous êtes quelqu’un d’ouvert et d’agréable.

Engagez la conversation

Vous dégagez une image qui ne vous correspond pas et vous ne comprenez pas pourquoi ? Au lieu d’attendre que les autres fassent le premier pas (et de vous lamenter sur votre sort parce qu’ils ne le font pas), prenez les devants et engagez la conversation. En prenant le risque de faire face à d’éventuels prétendants, vous affichez clairement vos intentions et prouvez que vous savez exactement ce que vous voulez et que vous faites tout pour l’obtenir. Trop direct, vous croyez ? Plutôt sexy et audacieux, encore plus pour une femme…

Faites parler votre corps

Si vous semblez inaccessible pour certains, c’est sans doute parce que vous délivrez des messages de rejet sans même vous en apercevoir. Le langage du corps joue un rôle fondamental dans le jeu de la séduction, même s’il nous échappe le plus souvent. Vous voulez lui montrer qu’il vous plaît ? Regardez-le dans les yeux avec un sourire en coin au lieu de fuir son regard. Soyez malin et faites durer le plaisir en le fixant trois secondes avant de détourner les yeux et de recommencer… Mesdames : se tortiller les cheveux, se mordiller la lèvre et se passer sensuellement la main sur la nuque sont autant de codes très clairs pour dire « Tu me plais » au lieu de « Ce n’est même pas la peine d’essayer »…