Séduction : 10 phrases à éviter absolument

Ces phrases cultes, on les a toutes entendues au moins une fois. Faussement poétiques, vraiment très lourdes ou carrément vulgaires, elles font fuir toutes les femmes (ou presque). Messieurs, voici le top 10 des phrases à bannir de votre vocabulaire spécial drague. À moins d’être en manque de râteaux…

 

Ton père est un voleur. Il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux.
Vous cherchiez à être original et poétique ? Eh bien, c’est raté. D’abord parce que des tas d’autres ont tenté le coup avant vous (et sûrement pas avec succès !). Ensuite parce que franchement, la métaphore filée sur les étoiles, ce n’est pas terrible. Et puis de quel droit vous vous permettez de traiter son père de voleur, hein ?

Dites-lui plutôt… qu’elle a de jolis yeux, tout simplement.

 

Excuse-moi… tes parents sont des terroristes ? Parce que t’es une vraie bombe atomique.
Alors, comment vous dire ? En matière d’approche romantico-débile, celle-ci mérite un trophée. À force de répéter 40 fois dans la soirée ces répliques bidons et de rentrer bredouille à la maison, vous devriez commencer à vous poser des questions.

Dites-lui plutôt… que vous n’arrivez pas à décrocher votre regard d’elle tellement vous la trouvez jolie. C’est simple, mais ça a le mérite d’être clair. Et au moins ça vient de vous.

 

Salut, je m’appelle Prince et je suis charmant. Quelqu’un m’a dit que tu me cherchais.
Alors là, c’est carrément le pompon : non seulement c’est inapproprié, mais en plus c’est extrêmement prétentieux. Au mieux, la demoiselle va tourner les talons sans même vous regarder. Au pire, vous vous entendrez dire que vous faites « vraiment trop pitié ». Et comment dire… vous l’aurez mérité.

Dites-lui plutôt… « Vous m’offrez un verre ? » C’est sobre, c’est direct, mais c’est surprenant. Tellement surprenant (et pas macho du tout) que vous réussirez sûrement à piquer sa curiosité.

 

Tu ressembles à une biscotte. T’es vraiment trop craquante.
C’est presque mignon. Mais non. Tout simplement parce que c’est beaucoup trop connu et que du coup, ça fait réchauffé, pas sincère et pas naturel du tout.

Dites-lui plutôt… qu’elle vous plaît et que vous la trouvez craquante. Ça peut marcher même sans la comparaison !

 

Tu sais ce que je verrais bien sur toi… Moi
Quoi de pire que d’être lourd ? Être lourd ET vulgaire. Non, ce n’est ni drôle ni sexy, et la seule chose que vous pourriez y gagner outre un râteau légendaire, c’est une gifle… bien méritée avouez-le !

Dites-lui plutôt : qu’elle est terriblement sensuelle et que vous ne résistez pas à son charme.

 

Je verrais bien ta robe au pied de mon lit
Dans la même veine, en voilà une autre qui ne passe pas, mais alors vraiment pas.
On espère pour vous que vous ne tomberez pas sur une farouche féministe qui pour unique réponse vous répliquera par un « Et celle-là, tu l’as bien vue ? »…

Dites-lui plutôt… qu’elle vous fait un drôle d’effet en la regardant droit dans les yeux pour mieux la troubler. Et un conseil : ne placez jamais le mot « lit » dans la première phrase que vous dites à une inconnue.

 

Tu n’as pas eu mal ? Quand tu es tombée du ciel…
Poétique ? Que nenni. Ringard et cliché. Allons, messieurs, vous pensez vraiment que la fille en question va croire une seule seconde que vous avez inventé ça là, justement pour elle ?

Dites-lui plutôt… que vous avez raté une marche en la fixant du regard et montrez-lui votre genou écorché. Si vous le faites avec humour, elle craquera forcément.

 

Tu dois être fatigué(e). Tu as trotté dans ma tête toute la journée.
On vous l’a dit plus haut : stop aux métaphores ! En essayant d’être poétique, vous sombrez dans le ridicule et vous aurez beau être sincère, vous ne pourrez que sonner faux avec des phrases pareilles !

Dites-lui plutôt… que vous n’avez pas cessé de penser à elle. Sans figure de style, ça passe aussi bien…

 

Excusez-moi, vous avez fait tomber ça (et là, vous lui donnez un morceau de papier avec votre numéro)
Bon allez, celle-là est sûrement la moins mauvaise des dix. Et si par chance, elle a croisé un lourdaud avant vous qui lui a parlé des étoiles dans ses yeux, là c’est carrément dans la poche !