Comment survivre dans un monde de couples ?

Difficile, pour un célibataire, de survivre dans un univers truffé de couples. Entre les entremetteurs et les amoureux transis, voici nos conseils !

Les entremetteurs

Ils n’ont qu’une seule idée en tête : vous caser ! Alors oui, ils vous aiment et ne veulent que votre bien mais vous en avez assez de leurs petites cachotteries et de leurs stratagèmes pour tenter de vous maquer avec le frère d’untel ou le copain du copain d’une telle. Pas découragés pour un sou par leurs tentatives échouées de vous dénicher l’amour, ils continuent, encore et encore, jamais à court d’idées plus improbables les unes que les autres.

Alors que faire ? Au lieu de jouer les rebelles « capable de trouver l’amour toute seule », faites plutôt mine d’entrer dans leur jeu. Le but ? Éviter qu’ils fassent leur petite cuisine en catimini et vous mettent dans des situations embarrassantes. Tant qu’à faire, dressez vos exigences et validez les profils avant le test ultime. Et mettez-y un peu du vôtre : après tout, qui sait, vous ne serez pas la première pour qui ça a marché !

Les « collés/serrés »

Vos amis à vous, ils ne sont pas seulement « en couple », ils sont du genre inséparables, fusionnels, à ne jamais rien faire l’un sans l’autre, jamais rien décider sans l’avis et l’accord de l’autre. Quand on parle d’eux, on ne dit même plus « Emma » ou « Arthur », mais toujours « Emma et Arthur ». Et vous qui avez connu Emma avant Arthur, vous aimeriez, parfois, pouvoir la « retrouver » un peu…

Alors que faire ? Leur dire clairement que leur comportement vous agace et que vous vous sentez exclue quand vous êtes avec eux. Et s’ils ne comprennent toujours pas, ne jamais accepter une invitation sans s’assurer que vous ne serez pas la seule célibataire. Faut quand même pas pousser !

Les impudiques

Eux, ils passent leur temps à se faire des papouilles, à se bécoter sans gêne devant vous et devant le reste du monde. Et à la longue, ça devient déprimant !

Alors que faire ? Leur jeter un seau d’eau à la figure… ou simplement se rassurer en se disant que s’ils ressentent le besoin de faire ça en public, c’est peut-être que dans l’intimité… c’est vous qu’ils envient le plus !