Décryptage SMS : « bisous » versus « je t’embrasse »

Un texto par ci, un petit mail par là… Avant LA rencontre, les échanges virtuels ont une importance toute particulière et s’il faut en soigner le contenu, vous ne devez pas non plus en négliger la conclusion ! Le match du jour ? « Bisous » versus « je t’embrasse ».

Du bon usage des bisous

Vous en êtes encore au début de votre relation et vous ne voulez pas trop vous mouiller : un discret (mais toujours mignon) « bisous » en fin de message apporte une petite note sympa et avenante, sans trop en faire ni révéler vos intentions ou vos sentiments. C’est la fin sans surprise que l’on adresse à ses proches, à ses amis ou à ses collègues de boulot. Au fur et à mesure des échanges, détendez-vous un peu et n’hésitez pas à personnaliser ce grand classique : « gros bisous », bien sûr, mais aussi « tendres bisous », « plein de bisous », voire « bisous fous » ! Oh, là, là, la température commence à monter…

« Je t’embrasse » : à manier avec précaution

Cette fois, on rentre dans le vif du sujet ! Ne vous laissez pas tromper par le côté chevaleresque et légèrement désuet de cette expression : signer « je t’embrasse » à la fin d’un SMS n’a rien d’anodin. A moins que le texto soit adressé à un membre de sa famille, ce fameux « je t’embrasse » fait directement allusion à un baiser. On s’éloigne du petit bisou inoffensif et amical et on arrive enfin aux choses sérieuses… Vous pouvez même le décliner pour un message plus clair, avec un « je t’embrasse tendrement » ou même un très osé « je t’embrasse partout » ! Maintenant, à vous de décider si vous être prêt(e) à vous dévoiler…