L’amour en ligne : petits mensonges pieux

On attend toujours le détecteur de mensonges qui nous permettrait de démasquer les imposteurs. Vous savez, ceux qui trichent sur leur âge dans leur profil en ligne, qui affirment n’avoir couché qu’avec quatre personnes dans leur vie, ou qui prétendent ne pas avoir remarqué les dix kilos que vous avez pris…

En attendant, on se contentera de demander à ceux qui cherchent l’amour ce qu’ils pensent des mensonges dans le jeu de la séduction. Les noms ont été modifiés afin protéger les innocents (ou pas)…

Question 1 : Les gens mentent-il au sujet du nombre d’amants qui ont partagé leur lit ?

Daniel, 31 ans : « Oui, s’ils savent ce qui est bon pour eux. Avant, j’avais l’habitude d’être honnête à ce sujet, mais j’ai fini par comprendre. Je fréquentais une fille depuis quelques mois ; elle m’a demandé avec combien de personnes j’ai fait l’amour, et je lui ai répondu. Pour moi ce n’était pas bien grave – j’ai couché avec 38 femmes. Elle a paniqué et m’a répondu que, du coup, elle se sentait beaucoup moins sûre d’elle au lit. »

Antoine, 39 ans : « Être trop honnête au sujet de vos partenaires précédents est une grosse erreur. J’ai quatre grandes sœurs, et elles m’ont toujours conseillé de mentir. À 20 ans, alors que je n’avais fait l’amour qu’avec une seule fille, je gonflais un peu le nombre. Mais à partir du moment où j’ai eu des relations avec plus de 10 filles, je suis resté sur un nombre à un chiffre. »

Louise, 25 ans : « J’ai toujours dit que j’avais couché avec moins de mecs qu’en réalité. Officiellement, j’ai fait l’amour avec cinq hommes, mais pour être honnête, je ne connais pas le véritable nombre, et je n’ai pas honte de le dire, car je pense que la plupart des gens ne s’en souviennent pas. »

Jacques, 43 ans : « Je ne suis pas sûr de savoir combien de femmes ont partagé mon lit. Plus de 30, moins de 50. Je ne suis pas une traînée au masculin, je ne compte simplement pas ! Si une petite copine me demande avec combien de femmes j’ai couché, je lui dis une douzaine, si un pote me demande, je lui réponds 70 ! Haha ! »

Anne, 32 ans : « Je suis avec mon copain depuis mes 22 ans, et on a tous les deux eu des relations sexuelles avec une seule personne avant de se rencontrer. Ça fait peut-être de nous des gens chiants, mais je ne ressens pas le besoin de mentir, et je suis sûre qu’on est loin d’être les seuls. Ma vie sexuelle est épanouie, merci ! »

Question 2 : Les célibataires en ligne sont-ils honnêtes à propos de leur âge ?

Louise, 25 ans : « Bien sûr ! À quoi ça sert de mentir à ce sujet ? »

Daniel, 31 ans : « Tu dis ça parce que tu as 25 ans. Cela fait quelques années que suis inscrit sur un site de rencontres, et j’ai toujours eu des rendez-vous. Mais depuis que j’ai 31 ans, j’ai modifié ma date de naissance pour rester à 30. Je ne pense pas qu’il y ait un problème avec le fait d’avoir 31 ans, mais de nombreuses filles choisissent 30 ans comme limite d’âge dans leurs recherches. »

Alice, 32 ans : « Trente ans, c’est un bon âge pour chercher l’amour en ligne, car les gens le définissent comme âge minimal ou maximal dans leurs recherches. Je n’aime pas particulièrement mentir à ce sujet, mais Daniel a raison, le but est d’apparaître dans les résultats. »

Louise : « Et quand leur dis-tu “en fait, j’ai menti à propos de mon âge”? Ne crains-tu pas qu’ils pensent que tu as aussi menti sur d’autres choses ? »

Alice : « Oui, s’ils sont paranos. Mais je préfère courir le risque. Si je rencontre un gars qui me plaît vraiment, je lui avoue d’emblée mon âge. Les bons comprennent toujours pourquoi j’ai raconté des bobards, et en général on en rigole. Mais si un homme est coincé au point de penser que ça fait de moi une mauvaise personne, ce n’est de toute façon pas quelqu’un que j’ai envie de fréquenter. »

Daniel : « Si je rencontre une femme et que je me rends compte que je ne la reverrai pas, je ne prends pas la peine de lui dire la vérité. Ça ne sert à rien. »

Louise : « Mais ceux qui s’enlèvent plus de 10 ans ? C’est vraiment louche, non ? »

Daniel : « Oui, bien sûr. Mentir d’une décennie, c’est plutôt triste. Je suis sûr que certains le font, mais je ne comprends pas comment ils s’en sortent une fois en compagnie de la personne. »

Jacques : « Quand j’ai rencontré ma petite copine en ligne, j’étais convaincu qu’elle avait menti à propos de son âge, car je pensais que toutes les femmes le faisaient. Elle a dû me montrer son passeport pour que je la croie. »

Laura, 32 ans : « Je n’ai pas menti en m’inscrivant sur un site de rencontres, mais j’y ai pensé. Finalement, j’ai dit la vérité car je ne voulais pas sortir avec un homme qui penserait que j’avais l’air vieille pour mon âge ! »

Question 3 : Quels autres petits mensonges inventez-vous dans cette situation ?

Daniel : « Merci pour l’invitation, je serais ravi de rencontrer tes parents. »

Louise : « Haha ! Oui, et “j’adore tes amis”. »

Alice : «  “C’est la première que je fais ça” et “Je ne suis pas prête pour avoir une relation”. »

Daniel : «  Et “La prochaine fois, c’est moi qui t’invite”. »

Alice : « J’arrive pas à croire que tu viens de dire ça ! J’espère qu’aucun homme ne lira cet article, ça pourrait lui donner de mauvaises idées. »

Laura : « Et ça : “j’adore ce film”, ou ce bouquin, cette émission télé… »

Alice : « ou cette équipe de foot ! »

Jacques : «  “C’était merveilleux, mon chéri”. »

Question 4 : Peut-on parfois mentir quand on est dans une relation sérieuse ?

Jacques : « On ne peut pas, on doit le faire ! C’est vital ! Si votre copine vous demande si elle a pris du poids et que vous lui répondez “oui”, quel effet ça lui fera selon vous ? »

Alice : « Je suis d’accord. Les bobards sont essentiels. C’est comme quand vous faites semblant d’aimer un cadeau que votre petit ami vous a offert. Il s’agit de maintenir la paix et de faire en sorte qu’il soit content. »

Louise : « Mais si tu lui dis que le cadeau te plaît, ou que cette tenue lui va bien alors que ce n’est pas le cas, vous n’apprenez pas vraiment à vous connaître… Je préfère être franche. »

Alice : « Il a des façons de le faire. Tu ne dois pas dire “waouh, c’est le plus beau cadeau du monde”, mais pas besoin d’être d’une honnêteté brutale non plus. Assure-toi juste d’être super enthousiaste pour les cadeaux qui te plaisent vraiment, et il comprendra le message. »

Jacques : « Si je demande à une copine de me comparer avec son ex, je veux entendre que je le bats dans tous les domaines. Je m’en fous de savoir si c’est vrai, je veux juste l’entendre ! »