Cinq signes d’une relation dysfonctionnelle

C’est comme si vous étiez tous deux les protagonistes du film Un jour sans fin : vous craquez pour cette personne, votre cœur envoie toutes sortes de signaux d’alerte… jusqu’au jour où vous décidez que votre amour-propre en a plus qu’assez et qu’il est temps pour vous d’agir. Donc, même s’il vous en coûte, vous déclinez une invitation ou essayez de vous détacher de la personne avec laquelle vous sortez, parce que vous savez que vous méritez plus que ce que cette relation vous apporte. Bingo — Cette personne insaisissable et qui refuse de s’engager remarque soudain que vous êtes subrepticement en train de battre en retraite. Elle abat alors la carte du charme, multiplie les compliments et les gestes tendres afin de vous gagner à nouveau à sa cause. Pendant un moment, vous avez l’impression que l’objet de votre amour est enfin sorti de sa torpeur, et rouvrez prudemment la porte de votre cœur. Et pendant quelque temps, c’est le bonheur… mais avant que vous n’ayez eu le temps de vous en rendre compte, vous voilà revenu(e) à votre point de départ, emprisonné(e) dans un véritable statu quo. Et le cycle se reproduit une fois de plus.
Cette situation s’avère épuisante. Malheureusement, de nombreuses personnes se trouvent prises au piège dans un scénario identique, qui les aspire littéralement pour les renvoyer dans une relation qui ne satisfait pas leurs besoins fondamentaux. C’est pour cette raison qu’on appelle ce mécanisme le « processus d’aspiration » dans certains centres de thérapie de groupe/d’entraide. En fait, si vous ne faites pas le choix mûrement réfléchi d’interrompre ce cycle, il peut se répéter pendant des années — et même pendant toute votre vie.

Pourquoi tant de gens se contentent-ils de relations sentimentales qui ne les satisfont pas ?
Que doit-faire une personne qui a le cœur brisé et ne supporte plus cette situation ? La première étape consiste tout simplement à identifier ce qui se passe au sein de votre relation. Toutes ces situations ont le même point de départ : la personne qui est susceptible d’interrompre le cycle est flattée par l’attention que lui porte l’autre et ses promesses de changement. En réalité, ce type de personne qui manipule l’autre — ou même « abuse » de l’autre en quelque sorte — ne change pas, c’est son partenaire qui doit changer. La personne qui veut interrompre le cycle doit rapidement fixer des limites si elle ne veut pas sans cesse être aspirée dans le cycle.
Le problème de ce type de manipulation (et l’une des raisons pour lesquelles il est si difficile à identifier), c’est l’immense bonheur ressenti lorsque l’on est enfin l’objet des assiduités de quelqu’un qui ne vous appréciait pas à votre juste valeur auparavant. Le fait d’être « aspiré(e) » vous donne le sentiment d’avoir raison parce que cette personne semble enfin avoir réalisé qu’elle se trompait en se comportant de cette manière et qu’elle dit enfin tout ce que vous vouliez entendre. On répond à vos attentes, et vous êtes heureux(se)… pour quelque temps seulement. Car hélas la triste réalité, c’est que la personne qui utilise si bien ce processus d’aspiration vous portera juste assez d’attention pour vous conserver pour elle, même si cette personne ne se rend pas compte qu’elle vous manipule. Votre partenaire par intermittence veut juste vous garder dans sa vie — selon ses propres conditions bien sûr — et maintenir la connexion d’une façon ou d’une autre.
Vous devez alors vous poser cette question : est-ce là une situation saine, qui mérite que vous vous investissiez dans cette relation ? Il faut l’accord de deux personnes pour que ce scénario se produise au départ (c’est-à-dire que la victime doit accepter d’être « aspirée » à nouveau au sein de la relation…ce qui est compréhensible si elle tient vraiment à l’autre). Maintenant, si vous vous rendez compte que cette relation vous use petit à petit au lieu d’être propice à votre épanouissement, c’est peut-être le moment d’agir.
Pensez-vous être victime d’un « processus d’aspiration » ? Voici cinq indices montrant que vous êtes « aspiré(e) » à nouveau au sein d’une relation potentiellement malsaine. Découvrez également comment faire en sorte de pouvoir interrompre ce cycle.

Indice n°1 : vous demandez à prendre un peu vos distances et votre partenaire change brusquement de discours
Ce scénario correspond pratiquement à la définition d’un « processus d’aspiration », parce que votre partenaire change de discours une fois que vous avez essayé de vous retirer de cette relation. En effet, la personne qui effectue cette manœuvre panique, car elle se rend compte qu’elle pourrait vous perdre pour de bon. Pour remédier à cette situation, votre ex potentiel(le) peut brusquement vous submerger de cadeaux, de compliments, de promesses et de preuves d’amour et de tendresse afin de vous persuader de prolonger votre relation encore un peu. Même si, à ce moment précis, cette personne ne s’engage pas sur le long terme avec vous, elle ne peut pas non plus se résoudre à ne pas vous avoir. Ainsi, celui ou celle qui utilise ce processus d’aspiration fait tout pour que votre relation se poursuive sur le même modèle (uniquement parce que cela lui permet de ressentir une plus grande stabilité… cela n’a rien à voir avec votre bonheur). En général, vous vous prenez à espérer que peut-être cette fois les choses vont changer, et, en fin de compte, vous vous autorisez à reprendre contact. Attention, si vous cherchez à interrompre le cycle, c’est le moment précis où vous devez demander à cette personne de s’engager envers vous. Cette personne a-t-elle l’intention de vous présenter à sa famille et à ses amis et se comporte-t-elle avec vous comme avec quelqu’un qui partagera sa vie future, ou n’atteignez-vous jamais ce point ? S’il ou elle n’est même pas prêt(e) à faire cela, vous n’avez aucune chance d’être l’homme ou la femme de sa vie.
Souvenez-vous que cette personne ne se rend peut-être pas compte qu’elle essaie de vous manipuler ou de vos tromper. L’objet de votre amour essaie et espère même peut-être sincèrement « améliorer la situation cette fois », ce qui rend ses promesses de changement pour une meilleure relation encore plus convaincantes, car alors cette personne croit que ce qu’elle dit pourrait effectivement se concrétiser, cette fois. Dans ce cas, mieux vaut attendre de voir ce qui va se passer, parce que les gens peuvent changer — mais cela demande du temps. Fixez une durée limite à votre attente, et le nombre de chances vous acceptez de donner à votre partenaire avant de clore définitivement cette aventure, dans votre intérêt.

Indice n°2 : vous avez déjà rompu et vous êtes remis ensemble cinq fois (peut-être plus)
Votre relation suit-elle une trajectoire oscillante ? Si cette relation est si irrégulière que vous êtes la plupart du temps épuisé(e) et dans la confusion la plus totale, ce n’est pas très agréable pour vous. L’amour, c’est peut-être compliqué, mais cela n’est pas obligatoirement si difficile. Trop de gens ont tendance à se dire qu’après tout, il faut peut-être rompre pour mieux se rapprocher. Mais personne ne mérite d’avoir cinq chances…la troisième fois que ce scénario se reproduit, tirez un trait sur cette relation. Faites la liste des raisons pour lesquelles vous passez votre temps à rompre, et vous remarquerez que ce que vous avez noté ne varie que très peu au fil du temps. Cette personne n’est pas capable de faire ce qu’il faut pour que vous soyez heureux tous les deux, alors passez à autre chose et trouvez quelqu’un qui soit en mesure de vous apporter le soutien émotionnel dont vous avez besoin au sein d’une relation amoureuse.

Indice n°3 : vous vous apercevez que vous vous attendez au pire après vous être remis ensemble avec cette personne
Ne jamais savoir à quoi s’attendre n’est pas sain sur le plan émotionnel, quelle que soit la relation. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre couple, c’est très probablement parce que votre partenaire fait des choses qui vous empêchent de vous sentir en sécurité au sein de votre relation. Si vous avez un ego fragile (comme beaucoup de personnes), ce type de personnalité ne fera que vous rabaisser. Une telle personne ne revient peut-être vers vous que parce que, étant toujours là, vous êtes un peu son « doudou », et il arrive souvent qu’une codépendance puisse se former dans ce type de relation. Les gens qui deviennent codépendants ne savent pas comment fixer des limites ou des frontières saines avec leur partenaire par crainte de les perdre dans le processus. Si c’est ce que vous ressentez, nous vous conseillons de lire des livres sur ce sujet ou de participer à un groupe de soutien pour sortir de la codépendance. Vous y apprendrez à vous défendre et à trouver la force de renoncer à cette relation cyclique pour de bon. Vous méritez de sentir que la personne que vous aimez et vous-même avez tous deux la même importance dans votre couple, et qu’il est tout à fait normal de dire franchement ce que vous pensez sans redouter que cela puisse interrompre votre relation.

Indice n°4 : vous vous rendez compte que cette personne absorbe tout votre temps libre et toute votre énergie
Celui ou celle qui utilise ce processus d’aspiration vous demandera sans cesse quand vous êtes libre afin que vous passiez plus de temps ensemble. Cela peut sembler flatteur au premier abord, mais en réalité c’est tout simplement parce que cette personne ne veut pas que vous soyez avec quelqu’un d’autre — elle essaiera même de vous culpabiliser si vous voulez passer du temps avec des amis ou des membres de votre famille. Cette personne est un(e) maniaque du contrôle, et, même si vous pouvez avoir l’impression qu’elle vous désire vraiment, en réalité elle ne désire que vous contrôler. Votre vie ne vous appartiendra bientôt plus car ce type de personnes manipule les autres en jouant sur leurs émotions… sortez du piège qui vous est tendu avant d’y être aspiré(e) à nouveau. » Les psychologues suggèrent également de créer une « carte de rétablissement » pour votre propre vie et vos centres d’intérêt, si vous sentez que vous perdez le sens de votre propre identité en poursuivant votre relation avec cette personne. Faites une liste des choses que vous aimez faire, des personnes avec lesquelles vous souhaitez réellement passer du temps, de ce qui vous rend heureux(se) (en dehors de votre relation), puis programmez ces choses dans votre emploi du temps. Et puis discutez avec celles et ceux qui constituent votre système de soutien (amis, membres de votre famille) afin qu’ils puissent confirmer la justesse de votre instinct concernant les raisons du dysfonctionnement de cette relation. Ces moyens peuvent vous aider à revenir à une vie qui ne soit pas totalement monopolisée par celui ou celle qui utilise ce processus d’aspiration.

Indice n°5 : vous avez déjà vécu cette phase extrême de réconciliation avec cette personne… et vous savez que cela ne durera pas
Toutes les bonnes choses ont une fin, dit-on. Ce n’est peut-être pas toujours le cas, mais ça l’est de manière certaine pour la phase au cours de laquelle cette personne va chercher à relancer votre relation en utilisant le processus d’aspiration À l’instar de la lune de miel d’une relation amoureuse (phase qui laisse place à la routine une fois que les partenaires se connaissent), la phase consistant à vous « aspirer » est également limitée en portée et en durée. Et si vous avez déjà vécu cette situation, vous savez qu’il ne s’agit en fait que d’un sursaut et que l’attention et la tendresse que cette personne vous témoigne reviendront une fois de plus à leurs niveaux « normaux ». Si quelqu’un qui n’avait pas d’égards pour vous se met à vous traiter de façon acceptable, il n’y a pas de mal à laisser cette personne faire le maximum pour regagner votre cœur. Cependant, peu importe le degré de charme mis en œuvre par cette personne, ne changez pas les limites que vous avez fixées en vous fiant à votre instinct de conservation. En bref, ne vous contentez pas de moins que ce que vous méritez, continuez à faire les choses qui sont salutaires pour vous et à user de votre indépendance dans cette relation. Et ne supposez pas que cette phase de relance va durer — ou mettez-la à profit pour négocier ce que cette personne n’est pas prête à vous offrir (parce que vous ne ferez que préparer cette personne à vous décevoir, et vous préparer à un chagrin d’amour supplémentaire). La seule chance qu’a une personne de survivre à ce type de relation, c’est de prendre les choses en main et d’être inflexible quant aux limites qu’elle a fixées. Essayez de réfléchir avec votre cerveau plutôt qu’avec votre cœur !