La fin d’année et son lot de festivités apportent forcément de nombreuses réunions de familles. Célibataire, il va falloir affronter l’interrogatoire les questions/doutes de vos parents, grands-parents, oncles et tantes… Pour vous préparer aux sempiternelles : « Tu es encore tout(e) seul(e) cette année, quand vas-tu enfin trouver quelqu’un ?« , voici notre petit guide de « survie » (courage, Noël, ce n’est qu’une fois par an, et il y a des cadeaux et du foie gras pour vous consoler).

Seul… contre tous

> Faire preuve de second degré : pour faire face aux interrogations de tata Christine : « Bah alors, toujours pas d’amoureux/se ?« , il vous faudra faire preuve d’humour. Blagues (mais pas celles de Toto) et répartie seront vos meilleures armes pour lutter contre cette gentille inquisition. Contrez les interrogations avec détachement et flegme.

> Rester mystérieux : vous pouvez jouer la carte du mystère en restant très évasif/ve sur vos histoires de cœur. Ainsi, après une ou deux questions restées sans réponse, votre entourage comprendra (enfin) qu’il ne sert à rien de continuer à vous sonder. Et leur imagination fera le reste… sans que vous ayiez à vous confier.

> Détourner les conversations… sur quelqu’un d’autre : pourquoi ne parle-t-on pas du cas de votre cousin Thomas, qui passe ses soirées sur son ordinateur ? Ou de sa sœur Sophie qui a raté son Bac ? C’est un peu bas comme technique, on vous l’accorde. Mais aucune raison que vous soyiez le seul à subir les réflexions/questions familiales.

> Raconter vos rencontres : tout le monde s’inquiète de vous voir arriver seul(e) ? Rassurez-les : la vie de célibataire est loin d’être aussi terne que ce qu’ils croient. La preuve ? Vous êtes sur Meetic, vous chattez et êtes très heureux de vos dates régulières…

Avec tout ça, vous devriez pouvoir déguster vos huîtres sans être trop dérangé(e)…