6 moments où ça passe ou ça casse pour les couples

Lorsqu’on commence à fréquenter quelqu’un, on vit toutes sortes de premières fois mémorables ensemble : le premier baiser, la première fois qu’on échange les trois mots magiques, la première fois qu’on rencontre les parents et que, bien entendu, ils vous adorent. Vous savez probablement ce que vous pouvez attendre de ces tournants décisifs… Et vous savez ce qu’ils signifient pour votre relation. Mais, il existe aussi une foule d’autres premières fois mémorables que nombre de couples choisissent d’ignorer. Des premières fois qui, on s’en rend souvent compte bien plus tard, se révèlent capitales.
Ces étapes inattendues, et la manière dont on les aborde à deux, sont généralement déterminantes pour l’évolution du couple. Gardez donc ces six tournants et nos conseils à l’esprit, afin d’en tirer le meilleur parti possible…

Ça passe ou ça casse, cas nº 1 : La première fois qu’il vous arrive quelque chose d’embarrassant devant votre bien-aimé
Vous connaissez l’histoire par cœur : vous sortez avec quelqu’un que vous aimez beaucoup, et c’est le moment que vous choisissez pour déchirer votre pantalon, vous casser la figure, renverser votre thé glacé sur votre chemise, ou essayer de quelque manière que ce soit d’avoir l’air cool et échouer lamentablement. « Une fois, pendant d’un premier rendez-vous, lorsqu’il est parti aux toilettes, je me suis baissée pour attraper mon sac sous la table, et je me suis accidentellement mis le feu aux cheveux à cause d’une bougie sur la table. J’ai tout de suite éteint les flammes, mais j’étais horrifiée », confie Sandra, une Parisienne de 30 ans. « Mais c’était un homme vraiment adorable, et nous en avons ri ensemble quand il est revenu. Il m’a même embrassée pour me souhaiter bonne nuit, malgré l’odeur de cheveux brûlés. »
La morale de l’histoire ? Observez comment réagit votre compagnon à toute cette pagaille. « Si vous sortez avec quelqu’un, que vous riez, et que votre soda vous ressort par le nez, la réaction de la personne en face de vous peut faire toute la différence », estime Annie Dupain, psychothérapeute spécialiste du couple à Paris. Lorsque les bulles de cola vous brûlent l’intérieur des narines, ce dont vous avez besoin, c’est d’un peu de compassion et d’une serviette, pas des signaux comme quoi votre chéri est encore plus mal à l’aise que vous. « Si votre relation a un tant soit peu de potentiel, votre compagnon trouvera que c’était plutôt mignon, et il vous rassurera si vous vous sentez embarrassé », conclut Annie Dupain.

Ça passe ou ça casse, cas nº 2 : Vous vous retrouvez sans la moindre idée de ce que vous allez faire
En général, il y a un programme à un rendez-vous. Il y a l’option restaurant-cinéma, l’option pique-nique-au-parc, voire l’option dessert-et-boîte-de-nuit. La première fois que vous décidez de vous voir sans avoir la moindre idée de ce que vous allez faire est donc un immense pas en avant pour votre relation. « J’ai su qu’il se passait vraiment quelque chose avec mon petit ami actuel quand nous nous sommes retrouvés sans savoir ce que nous allions faire pour notre troisième rendez-vous », se souvient Stéphanie, une Orléanaise de 26 ans. « Nous sommes simplement restés chez lui, et nous avons traîné en survêtement devant la télé. Nous nous sentions tellement bien que je me suis rendu compte que j’avais peut-être trouvé l’homme de ma vie. »
Pourquoi est-ce si important ? Selon Annie Dupain, « ce genre de moment où vous ne faites rien de particulier est parfaitement révélateur de vos sentiments pour cette personne. Au lieu d’avoir l’impression que vous devriez absolument faire quelque chose, vous exprimez en fait que vous vous sentez suffisamment bien pour vous contenter d’être avec elle. » Alors allez-y, et ignorez cette petite voix qui pourrait vous titiller : ne devriez-vous pas vous distraire l’un l’autre ? Si vous aimez vous plonger dans le journal du dimanche sans vous sentir obligé de discuter de la pluie et du beau temps, alors faites-le. Après tout, votre bien-aimé découvrira tôt ou tard qui vous êtes réellement. Pourquoi ne pas commencer dès maintenant ?

Ça passe ou ça casse, cas nº 3 : Le gros coup de stress professionnel qui vous éloigne temporairement
Comment cela se passe-t-il quand le temps que vous consacrez habituellement à votre couple est remplacé par des heures supplémentaires à cause d’un patron grognon, d’un gros projet, ou d’un passage épineux de votre carrière ? Si des coupes sévères dans le temps que vous passez ensemble peuvent vous sembler le début de la fin, surfer sur cette vague de travail acharné peut faire des merveilles pour votre relation. « Quand je préparais l’examen du barreau, je n’ai pas été disponible pour mon homme pendant deux mois, aussi bien physiquement qu’émotionnellement », raconte Rose, une Montpelliéraine de 32 ans. « Mais même si je le négligeais, il savait que devenir avocate était important pour moi. En fin de compte, il était tellement fier de mes efforts, et moi de sa patience, que ça nous a encore plus rapprochés. »
Si vous vous sentez mis à l’écart à cause des horaires de bureau de votre chéri (ou inversement), il est essentiel que vous en parliez pour que la personne négligée n’en tire pas les mauvaises conclusions. « Celui qui passe de longues heures au travail doit rassurer l’autre sur l’importance de leur relation », conseille Annie Dupain. De même, celui qui se sent abandonné doit prendre sur lui et ne pas faire culpabiliser l’autre pour qu’il prenne plus de temps pour tous les deux. « Il faut apprendre à accepter la personne avec qui on est, ainsi que les exigences auxquelles elle peut être confrontée », recommande Annie Dupain. « Ce n’est pas que votre relation ne représente pas la chose la plus importante au monde pour votre partenaire, cela peut tout à fait l’être, mais ce n’est pas non plus la seule chose. » Alors, soyez réaliste, et ne prenez pas les choses personnellement si votre amoureux a d’autres choses en tête pendant un moment.

Ça passe ou ça casse, cas nº 4 : La première fois que l’un de vous est jaloux
Ce n’est peut-être qu’un flirt innocent avec une autre jolie fille. Ou alors, vous vous rendez compte que l’idée même que quelqu’un d’autre puisse toucher votre petite amie vous rend complètement fou. Quelle que soit la situation, ce premier aiguillon de jalousie peut emmener votre relation dans une direction surprenante. « Le bon côté de la jalousie, c’est que cela vous incite à vous poser des questions », analyse Annie Dupain. « En général, ça se termine par “tu as envie de voir d’autres personnes, ou pas ?” En d’autres termes, si cette bête affreuse commence à pointer sa tête, ne soyez pas surpris que la conversation dévie et que vous finissiez par vous dire que vous voulez une relation exclusive. Ou si vous êtes déjà en couple, cela peut montrer à votre moitié qu’elle représente beaucoup pour vous, ce qui est tout aussi mignon !
La clé, bien sûr, est de ne pas perdre les pédales, mais de demander des explications avant de tirer des conclusions dramatiques. De même, votre compagnon ne doit pas se camper sur la défensive, mais au contraire considérer que vos inquiétudes sont le signe que vous tenez à lui. Jodie, une Parisienne de 28 ans, ne connaît cela que trop bien depuis qu’elle a découvert un préservatif dans le sac à dos de son petit ami David. « Je suis tout de suite partie en roue libre, à me demander qui voit-il ? Comment peut-il me faire ça ? », se souvient-elle. Mais quand elle lui a parlé de sa découverte, « il a éclaté de rire et m’a rassurée en me disant qu’il ne l’avait pas vidé depuis la dernière fois qu’il était parti en voyage d’affaires… avant que nous ne sortions ensemble ! Il avait le sentiment qu’il devait être prêt à tout quand il partait en voyage. Quand il s’est rendu compte que j’étais jalouse, il a trouvé ça adorable, il m’a serrée fort dans ses bras, et il m’a dit qu’il m’aimait. »

Ça passe ou ça casse, cas nº 5 : La première fois que votre compagnon passe à l’improviste… et que ça vous va très bien
Imaginez : vous êtes en pyjama, vous ne voyez plus la couleur de la moquette, et les assiettes sales s’empilent dans l’évier… Et votre dernier coup de cœur frappe à la porte, la bouche en cœur, genre « j’étais dans le coin et je me suis dit que je passerais bien te voir ». Si vous vous sentez plus heureux que harcelé, il y a du changement dans l’air pour votre relation. Annie Dupain établit un parallèle : « c’est comme boire dans le verre de quelqu’un d’autre : on ne le fait que si l’on se sent vraiment proche de lui »
Comment savoir si votre relation a atteint cette étape ? Ce n’est clairement pas quelque chose qu’il faut tenter trop tôt. Mieux vaut attendre que l’autre vous envoie des petits signaux comme des « tu me manques » ou des « j’aimerais que tu sois là » dans ses emails ou quand vous êtes au téléphone. Ou encore, au lieu de miser sur une véritable visite-surprise, essayez d’appeler en disant que vous êtes à 5 minutes de chez votre amoureux pour qu’il puisse refuser (ou accepter et faire un brin de ménage). Et si c’est vous qui recevez de la visite et que la porcherie dans laquelle vous vivez vous gêne, pensez à cela : votre amoureux ne pense pas une seconde aux assiettes sales dans l’évier ou à votre survêtement. Il se dit qu’il est vraiment heureux de vous voir. « La première fois que ma petite amie, qui est aujourd’hui ma fiancée, est passée à l’improviste, c’était le chaos dans mon appartement », confesse Alexandre, un Toulonnais de 33 ans. « Mais, loin d’être dégoûtée, elle s’est jetée à mon cou. Je me suis rendu compte que nous avions atteint une nouvelle étape dans notre relation et que nous n’essayions plus de dissimuler nos défauts. Maintenant, c’était envisageable qu’elle passe alors que j’étais en pyjama, en train de manger une pizza en jouant à la Xbox. »

Ça passe ou ça casse, cas nº 6 : Vous survivez à une situation difficile ou traumatisante ensemble
Peut-être l’un d’entre vous a-t-il un problème de santé, ou un proche ou votre animal de compagnie meurt. S’il peut être difficile de faire face à une situation pénible, ce peut également être l’occasion de forger des liens forts avec son compagnon. « En fait, cela peut mettre une relation sur les rails », estime Annie Dupain. « Si vous avez des doutes au sujet de quelqu’un et que vous constatez comme il se sort bien d’une situation difficile, vous pouvez vous dire « bon sang, il tient la distance ». Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de se comporter dans une situation pénible. Ce qui est important, c’est que vous essayiez tous les deux de vous en sortir. »
Béatrice, une Tourangelle de 30 ans, a eu le déclic avec son petit ami Pierre quand, quelques mois après le début de leur relation, elle a dû subir une opération lourde de la colonne vertébrale. « D’un bout à l’autre, ça a été un ange », se souvient-elle. « Il venait me voir tous les jours. Il supportait toutes mes exigences et ma mauvaise humeur. Il ne s’est jamais plaint de faire mes quatre volontés, et il était tellement tendre et dévoué que j’ai su que notre relation allait durer. Nous nous sommes mariés en octobre. »