La question à un million : peut-on faire durer un coup de foudre ?

Les sceptiques le disent éphémère. Traître. Et invariablement voué à l’échec. Pourtant, le coup de foudre fait rêver, et pour près de 75 % des Français, il existe bel et bien. Alors, que penser de cette passion fulgurante ? N’est-elle que passagère ou peut-elle résister au temps qui passe ? Après tout, cette étincelle n’est-elle pas la promesse d’une relation à venir où l’amour et le désir auront été les détonateurs ? Pourquoi le coup de foudre serait-il forcément trompeur ? Petit tour d’horizon de ce que recouvre cette notion romantique.

Le coup de foudre : une réaction chimique et inconsciente ?

Si l’on en croit les scientifiques, le coup de foudre ne serait rien d’autre qu’une réaction chimique, une sorte d’attirance basée sur une compatibilité génomique… Lors d’un coup de foudre, les deux personnes seraient en quelque sorte guidées par leurs phéromones, leur patrimoine génétique, leur biologie en bref. Si on en croit d’autres théories plus portées sur la psychologie, le coup de foudre pourrait aussi comporter une composante psychologique liée à l’inconscient. On reconnaîtrait en l’autre des caractéristiques déjà connues au sein de notre famille, et notre inconscient nous pousserait dans les bras l’un de l’autre sans que l’on ne se connaisse le moins du monde.

D’après ces théories, le coup de foudre serait un processus purement sensoriel et inconscient capable de se dissoudre aussi vite qu’il est apparu. Ce serait sans compter sur la force qu’exercent sur nous nos sens, notre désir sexuel ou notre inconscient. Juste parce qu’il ne se réfère pas à la raison pure, le coup de foudre n’est pas non plus destiné à s’évanouir dès que l’on a “repris ses esprits”. Après tout, si l’humanité a été capable de survivre des millénaires entiers, c’est bien que l’intuition et l’instinct ne sont pas si dénués de sens que ça ! Or, le coup de foudre répond de ces lois. Une histoire qui commence par un coup de foudre, c’est une histoire qui nous emporte au-delà de nous-même pour un temps, qui nous fait entrevoir la magie de ce que nous ne contrôlons pas dans nos vies. En ce sens, le coup de foudre rétablit un peu de poésie dans nos vies.

L’épreuve du feu : voir l’autre tel qu’il est vraiment

Alors oui, quand la période de la “lune de miel” s’estompe, la baisse d’intensité liée au coup de foudre peut apparaître comme un retour de bâton. Quand on a le coup de foudre, on a souvent envie de passer tout son temps avec l’autre au début de la relation. On passe des heures à se regarder dans le blanc des yeux et à se dire qu’on a beaucoup de chance de s’être rencontrés. C’est l’amour au sens passionnel, l’amour des amoureux. Lorsque les hormones commencent à faire ralentir la cadence (le saviez-vous ? L’être humain ne peut pas rester en état amoureux éternellement, ça menacerait trop la survie de l’espèce), on peut être confronté à un dur retour à la réalité. C’est en général le moment où le quotidien, lui aussi, s’inscrit de nouveau dans nos vies et dans la relation. On commence à voir l’autre tel qu’il est : un être humain avec ses faiblesses et ses problématiques propres. C’est aussi un moment où le sentiment de fusion peut s’évanouir.

Pour autant, il n’est pas impossible de lutter contre ce phénomène. Pour cela, un seul secret : apprendre à mieux connaître l’autre et à le voir non pas comme il nous est apparu, mais tel qu’il est réellement. Moins romantique, cette façon d’appréhender une relation amoureuse est toutefois plus prometteuse. L’amour qui se construit avec le temps a en effet bien plus de chances de déboucher sur une histoire solide et durable. Et si le coup de foudre a tendance à aveugler ceux qu’il foudroie, rien n’empêche, une fois la folie des débuts dissipée, de se donner une chance de s’aimer (de façon plus profonde et construite).

Passer de l’état d’amoureux à celui de partenaires pour faire durer l’amour

Le coup de foudre dure-t-il toujours ? On pourrait dire que faire durer un coup de foudre, c’est une sorte d’oxymore. Intrinsèquement, le coup de foudre n’est pas censé durer — c’est d’ailleurs ce qui explique qu’on lui ait donné ce nom : le coup de foudre nous frappe, accomplit sa mission puis laisse place à quelque chose d’autre. L’état amoureux qu’il induit n’est pas éternel. Cependant, cela ne signifie pas du tout qu’une relation commencée par un coup de foudre est amenée à se déliter. Simplement que les deux partenaires doivent être conscients de ce qui s’est joué au début de la relation, et de ce qui se joue une fois la lune de miel passée. Ils pourront ainsi avancer main dans la main vers la construction d’une vraie histoire durable dans le temps.

Pour en arriver là, il faudra peut-être d’abord faire face à la désillusion, faire le deuil de cette période idyllique et s’extraire de cette relation fusionnelle et irrationnelle pour créer des liens plus sains, plus ancrés dans la réalité. L’idée est de prendre pleinement conscience que ce que vous avez vécu a été magique, enivrant, mais que cela ne pouvait pas durer éternellement. Une fois cette fatalité acceptée, deux solutions : tourner les talons en quête de nouvelles sensations fortes. Ou se battre pour transformer ce coup de foudre en véritable relation amoureuse. Différente mais solide, structurante et durable. Pour ce faire, il faudra aussi apprendre à ne pas idéaliser son partenaire, et faire preuve de patience.

Une relation durable, c’est avant tout beaucoup de travail de part et d’autre, pour apprendre à fonctionner ensemble dans la durée. Le coup de foudre vous a certainement permis de vous lier, de vous rencontrer, et vous a offert ces moments incroyables à deux qui ont fait la fondation de votre histoire. L’enjeu est maintenant de dépasser cet état furieusement amoureux, pour quelque chose de plus serein.