Tous mes amis sont en couples, comment dépasser la case déprime / jalousie

De toute votre joyeuse bande d’amis, vous êtes le(la) seul(e) à n’avoir toujours pas trouvé l’amour. Une situation qui vous pèse au point d’être déprimé(e), voire même jaloux(se) quand vous êtes avec eux. Attention, pente glissante : nos conseils.

De toute votre joyeuse bande d’amis, vous êtes le(la) seul(e) à n’avoir toujours pas trouvé l’amour. Une situation qui vous pèse au point d’être déprimé(e), voire même jaloux(se) quand vous êtes avec eux. Attention, pente glissante : nos conseils.

 

Élargissez vos horizons
Sans pour autant renoncer à fréquenter vos amis de toujours, ne restez pas enfermé(e) dans cette bulle où vous avez de plus en plus de mal à trouver votre place. Forcez-vous à sortir sans eux, ouvrez-vous à d’autres milieux, d’autres gens, vos collègues, les amis de vos amis, des célibataires de préférence. Cela vous permettra de relativiser votre situation (vous verrez, vous n’êtes pas le(la) seul(e) du tout) et puis aussi, et même surtout, de faire des rencontres. Après tout, c’est l’idée, non ?

 

Voyez-les séparément
Pour éviter les gros coups de déprime, évitez les journées/soirées « retrouvailles » où vous serez automatiquement placardé « Célibataire » de la bande, ou alors allez-y accompagné(e). Le reste du temps, arrangez-vous pour voir vos amis seul(e) à seul(e), sans leur compagne, leur tripotée de bambins et leurs histoires de crèche, de couches et de pédiatre. L’occasion d’avoir de vrais échanges, d’écouter les conseils avisés de votre ami(e) « maqué(e) » et de profiter pleinement l’un(e) de l’autre sans que cela ne vous mette systématiquement le moral à zéro.

Voyez le bon côté des choses
Au lieu de focaliser sur ce que vos amis ont et que vous n’avez pas (une famille, des enfants, une maison de campagne, un labrador), gardez plutôt en tête ce que vous avez et qu’ils n’ont plus : la liberté, le temps pour vous, la tranquillité. Et aussi ce qu’ils ont et que vous n’avez pas encore : les soucis, les contraintes, les couches à changer, les disputes de couple… Dites-vous que chaque situation a ses bons et ses mauvais côtés et qu’il vaut mieux profiter des bons plutôt que focaliser sur les mauvais. Une fois dans leur situation (et ça viendra sans doute plus vite que vous ne le pensez), vous regretterez de n’avoir pas assez profité de votre célibat.