Premiers appels, comment éviter les blancs au téléphone ?

Après le tchat, les mails et les SMS, vous êtes enfin passés… au téléphone. Un exercice agréable qui peut aussi s’avérer très embarrassant : et si je n’avais rien à lui dire ? Comment éviter ou gérer les moments de silence ? Conseils.

N’en faites pas une obsession

Avant toute chose, il faut à tout prix éviter de focaliser sur les blancs ! Plus vous vous forcerez à parler pour anticiper les moments de silence, moins vous serez spontanée et plus vous risquez de prononcer des paroles regrettables ou qui n’ont pas de sens… ce qui s’avère nettement plus embêtant qu’un simple blanc !

Profitez-en !

Au lieu de stresser parce que vous n’avez rien à dire, profitez de ces pauses pour respirer un bon coup, vous relaxer et réfléchir au sujet de discussion que vous aimeriez lancer. Même si au départ, elles vous paraissent interminables, quelques petites secondes de silence ne sont rien dans une conversation.

Riez-en !

Si vous êtes vraiment à court d’inspiration, il existe une technique infaillible pour vous sortir de là : l’humour ! « Bon, ben, je vois que je te laisse sans voix », en utilisant un ton léger et farceur, histoire de dédramatiser un peu la situation et détendre l’atmosphère. Ca marche à tous les coups et ça permet généralement de relancer la conversation.

Apprenez à mieux les vivre

Tenter à tout prix de combler les blancs serait une erreur. Un silence dans une conversion n’a rien d’anormal, bien au contraire ! Il peut traduire une émotion, un sentiment, il peut exprimer des tas de choses à lui seul, encore faut-il savoir l’accueillir et le comprendre. Lorsque les « moments de blancs » sont vécus sereinement, ils sont également la preuve que vous êtes à l’aise et que vous avez un certain niveau d’intimité avec cette fille ou ce garçon. Suffisamment en tout cas pour vous permettre de ne rien dire quelques instants sans pour autant provoquer un malaise.