Astuces pour se démarquer sur le chat

Sur la toile comme dans la vraie vie, l’art de la séduction relève parfois d’un véritable numéro d’équilibriste. Un seul petit mot malheureux et vous voilà à un clic de la « sortie »… Eh oui, pour rester dans la course, il va falloir redoubler d’ingéniosité.

Originalité, oui, vulgarité, non
Dites-vous qu’aux premières minutes d’un chat, vous n’êtes rien d’autre qu’un « pseudo » parmi tant d’autres. Concrètement, vous n’avez que quelques phrases pour vous démarquer et donner à votre interlocuteur(trice) l’envie de rester… au moins encore un peu. Attention, au moindre faux pas, vous risquez l’« élimination » froide et sans pitié : un seul petit clic et tout est terminé avant même d’avoir commencé. Le secret ? L’originalité. Soyez drôle, décalé, plein d’esprit. Bannissez les phrases toutes faites et les formules prêtes à l’emploi. Aucune autre conversation ne doit ressembler à la vôtre. Pas de « Salut, tu vas bien ? » Et autres « t’as quoi de beau à me raconter ». Pour autant, attention à n’être ni déplacé, ni vulgaire : oubliez-les « t’es habillé comment, je sens que t’as envie de jouer toi… », vous risquez… l’éjection précoce.

Soignez votre écriture
Non, le langage SMS n’est pas djeun’s et sexy et ça ne plaît que rarement aux autres membres. Et non, vous ne passerez pas pour un(e) ringard(e) si vous écrivez normalement. Par pitié, faites un effort pour écrire les mots en toutes lettres, sans faute d’orthographe si possible. Évitez les lol, mdr, ptdr et autres acronymes généralement réservés aux ados.

Enquête préliminaire
Avant de vous lancer dans une discussion, n’hésitez pas à aller jeter un œil au profil de votre futur interlocuteur (trice), si ce n’est pas déjà fait (non, la photo ne suffit pas…). Faites une rapide évaluation de ses goûts, de ses centres d’intérêts et de sa personnalité en général. Ces éléments peuvent être d’une aide précieuse pour entamer une conversation « J’aime beaucoup ce que fait David Lynch aussi… », « J’ai fait du yoga pendant quelque temps, ça m’a beaucoup aidé », et autres petites phrases qui permettent de lancer la machine de façon moins « convenue » que d’ordinaire…

Commencez par le commencement
Ce n’est pas parce qu’elle(il) est inscrit sur un site de rencontres, qu’elle(il) vous parle depuis deux heures ou même depuis deux jours qu’elle(il) a forcément envie de plus… du moins pour le moment. Alors oui, les choses ont tendance à aller plus vite sur le net, mais comme dans la vraie vie, il est crucial ne pas brûler les étapes. Apprenez d’abord à mieux le(la) connaître avant de passer à la vitesse supérieure.
Mais là encore, tout est question de dosage : ne vous éternisez pas trop, il ou elle pourrait croire que finalement, vous n’avez peut-être pas envie d’aller plus loin…