Décryptage SMS : Annulation du premier rendez-vous

Après des semaines à faire connaissance sur Meetic, à créer une complicité, à vous étonner de vos points communs, vous aviez enfin décider de sauter le pas de la « vraie » rencontre. Un premier rendez-vous qui compte, forcément… En échangeant vos disponibilités, vous avez réussi à vous mettre d’accord sur un dîner mardi soir, à 20h. Mais le mardi à 18h54, votre portable vibre pour vous signaler ce message (alerte déception) : « Coucou. J’ai un imprévu ce soir :/ Peut-on repousser notre rendez-vous ? ». BIM. En onze mots, Raphaël, ce jeune éphèbe que vous aviez hâte de rencontrer, ne se doute pas qu’il a ruiné tous vos espoirs de la soirée (et au passage deux heures de préparation : les hommes ne se rendent-ils pas compte qu’on a mis du temps à choisir notre tenue avec attention, à appliquer notre plus beau rouge et à lisser nos cheveux ?!). Décryptage de ce SMS apocalyptique (oui, on a le sens de la dramatisation).

« Imprévu » : ?!

« J’ai un imprévu », dit-il. Bon, d’accord, mais qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Sa mère débarque ? Un de ses copains vient de se faire larguer ? Une réunion avec son boss ? Une ex qui lui annonce qu’elle est enceinte de lui ? Un rendez-vous chez le médecin pour soigner un herpès ? Pourquoi ne nous dit-il rien ? En restant flou, il nous laisse tout imaginer (et même le pire. SURTOUT le pire. C’est horrible.). Histoire de bien nous montrer qu’on n’a pas encore gagné le droit de tout savoir, qu’on est pas encore la number one de sa vie… Même si ça nous énerve, il n’a pas tort. Après tout, il ne nous doit aucun compte.

Le smiley

Il a pris soin de ponctuer son « imprévu » par le troisième smiley en-partant-de-la-gauche-sur-la-troisième-ligne de l’iPhone, Avec sa petite tête de chien battu, cet emoji attendrit un peu l’annonce du je-ne-peux-pas-ce-soir. Il nous fait même sourire, car on imagine notre Raphaël tout déçu et penaud. Nous voilà plus encline à lui pardonner cette excuse de dernière minute.

« Repousser » ? Mouais…

Certes, il propose tout de même de se revoir. Mais le pense-t-il vraiment ? Ou essaie-t-il juste de gagner du temps avant de nous dire qu’il ne veut plus nous voir/est en fait marié/a une copine/un autre rencard ? (Pourquoi faut-il toujours qu’on envisage le pire ? Si quelqu’un a la réponse, qu’il envoie un mail à la rédaction). Heureusement, après un coup de fil à notre meilleure amie Clémentine (qui a pris le soin de nous rassurer), on se rend compte qu’en effet, ça peut arriver à tout le monde d’avoir un souci de dernière minute. Il mérite bel et bien le bénéfice du doute et une seconde chance ! On lui répond donc gentiment : « Pas de problème, on remet ça volontiers », ou quelque chose de ce genre, à la fois cool et détaché.

Et on se répète que l’attente fait monter le désir… !