Si faire naître le désir chez un homme n’a rien de bien compliqué, le rendre complètement fou d’envie est une autre affaire. Mode d’emploi pour le rendre fou au lit.

Comment rendre un homme fou, au lit : cours théorique

La séduction, au fond, n’est rien d’autre qu’un jeu. Un jeu dangereux, certes, mais un jeu… passionnant, qui a ses règles !

Jouer le jeu du chaud et du froid : cap ou pas cap ?

Si vous voulez le rendre fou de désir avant de tomber dans ses bras musclés, il va falloir la jouer fine : apprenez à faire grimper le thermomètre de votre partenaire sans rien perdre de votre propre maîtrise. Tout un art. La recette ? Souffler le chaud et le froid, alterner les moments de laisser-aller aux instants « marche arrière », bref, jouez avec ses émotions et poussez-le chaque fois plus près du précipice. Cela peut marcher, avant de rendre cet homme fou au lit !

Une dose massive de sensualité, des mises en scène érotiques, de la lingerie ultra sexy, des poses lascives et des phrases incendiaires peuvent aussi allumer le feu de son désir — surtout s’il est commandé par son cerveau reptilien. Suggérez au lieu de montrer, insinuez au lieu d’affirmer, tout cela ne fait qu’accentuer le désir de voir et de savoir. Faites la part belle au mystère, au silence et ne craignez surtout pas d’être audacieuse : choisissez un lieu insolite, pour un effet encore plus dévastateur.

Un peu, beaucoup, passionnément : l’art de l’effeuillage

Cultiver l’art de l’effeuillage, rien de tel pour faire grimper la température de votre homme et le rendre fou au lit ? On le sait, la lingerie sexy peut faire des miracles pour rendre un homme fou de désir. La pièce indispensable si vous vous en sentez le cœur : le corset à laçage, qui a, depuis des siècles, fait ses preuves en matière de séduction. Amusez-vous à le défaire lentement et langoureusement, arrêtez-vous en chemin pour une pause caresse, frôlements, susurrez-lui quelques mots coquins, bref, faites-le mariner encore et encore. Outre le corset, la panoplie de la femme fatale est inépuisable : bas-résilles, jarretières, déshabillés en tous genres, lingerie coquine, pour éveiller son imagination et lui en mettre plein la vue !

Corps à corps sensuel pour l’achever

Dernière étape avant de succomber et de vous abandonner au plaisir absolu pour rendre un homme fou au lit : les massages. Usez et abusez de ce corps à corps muy caliente, en guise de prélude à l’amour. Parce que non, il n’y a pas que le dos qui se masse : chaque partie de votre corps est une invitation au voyage, un ailleurs à découvrir. Les fesses, le ventre, la poitrine, offrez votre corps à ses mains impatientes en lui intimant l’ordre de ne pas dépasser les bornes (pour l’instant). Parcourir votre corps, frôler les zones les plus intimes chez vous, le rendra fou de désir… Massez-vous l’un l’autre et laissez-vous aller doucement au plaisir des sens avant de vous abandonner sans réserve. il va en devenir dingue ! Attention à ne pas le faire attendre trop longtemps, vous pourriez provoquer l’effet inverse et émousser son désir, là encore, tout est une histoire de savant mélange et de timing contrôlé.

…Voilà pour la théorie, celle que nous ont appris les films et les romans. Vous vous demandez comment rendre fou un homme sans tomber dans le cliché ? Vous n’êtes que peu friande des tenues sexy, jouer avec ses émotions ne vous séduit pas trop ? Ne vous inquiétez pas : pour le rendre fou au lit, il y a bien d’autres moyens.

Comment rendre fou un homme au lit : la pratique, la vraie

Pour rendre un homme fou de désir, il y a certes quelques recettes toutes faites, héritées de siècles entiers d’érotisme. Des recettes évoquées plus haut qui peuvent vous aider à pimenter vos parties de jambes en l’air, rallumer la flamme, et vous offrir un bel instant de plaisir partagé. Cependant, comme pour toutes les choses de la vie, les recettes toutes faites peuvent trouver leurs limites. On ne le répètera jamais assez : le secret d’une vie sexuelle épanouie et joyeuse pour tous les partenaires, c’est la com-mu-ni-ca-tion. Avant de lui prodiguer un massage sensuel à base de cire brûlante, demandez-lui quand même si l’expérience le tente. Histoire de ne pas souffler le chaud trop chaud au risque de mettre un froid (vous avez compris la blague).

Pour rendre un homme fou au lit, la tendresse, l’intimité, ont aussi leur place. Parfois, un regard franc est plus excitant que toute une mise en scène digne des plus grandes maisons closes berlinoises. Savoir réaliser de bons préliminaires est aussi essentiel. Pour cela, il faut savoir lier théorie et pratique, et apprendre à connaître le corps de l’autre. Le livre Jouissance Club de Jüne Pla offre une très bonne base pour s’explorer à deux et découvrir monts et merveilles de plaisir, dans la bienveillance partagée.

Pour le rendre fou au lit, restez naturelle, parce que vous êtes sexy, simplement

Alors oui, on a évoqué plus haut les miracles que pouvaient réaliser l’effeuillage, les massages et l’attitude farouche. Mais si vous ne vous sentez pas de jouer tous ces rôles, vous pouvez aussi opter pour l’une des choses les plus sexy qui existent : rester naturelle, ça peut tout à fait rendre un homme fou au lit. Alors on ne parle pas forcément de vous lâcher complètement et d’être sans aucun filtre dès le premier soir (quoique, certains hommes pourraient trouver ça mignon). Mais rester naturelle allumera mieux la flamme de son désir qu’en vous déguisant et vous sentant mal à l’aise toute la durée du jeu érotique. Certains hommes préféreront la simplicité d’une petite culotte blanche à tout l’attirail de la femme fatale.

Une femme sexy, c’est avant tout une femme qui prend son propre désir au sérieux, qui se connaît et qui est à l’aise avec elle-même. Rien de mieux pour rendre fou un homme au lit. Un truc super sexy ? Vous pouvez essayer de vous toucher devant lui, en le regardant droit dans les yeux au moment des préliminaires. On parie que ça lui donnera très envie de venir mettre la “main à la pâte”, et en plus, vous pouvez être sûre que vous prendrez du plaisir tous les deux ! Quoi qu’il arrive, faites-vous plaisir — s’il en vaut la peine, ça lui fera plaisir aussi.